Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

dimanche 16 octobre 2011

The Thing 2011

Ça m'apprendra à juger les films avant de les avoir vu. Je suis un fan absolu du film (et remake, rappelons-le) de Carpenter qui est surement l'un de mes films favori, TOP 10 ciné facile, et au moins top 20, alors c'est avec un peu de réticence que je m'en vais voir The Thing 2011 alors que j'avais le choix avec les deux autres The Artist et Drive que je compte voir le plus vite possible aussi. La première scène est très bis, un peu décevante, mais on se rend tout de suite compte que le réal (dont je ne prendrai pas la peine d'écrire le nom... vous comprendrez si vous l'avez lu) est un fan du film de 82 et le prouve dès le départ avec le mythique et sublime thème de Moriconne si peu exploité dans la version de Carpenter. Et puis ça part, une montée en tension, certes, classique, et largement inspirée de l'original, mais on se prend au jeu, et le Réal réussi le pari fou de réussir à un installer une ambiance de fou à son film, presque égale à celle de Carpenter. Car, malgré un peu trop d'FX (oui, on voit un court instant la chose dans son état d'origine, et oui, le générateur du vaisseau était dispensable), The Thing est une putain de préquel, d'un certain côté, un remake de qualité (peut-être le meilleur de film d'horreur des 70/80 que j'ai vu), et un très très bon film. Pas très original, mais qui se prend au sérieux et surtout qui prend au sérieux le film de Carpenter car c'est un véritable hommage qui est livré ici : on pense à la dernière scène, et au générique, hors du commun, hors du temps. On aurait presque envie de diffuser le film de 1982 à la suite. Et on aurait presque envie de revoir la suite version moderne.
Bref, un beau 4/5 bien mérité.

Réalisé par Matthijs van Heijningen Jr. Avec Mary Elizabeth Winstead, Joel Edgerton, Adewale Akinnuoye-Agbaje. USA, Canada 2011. 103 minutes.

0 commentaires:

Publier un commentaire