Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 16 août 2014

Le Rôle de ma vie


RÉALISÉ PAR ZACH BRAFF
AVEC ZACH BRAFF, KATE HUDSON, MANDY PATINKIN
-------------

Révélé pour son rôle principal dans la série Scrubs, Zach Braff avait surpris le public et la critique en 2005 avec Garden State. Il lui aura fallu dix ans pour réaliser un nouveau film : Wish I Was Here, traduit en France par Le Rôle de ma vie, est donc sa nouvelle production. Ce qu'il est important de noter dans le processus créatif du film, c'est qu'aucun producteur ne voulait le financer - Zach Braff a donc dû se tourner vers Kickstarter, où il a pu récolter les fonds nécessaires en seulement deux jours.


On se retrouve rapidement dans un univers connu : entre les références à Scrubs et l'humour directement hérité du reste de la carrière de Zach Braff, Le Rôle de ma vie n'invente rien. C'est même là son principal problème, car si le film est fortement personnel, il n'en est pas moins très classique - dans la forme et dans le fond. À la fois réflexion plutôt aboutie sur le rôle de père et comédie douce-amère sur la vie de famille, rien de bien surprenant à l'horizon. Dans le traitement, Braff parvient cependant à émouvoir - excellent dialoguiste, parvenant à tisser avec beaucoup de talent des personnages attachants, il n'arrive pourtant pas à rendre l'ensemble remarquable. Le Rôle de ma vie ressemble au mélange sage entre Little Miss Sunshine et A Serious Man, toujours trop gentil. Les rares originalités de mise en scène et de scénario sont montrées dans la bande-annonce - le film ne manque pas d'âme, certes, mais il manque de charme.


On notera aussi une excellente bande-originale enivrante et exaltante, des performances d'acteurs très justes et une résolution des plus touchante. Reste un bon film, empathique et même parfois bouleversant, mais qu'on aurait aimé plus abouti -- il manque comme une touche de génie à ce nouveau Zach Braff. Au-delà de ça, on est bien content de retrouver enfin l'acteur dans un projet de qualité, ça n'arrive malheureusement pas assez souvent.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire