Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 18 août 2012

(mes) Meilleurs Films d'Animation


Faut bien dire une chose : le cinéma d'animation, on l'a découvert beaucoup quand on avait moins de dix ans, et même si les cinéphiles et cinéphages continuent d'en dévorer passé cet âge - beaucoup d'autres se referment subitement à ce genre alors qu'il faut signifier qu'il semble repartir de plus belle depuis l'an 2000. Bien dommage quand on sait que se fermer à l'animation, c'est comme ne pas aller en cours de maths et ne pas découvrir les logarithmes néperiens, ou comme se limiter aux jeux consoles et prétendre en connaître un rayon dans l'environnement vidéo-ludique : bref, vous l'aurez compris - si vous n'avez pas vu un film d'animation nouveau depuis plus de trois ans, il est temps de changer et de s'ouvrir au film d'animation - surtout quand on sait que les frères Wachowski ont dit s'être inspirés de Ghost in the Shell pour Matrix, ou que Toy Story 3 et Là-haut ont été les premiers films d'animation a être nominé dans la catégorie du meilleur films aux Oscars.


30 - Le Petit Dinosaure et la Vallée des Merveilles
(Don Bluth - 1988)

Voilà, je l'avoue - quand j'étais gosse, avant de m'intéresser de près au septième art j'étais un grand fan de "dinosaures" (oui, être fan à cinq/sept ans d'animaux sanguinaires disparus depuis soixante-cinq millions d'années c'est un peu glauque), et pour substituer mon visionnage de Jurassic Park (que mon oncle me fera mater très jeune alors que ma mère était absente), on m'avait offert la VHS du Petit Dinosaure. Produit par George Lucas et Steven Spielberg, dont le dernier sera réalisateur cinq ans plus tard de ... Jurassic Park, le troisième film de Don Bluth entre Fievel et le nouveau monde, Anastasia ou Titan A.E. est pour moi l'un des principaux maillons de l'animation - puisque le film est bien plus dur qu'on ne pourrait le croire, très touchant, et en plus bien mené puisqu'on ne tombe jamais dans la mièvrerie facile (qui sera pourtant précédentes dans les quelques quinze suites). Je suis d'ailleurs un peu triste qu'il ne figure que 30ème dans mon top, alors que c'est sans doute ma VHS la plus défoncée tellement je l'ai regardé.

29 - Summer Wars
(Mamoru Hosoda - 2009)

Summer Wars c'est un film un peu étrange pour ceux qui étaient habitué dans la japanime à Miyazaki et sa firme Ghibli. Pourtant Mamoru Hosoda, si il est très respecté dans le cercle cinéphile, n'est que connu que par très peu de gens sur le sol français, surtout quand on connaît la portée incroyable de ses films et qu'on peut aisément le qualifier d'un des trois meilleurs réalisateur d'animation au Japon avec Miyazaki et Takahata. Summer Wars c'est un film qui se déroule à la fois durant une réunion d'une grande famille jap aux moeurs très traditionnelles et dans un énorme réseau social sous forme de jeux-vidéo. Un choc des cultures à la portée peut-être plus universelle qu'il ne pourrait le paraître, et aux messages cachés intelligemment sous une flopée d'effets pyrotechniques et d'un humour délirant - une perle.

28 - Arrietty, le petit monde des chapardeurs
(Hiromasa Yonebayashi - 2010)

Je ne m'attendais à rien de Arrietty. Considéré à tort comme un Ghibli mineur, il n'en est rien pourtant - si il est clair que le film n'a pas la réflexion d'un Chihiro ou la noirceur d'un Mononoké, Arrietty se place comme un voyage incroyable dans un jardin - si l'histoire peut paraître simple, l'animation est pourtant magnifique, l'histoire envoûtante et la bande originale composée par la française Cécile Corbel forment un film qui, si il est n'ait peut-être pas le meilleur film du studio Miyazaki, confirme au moins une chose : Ghibli n'est pas mort, et la fin ouverte du film laisse complètement rêveur, mais aussi sur le cul, quand on vient de se rendre compte qu'on avait pas été autant transporté par un film d'animation depuis... très longtemps. Arrietty ne balance pas de la magie à gogo, et pourtant, il est peut-être l'un des films d'animation les plus féerique de l'histoire du cinéma.

27 - Pinocchio
(Hamilton Luske, Ben Sharpsteen - 1940)

C'est assez incroyable en fait puisque je n'ai vu Pinocchio en entier que deux fois dans mon enfance. La première fois à la télévision et j'avais adoré - la deuxième fois on m'avait acheté la VHS juste avant que je devienne "plus grand". Je l'ai regardé et comme un espèce de fan de Michael Bay j'ai arrêté en cours et je l'ai rangé bien au fond de l'étagère derrière Armageddon et Le Dernier Samaritain. Et pourtant avec le recul de dix ans que j'ai pris dessus je dois dire que Pinocchio doit faire partie des Disney les plus réussis, et que j'étais un pauvre idiot à l'époque. De la magie pure, et une morale loin d'être "boule de gomme", des chansons bien écrite et des personnages hauts en couleur - à voir jeune, et à revoir dix ans après, pour ré-apprécier avec intelligence l'une des merveilles de l'animation Disney.

26 - Taram et le Chaudron magique
(Ted Berman, Richard Rich - 1985)

Je pense que si j'avais classé plus haut Taram on m'aurait qualifié de "psychopathe" - en effet, le vingt-cinquième classique d'animation Disney est aussi le plus glauque - Tim Burton sera engagé comme artiste-concepteur durant sa courte "période" chez Disney, et après que ses projets de "monstres" pour le film aient été rejetés, sera renvoyé. Pourtant le méchant et les monstres du film sont tout aussi glauque - une sorte de Seigneur des Ténèbres avec une tête de mort, une armée de morts-vivants... Bref, cette suite spirituelle de Merlin l'enchanteur est pour moi l'un des Disney les plus aboutis car ne prenant pas les gosses pour des idiots - c'est glauque, c'est salle, mais c'est aussi sacrément épique et c'est pour moi une perle que je n'ai pourtant vu qu'une fois - et je m'en souviens encore.

25 - Monstres & Cie
(Pete Docter - 2001)

Monstres & Cie pourrait presque être un Pixar comme un autre. Mais non. Des méchants vraiment méchants, une histoire touchante et drôle, une animation toujours excellente près d'une douzaine d'années après sa sortie - il est évident qu'en plus d'avoir un script excellent, Monstres & Cie est une perle technique, avec ses décors très différents mais toujours réussis, la multitude de ses monstres très réalistes - on est devant un Pixar de la grande époque, et ça se voit.

24 - La Légende de Beowulf
(Robert Zemeckis - 2007)

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHhhh. MER IL ES FOU! Allez je me barre. Ctrl+W. Et oui, j'ai adoré La Légende de Beowulf qui est pour moi tant réussi au niveau de l'animation (Zemeckis qui fut en passant le premier à utiliser la motion capture avec Le Pôle Express, puis ce Beowulf et enfin Scrooge, tout ça avant Avatar ou Tintin) que de l'écriture puisque ce Beowulf retranscrit en faits tous mes fantasmes de bonne vieille dark fantasy medievale bien cradouille et presque réaliste avec ses scènes érotiques et ses effusions de sang qui en font en quelque sorte l'antithèse d'un Seigneur des Anneaux. Oui, j'ai adoré Beowulf, et même si je peux comprendre ceux qui ne l'ont pas aimé - je ne pouvais passer outre le mettre dans ce classement tant il m'avait marqué quand je l'avais vu, encore jeune, à à peine douze ans. Ça marque des films comme ça.

23 - Mon Voisin Totoro
(Hayao Miyazaki - 1988)

Mon Voisin Totoro je l'avais vu en CE1 ou peut-être CE2, alors que la censure prônée par notre chère Ségolène Royal et le torche-cul qu'est Télérama pendant près de quinze ans en repoussant la sortie des films Ghibli et autres merveilles japonaises avait permis la ressortie avec quinze ans de retard de la totalité du catalogue Miyazaki. Notamment Totoro. On nous avait emmené le voir, et je n'avais jamais vu de films d'animation japonaise, j'étais alors habitué à des choses genre Titeuf (que je n'ai jamais aimé en passant) et autres tabourets made in TF1. Certes j'avais à l'époque vu Les Mystérieuses Cités d'Or que j'avais en VHS et c'est THE série de mon enfance que je regarde encore aujourd'hui, mais Totoro fut mon premier vrai voyage dans la culture japonaise. C'est magique et ça ne s'oublie pas, et chacun se devrait de l'avoir vu.

22 - Le Géant de fer
(Brad Bird - 1999)

Je n'attendais rien du Géant de fer, et pourtant il est surement l'un des films d'animation les plus injustement méconnu du grand public alors qu'il est l'un des rares dessins-animés à allier deux éléments assez incroyables : le premier, l'amitié impossible, et le deuxième, l'équilibre de la terreur avec la menace atomique puisque Le Géant de fer se déroule en pleine guerre froide, avec la peur des spoutnik et autres engins soviétiques. J'avoue qu'il aurait put se classer plus haut dans le classement, comme tous ceux auparavant... en faites j'ai une telle reconnaissance pour tous ces films que c'est presque un Top 30 coup de coeur tant la plupart des dessin-animés de ce classement me font vibrer...

21 - La Belle au bois dormant
(Clyde Geronimi - 1959)

La Belle au bois dormant est un peu le seul film de princesse Disney que je supporte - et pas qu'un peu. Avec un combat final contre le Dragon, tout un univers médiéval peut-être bien plus abouti que dans les autres Disney-princesse (Blanche-Neige et consorts) - bref, aimer Sleeping Beauty ça ne fait pas fillette, loin de là - et même si ce n'est pas le meilleur Disney, ça n'en est pas très loin - et c'est avec ce genre de dessin-animé qu'on se dit que c'est un peu normal que Disney ait eut la main mise sur le cinéma d'animation mondial pendant quarante-ans.

20 - Les Contes de Terremer
(Goro Miyazaki - 2006)

Les Contes de Terremer est souvent considéré comme le vilain petit canard chez Ghibli. Et pourtant. Et pourtant moi je l'ai adoré - très contemplatif, peut-être plus poussé philosophiquement qu'il ne pourrait le laisser paraître, et surtout son côté "road movie" dans ce monde fantastique fabuleux m'a vraiment fait rêver. Si il n'a rien à voir avec l'oeuvre de Le Guin au final, il n'en est pas moins selon moi une oeuvre d'un futur grand - Goro, qui malgré son nom qui fait un peu "fils de", est au moins aussi doué que son père. Certains n'aiment pas mais moi j'adore. Respect.

19 - Aladdin
(John Musker, Ron Clements - 1992)

Je sais pas pourquoi mais suivant mon humeur Aladdin serait oui ou non dans ce classement, dixième ou trentième. C'est un peu le film que je trouve tantôt lourd et tantôt drôle - mais je pense que sa présence dans ce top est surtout dut au faites que je l'adorais étant gosse et qu'à l'époque c'était peut-être l'un de mes films d'animation préféré - faut dire qu'à ce moment, j'en avais pas vu des masses et je ne prenais aucun recul sur les films. Quoi qu'il en soit, Aladdin reste l'un des meilleurs Disney, et surtout l'un de leurs rares films "musical" à avoir une excellente bande-originale et des chansons vraiment excellentes.

18 - L'Âge de Glace
(Chris Wedge, Carlos Saldanha - 2002)

Bizarrement contrairement à beaucoup je ne suis pas fan de L'Âge de Glace à cause de Scrat - mais surtout à cause des multiples répliques que se balancent les trois protagonistes, les vannes, les pics qui me font hurler de rire à chaque fois - et surtout tous les sous-entendus parfois peu adaptés aux enfants européens élevés à Disney. Qui n'a pas lâché un petit rire en entendant "Prince des Flammes, t'as la queue qui crame." ou encore "Ah d'accord, vous n'arriviez pas à en avoir un, alors vous l'avez adopté!". Si les suites ont leur quelques moments de réussite, l'arrivée de nombreux personnages complètement insupportables (la femelle mammouth...) a complètement gâché le plaisir, alors que le "buddy movie" à trois créé par le premier volet réussissait à la fois à faire rire et transparaître de l'émotion.

17 - La Traversée du Temps
(Mamoru Hosoda - 2006)

Adapté d'un roman culte japonais, La Traversée du Temps doit beaucoup à la présence d'Hosoda à la réalisation - à la fois conte moderne et réflexion très profonde sur un large panel de thèmes, c'est surement l'oeuvre d'un grand artiste - et le plus incroyable c'est qu'Hosoda a été renvoyé par Ghibli - ou comment faire la plus grosse bourde de sa vie en se séparant peut-être de l'un des rares homme à pouvoir sérieusement les concurrencer. La Traversée du Temps est un film sans âge, hors du temps presque, tant le plongeon que l'on fait dedans sans s'y attendre est vertigineux et qu'à l'apparition du générique, on en veut juste encore plus.

16 - Princesse Mononoké
(Hayao Miyazaki - 1997)

Film de Miyazaki le plus écologique de sa filmo (ils le sont tous ou presque - Porco Rosso - mais celui-ci est le plus marqué), et aussi le plus pessimiste. L'animation est splendide, c'est une fable fantastique et on ne lâche pas une seconde du début à la fin. Découvert sur Arte alors qu'ils repassaient toute la filmo du Monsieur, un film qui devrait figurer obligatoirement dans toute liste qui prétend recenser les meilleurs films d'animation - et ce n'est que trop rarement respecté. Le film qui a permis à la France de ré-apprécier l'animation japonaise et qui pourtant, semble ne plus être une référence pour la génération naissante élevée à Titeuf et autres débilités TFOUennes - terrifiant.

15 - Le Château dans le Ciel
(Hayao Miyazaki - 1986)

Sur le moment, alors que je venais à peine de revoir Princesse Mononoké et Chihiro, Le Château dans le Ciel m'a parut bien fade. Je l'ai vu très rare, il y a peut-être à peine un an - et pourtant le recul fait bien des choses et aujourd'hui je le considère comme l'une des plus grandes réussites du maître nippon. A apprécier avec le temps pour ceux qui le voient tardivement, c'est évident - et c'est mon cas. A l'image de Mononoké, peut-être le plus pessimiste des films de Miyazaki - et aussi l'un des plus beau.

14 - Le Monde de Nemo
(Andrew Stanton, Lee Unkrich - 2003)

Le Monde de Nemo je l'avais vu dans une salle de cinéma bondée de monde - avec ma mère je me souviens. Je me souviens aussi que c'était la première fois depuis longtemps que ma mère adoraient autant un film d'animation. Soyons clairs : Nemo est sans aucun doute possible le meilleur Pixar hors-Toy Story. Touchant, drôle, très beau graphiquement et surtout l'un des projets les plus originaux chez Pixar, maintes fois copié (Samy, Gang de requins...) mais jamais égalé - et il ne le sera jamais. En espérant que le Pixar d'à l'heure actuelle qui est en train de craquer une durite ne lui donne pas un prequel inutile.Vraiment.

13 - Porco Rosso
(Hayao Miyazaki - 1992)

Porco Rosso est un peu étonnant dans la filmo de Miyazaki - pas le moindre propos écolo, mais l'histoire d'un porc pilote d'avion dans l'Italie des années 1920. Et pourtant il est son film le plus personnel - passionné d'aviation, Miyazaki signe ici un film profond, à la fois sur la majestuosité de l'aviation mais aussi sur l'absurdité de la guerre. Et cette place si élevée dans ce classement signifie tout le respect que j'ai pour ce film qui est à voir à n'importe quel âge - tant ses références, sa passion et son réalisme en font un film comme on aimerait en voir plus souvent.

12 - Mary et Max
(Adam Elliot - 2009)

Personne ou presque n'attendait Mary et Max. Et ce dessin-animé en stop-motion arrivé tout droit d'Australie en a surpris plus d'un : graphiquement et visuellement impeccable, il est aussi doté d'une histoire incroyable - j'ai pleuré, je dois l'avouer, à la fin bouleversante - de joie ou de tristesse ? Un peu des deux. D'ailleurs ce final aurait put figurer dans mon dossier des meilleurs fins quand j'y pense - une grande oeuvre qui mériterait d'être vue par plus de monde - et surtout pas par des gosses car c'est glauque... drogue, discrimination... Enfin voilà - achetez le DVD sans regarder le prix, ça fait partie des rares films qui vaut bien de claquer 15€.

11 - Peter Pan
(Clyde Geronimi, Wilfred Jackson, Hamilton Luske - 1953)

On s'envole, on s'envole! Raah, que de souvenirs. Et je dois dire que le Capitaine Crochet est surement le personnage antagoniste le plus fun et le plus charismatique de chez Disney - et c'est surtout pour lui que j'adore Peter Pan, car il me fait complètement délirer. Enfin bref. Peter Pan c'est l'un des meilleurs Disney, rêveur et moraliste, peut-être même le Disney le plus magique ? Oui, allez, disons cela. Car si il y a encore des Disney dans ce top je les apprécie pour des qualités autres.

10 - Fantasia
(Armstrong, Algar, , Roberts, Satterfield, Beebe, Handley, Luske, Ferguson, Hee, Jackson - 1940)

Fantasia ne s'apprécie que très peu quand on est gosse. En faites il faut le revoir plus tard pour qu'il s'en révèle toute la beauté et la chorégraphie menée sur de la musique incroyable - Fantasia est surement la pépite de chez Disney, souvent ignoré au profit d'autres productions que les gosses regardent plus souvent. Pourtant Fantasia est un chef d'oeuvre, oui, un des rares dessin-animé qui, plus que de prendre une posture visuelle incroyable se révèle encore plus impressionnant sur le plan musical - c'est magique, c'est pur, et ça devrait réduire à devenir moine tous les autres chanteurs mouizeux ayant eut du succès sur YouTube d'aujourd'hui - ça c'est de la musique, ça c'est du clip.

9 - Ghost in the Shell
(Mamoru Oshii - 1995)

Ghost in the Shell a inspiré les frères Wachowski pour Matrix - si les influences se découvrent en décortiquant soigneusement le film, Ghost in the Shell n'est pas que ça - puisqu'il est surement le meilleur film, tant live qu'anime, de type cyberpunk, avec Blade Runner, de tout les temps. Mené d'une main de maître, fascinant, épique et incroyablement futé sur tous les points - sur le coup on comprends pas qu'on vient de voir l'un des meilleurs films de sa vie, puis avec le temps on se rend compte de toute la profondeur du propos - Parfait.

8 - Robin des Bois
(Wolfgang Reitherman - 1973)

Je l'avais en VHS! VHS-Rip pour tout dire. Puisqu'à l'époque, pas de Megaupload, on enregistrait les films sur VHS quand ils passaient à la télé ! Et il n'y avait pas de poursuites ! Oui, nos parents étaient de grands pirates - surtout en ce qui concerne leurs enfants quand on sait que j'avais aussi le droits aux Aristochats et aux 101 Dalmatiens dans ce format. Robin des Bois m'a marqué à vis - déjà à la base je suis un fanboy depuis toujours de l'univers médiéval, ce Robin des Bois retranscrit tout à la perfection. Si on peut lui trouver des défauts, moi il me reste toujours en mémoire et envoie au passage le malheureux Ridley Scott se coucher.

7 - Dragons
(Dean DeBlois, Chris Sanders - 2010)

Ah enfin! A l'heure où j'écris ce top (qui pourra changer à l'avenir, donc ce que je vais dire pourra être porté à modification), Dragons en est le seul représentant de chez Dreamworks. Et pas des moindre, avec une place aussi élevée dans le classement. Dragons a été une de mes plus grosses surprises cinéma - je n'attendais RIEN du tout de ce film, et quelle claque ! Alors que je croyais voir une sorte de Shrek-viking, non ! Une histoire d'amitié foutrement épique, menée tambours battants avec une putain d'animation, l'une des bandes-originales les plus réussies depuis dix ans... et la magie dans tout ça ? Elle est partout - ce film libère de tout, on vole avec le dragon, l'histoire est euphorique et magnifique - et la multitude de personnages plus que réussis finit de convaincre. Bien meilleur que le médiocre Rebelle puisqu'il n'échappe pas à la comparaison. En espérant que les suites prévues seront à sa hauteur, et ce sera difficile...

6 - Toy Story 3
(Lee Unkrich - 2010)

On aurait put avoir de la daube. On aurait put avoir une suite ratée. Et bien non, Unkrich assure la succession (difficile) de Lasseter - c'est drôle tout le temps, c'est vachement beau et c'est surtout l'un de ces rares moments où j'ai pleuré dans la salle de cinéma. J'ai grandi avec Toy Story, et le final absolument bouleversant finit de m'achever : si on peut faire caca sur Rebelle et dans une moindre mesure Cars 2, on ne peut qu'applaudir ce sublimissime Toy Story 3 qui clôt une chose qu'on voit très rarement : une trilogie parfaite en tout points. Et dire que j'en connais un qui se reconnaîtra qui a vu les premiers gosse et qui n'a toujours pas vu celui-ci. Revois-les, rouquin, puis enchaîne sur celui-ci.

5 - Fantastic Mr. Fox
(Wes Anderson - 2009)

Wes Anderson est un génie mais pas assez compris (quoi que l'engouement autour de son récent Moonrise Kingdom qui m'a un peu déçu laisse présager le contraire - assez étonnant, les mêmes qui crachaient sur Rushmore, La Vie Aquatique... ? Enfin, c'est un autre débat) - et Fantastic Mr. Fox est peut-être son meilleur film - c'est drôle, c'est décalé, moi je suis mort de rire non stop devant et la BO made in France par Alexandre Desplat (ALLLLLEEEEEEXXXX) ne peut que confirmer tout le bien qu'on peut porter à ce Fantastic (hahaha) film : on est devant le meilleur film d'animation hors-japon depuis quinze ans.

4 - Le Tombeau des Lucioles
(Isao Takahata - 1988)

NNNNNOOOONNNN. Ce film est un supplice. La fin de ce film est un supplice. Je n'ai pas envie d'en parler, parler de ce film me rend malade. Une seule solution pour subir cette torture : allez le voir, car Le Tombeau des Lucioles est le supplice le plus réussi qui puisse nous être donné de voir. Le plus beau film de tous les temps surement. Après réflexion, je pense que oui, même si y en a peut-être un ou deux autres... enfin bref, arrêtons de tergiverser : si vous ne l'avez pas vu, RÉPAREZ CETTE INFAMIE. Sinon, pleurez avec moi... Reste plus qu'un seul bonbon dans la boîte...

3 - Toy Story
(John Lasseter - 1995)

Toy Story c'est le dessin-animé de mon enfance. Celui que j'ai vu le plus de fois surement, tant au niveau des films que des dessins-animés. Je le connais par coeur et je ne me lasse pas de le voir. Un film incroyable aux personnages charismatiques, aux situations légendaires et à l'histoire incroyable - je ne m'en lasse pas. Et je ne m'en lasserait jamais. Et dire que Pixar a réussi à réaliser deux suites à sa hauteur... En faites je trouve pas les mots pour décrire ce que Toy Story représente pour moi, mais vous me comprendrez.

2 - Tarzan
(Kevin Lima, Chris Buck - 1999)

Je ne l'ai remarqué que trop tard mais Tarzan a fait partie intégrante de mon enfance : le film a été le premier que j'ai vu au cinéma (peut-être un avant mais 99% sur que c'est lui), la série TV adaptée m'a bercé alors qu'elle était diffusée en clair - de très bonne qualité en plus. Le jeu-vidéo (excellent en passant) a été l'un de mes premiers et j'y ai joué pendant bien sept ou huit ans très régulièrement. Enfin voilà, Tarzan est un film que j'adore à l'origine, et pour moi the best Disney ever. Et puis la mythologie créée par série TV+jeu-vidéo que je me suis façonné en moi me fait rêver à chaque fois que j'y repense. Le vrai chef d'oeuvre Disney pour moi. Il y se passe en Afrique. Comme l'autre arnaque sortie trois ans avant.

1 - Le Voyage de Chihiro
(Hayao Miyazaki - 2001)

Une première place qui se mérite - je l'ai vu au cinéma. Une révolution en soit, magique, magistral, beau et somptueusement dosé d'une part de mystère dans le quotidien - le meilleur film d'animation de tous les temps POINT En tout cas pour moi. Si quelques uns lui trouveront des trucs pas bien, ils sont de mauvaise foi - Chihiro est une perfection, un dessin-animé comme on en voit un seul en une vie. Miyazaki est un génie. Peut-être l'un des plus grands de l'histoire, et peut-être finalement la réincarnation de Walt Disney en 2.0 - plus inventif, plus créatif, qui réussit à faire comme personne une chose qui est propre à l'animation : nous faire rêver de 7 à 77 ans. Ou même de 0 à 120 ans. Et si il faut finir sur ça : je lui donne tout mon respect. Et aussi un merci comme j'en ai jamais fait.

-------------------
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à écrire ce dossier - un véritable retour en enfance pour la plupart des films qui étaient mes premières VHS ou mes premières films au cinéma. Bref, ça m'a fait vraiment plaisir et en parlant de certains films j'étais vraiment ému - surtout que je l'ai écris avec de la musique de certains de ces films et que pour beaucoup elle est superbe (la plupart des Ghibli avec Hisaichi, Dragons de John Powell ou encore le Fantastic Mr. Fox de Desplat). Une petite pensée pour quelques films qui ont failli être dans le classement que j'ai limité à trente places : Les Douze Travaux d'AstérixMulan, Kuzco, Bob l'éponge le filmLe Château Ambulant, Basil détective privé. Mais aussi pour d'autres films majeurs de l'animation que je n'ai toujours pas vus : Akira, Nausicaä, Le Roi et l'oiseau, Les triplettes de Belleville, ainsi que Persepolis et Valse avec Bachir qu'il me faut revoir et qui aurait dût se trouver ici mais j'ai préféré un second visionnage. Ce topic sera édité en conséquence. Quitte à faire un top 40 ? Et puis je finirais juste par dire : non, pas de Roi Lion, pas que je n'aime pas, c'est un bon film, mais il a quoi de plus ?

8 commentaires:

  1. Encore une fois, excellent dossier que j'ai lu avec passion ! Alors d'abord je dirai que je suis d'accord avec toi sur le Roi Lion ^^, que y'a pas mal de films que je n'ai pas vu et que tu m'as carrément donné envie de les voir, et enfin je vais faire mon petit déçu, mais OU EST PONYO? :'( (ouais j'adore ce film comme pas possible. Sinon encore une fois très bon article ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du com' ça fait plaisir ^^ Alors Ponyo se classe en gros juste après la 30ème place d'après moi - à vrai dire, malgré le fait qu'il soit un excellent film (surement l'un des meilleurs Ghibli), je lui préfère tous les autres qui se classent pour le coup dans le top (Porco Rosso, Chihiro, Mononoké...) et je dois dire que pour la 30ème place j'ai hésité entre trois films : Ponyo, Mulan et Le Petit Dinosaure. C'est Petit-Pied que j'ai finalement choisi car il est un maillon principal de mon enfance - comme Mulan au passage - et que Ponyo est lui beaucoup plus récent que malgré ses qualités j'ai moins d'affinités avec lui ^^

      Supprimer
  2. Très bon dossier, y a pas mal de films que j'ai pas vus (surtout les films d'animation japonais, bien que j'ai ai quand même vu quelques uns dont les excellents Chihiro, Mononoké). Donc ça me fait une petite liste de films à regarder.

    Par contre je ne suis pas d'accord sur Le Roi Lion que je considère comme un chef d'œuvre et qu'il m'arrive régulièrement de re-visionner.

    PS : Petite inexactitude au début de l'article : Là-Haut (ça m'aurait pas déplu de le voir dans le classement, mais bon...) et Toy Story 3 n'ont pas été les premiers films d'animation à être nommés à l'Oscar du meilleur film. En effet, La Belle et la Bête avait déjà été nommé dans cette catégorie en 1992.

    Enfin bref, au risque de me répéter, j'ai vraiment cet article intéressant (comme tout ce qu'on peut lire sur ton blog que j'aime beaucoup). :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!

      Le Roi Lion peut-être aussi qu'il me laisse froid parce que je l'ai vu à une époque où tout allait mal pour moi - depuis je dois avoir un "aprioris" négatif dessus et quand j'ai essayé de le revoir il y a peu j'ai pas accroché.

      RePS : Ah, je savais pas pour La Belle et la Bête ! Alors je m'excuse auprès de tous les fans de la Belle et la Bête - "Là-Haut" que je trouve excellent mais qui est complètement descendu dans mon estime après avoir vu un court-métrage de l'ESRA sorti deux ans avant et qui est le calque de La-Haut, avec en plus une fin bien meilleure.

      Supprimer
  3. Wahou, très bon top 30 :)

    Je suis guère un habitué des animations mais Toy Story est largement un des films m'ayant le plus marqué ! J'étais tout tout jeune à la sortie de la VHS :D

    Malgré mon cœur de pierre cinématographique, j'étais à l'ultime limite de pleurer sur la fin de Toy Story 3, quel film formidable !

    Et puis la bande son des Toy Story est mythique avec Charlérie Couture.

    Tiens, ca ma donné envie d'avoir la trilogie en blu ray ;D

    RépondreSupprimer
  4. Très bon dossier !! Mais où est le château ambulant ? :(

    RépondreSupprimer

  5. tres bon dossier !! Mais ou et madagaquare

    RépondreSupprimer