Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 27 avril 2014

Certains l'aiment chaud (1959)

CERTAINS L'AIMENT CHAUD (1959)
RÉALISÉ PAR BILLY WILDER
AVEC MARILYN MONROE, TONY CURTIS, JACK LEMMON

Il semble évident, pour toute personne s'étant déjà intéressé à la culture populaire américaine du milieu du siècle dernier ou ayant déjà regardé au moins un épisode de « Mad Men », que l'on a tendance à sous-évaluer l'influence sociale qu'a pu avoir Marilyn Monroe sur son époque. Aujourd'hui son nom ne sonne plus que comme un simple cliché, un fantôme du passé, l'idole de mamie, le poster vintage dans la chambre de l'ado rebelle qui se complaît à afficher quelconque affiche Coca Cola au-dessus de son lit. Beaucoup ont tendance à oublier que Marilyn Monroe ça a aussi été une actrice, brillante pour certains, simple modèle érigé au rang de star pour les mauvaises langues - mais aucun ne peut réfuter son influence et surtout son charme, toujours quasi-intact un peu plus d'un demi-siècle après son décès tragique. En 1959, à l'apogée de sa carrière, elle accepte de tourner une comédie, « Some Like It Hot » (Certains l'aiment chaud en français), pour le grand Billy Wilder, avec qui elle avait déjà collaboré sur « The Seven Year Itch » (Sept ans de réflexion) quelques années plutôt. Après un tournage relativement chaotique dû à une Marilyn pas vraiment enthousiaste souvent en retard sur le plateau (ce qui vaudra à Tony Curtis la célèbre phrase « Kissing Marilyn Monroe was like kissing Hitler. »), le film sort en salles sous les acclamations du public et de la presse, et vaudra à Marilyn l'année suivante un Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie, probablement la récompense la plus prestigieuse de toute sa carrière.


Souvent considérée - à juste titre - comme l'une des meilleures comédies jamais réalisé, « Some Like It Hot » c'est l'histoire de deux musiciens qui sont témoins d'un meurtre pendant la Prohibition. Afin de fuir le gangster qui veut maintenant leur mort, les deux hommes décident de rejoindre un orchestre féminin en se travestissant en femmes. Tous les deux tombent alors sous le charme d'une belle chanteuse / joueuse de ukulélé alcoolique campée par Marilyn. Une histoire plus ou moins simple, certes, mais très en avance sur son temps, et qui donne lieu à nombre de scènes et de répliques cultes.
Ce qui est potentiellement gênant dans l'aura que génère le film de Wilder, c'est que beaucoup semblent réduire le film à Marilyn Monroe, alors que Non : « Some Like It Hot » c'est loin d'être seulement Marilyn Monroe, puisqu'en comparaison, les performances de Tony Curtis et Jack Lemmon, les deux vrais personnages principaux, sont bien plus épatantes et ambitieuses, impressionnants en "fausses-femmes", tant dans le travail de la gestuelle que dans des dialogues incroyablement bien interprétés - comme le reste du casting d'ailleurs, je pense à l'excellent et mésestimé Joe E. Brown dont le rôle a surtout été immortalisé pour la fameuse réplique finale du film, que même ceux qui n'ont jamais vu le film ont sans doute entendu au moins une fois. À la fois un hommage vibrant au cinéma de gangster des années 30, comédie burlesque illustrant parfaitement les mutations sociétales de l'époque, terrain de jeu pour une tripotée d'artistes tous plus géniaux les uns que les autres - le film de Wilder est beaucoup de choses, soulignant le flux incessant d'idées d'écriture et de mise en scène qu'il propose avec brio.


« Some Like It Hot » s'impose donc encore aujourd'hui comme un classique de la comédie, le chef d'oeuvre absolu d'un cinéaste (Billy Wilder) et le meilleur rôle d'une actrice (Marilyn Monroe). Que ça soit par sa mise en scène inventive, le talent que possède Wilder pour déclencher les rires dans n'importe quelle scène, la complicité du duo principale qui crève l'écran à chaque instant, le charme infatigable de Marilyn... Définitivement une oeuvre marquante qui faisait rire en 1959, et qui rend toujours hilare en 2014. C'est probablement là que l'on reconnaît les grands films : ceux qui traversent le temps, sans prendre une ride, d'autant plus dans des genres aussi complexes et sensibles à l'ère du temps que la comédie. Vous n'avez toujours pas vu « Some Like It Hot » ? « Well, nobody's perfect. » comme dirait l'autre.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire