Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 10 avril 2016

The Walking Dead - Saison 6


SAISON 6 AMC
Créée par Frank Darabont
-------------

Des séries en dents de scie, The Walking Dead est probablement la plus schizophrène. C’est très rare qu’un feuilleton moderne alterne de façon aussi régulière, après six saisons, des épisodes aussi géniaux et d’autres aussi honteusement mauvais, des réflexions étonnement profondes sur les causes de la violence et des cliffhangers à classer parmi les plus ridicules qu’ait connu la télévision. De ses six actes, ce nouveau est en tout cas le plus paradoxal.


Débutée en octobre dernier sur des chapeaux de roue avec quatre de ses meilleurs épisodes (dont le magistral quatrième, probablement le meilleur de toute la série), cette saison s’est ensuite écroulée pour flirter avec le médiocre. C’est globalement le goût qu’elle aurait pu laisser si ses trois derniers épisodes n’avaient pas été de telles insultes vides d’intérêt, de sens, à la limite du foutage de gueule le plus outrancier. Pour la première fois depuis plus de trois ans, The Walking Dead a touché le fond et y est resté pendant plusieurs semaines.
C’était une sensation que l’on pensait avoir oublié, regarder du The Walking Dead catastrophique. Après deux saisons réussies passées sous la houlette du showrunner Scott M. Gimple, cette saison 6 laisse un goût amer. Comme si on avait fait des pas en arrières, pour retrouver ces travers que l’on croyait avoir laissé derrière nous. Que la mise en scène, par exemple, passe des choix relativement audacieux de cet automne aux effets nanardesques de ce final, personne ne semble pouvoir l’expliquer. Que l’écriture passe de l’une des introspections de personnages les plus réussies de ces récentes années de petit écran, avec un contre-message d’une intelligence vertigineuse et une construction exemplaire (Here’s Not Here), à un niveau de dialogues si calamiteux au point qu’ils semblent avoir été écrits par un gamin de douze ans, c’est là aussi une obscure constatation.


The Walking Dead apparaît comme ayant abandonné (une nouvelle fois). Et c’est bien dommage quand on voit la qualité qu’elle avait su reconquérir en 2014, probablement sa meilleure année et de loin. Aujourd’hui elle est redevenue l’ombre d’elle-même. The Walking Dead est revenue nous emmerder avec ses méchants cartoonesques sans intérêt, ses intrigues fades qu’elle s’évertue à copier sur la bande-dessinée dans ce qui semble être une mission de fan service complètement à côté de la plaque – les scénaristes ne comprenant pas que ce qui pouvait marcher sur papier ne fonctionnera pas nécessairement sur un écran de télévision – et ses personnages incompréhensibles. Si il y a six mois encore, on pouvait défendre The Walking Dead sans culpabilité, ce serait aujourd’hui un véritable cadeau empoisonné que d’en vanter les mérites. Du beau gâchis.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire