Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

dimanche 4 décembre 2011

Polisse - Allô Enfance Maltraitée


Réalisé par Maïwenn
Avec Joey Starr, Maïwenn, Marina Foïs et plein d'autres
Sorti le 19 octobre 2011

~~~~~~

Après Pardonnez-moi et Le Bal des Actrices, deux films aussi particuliers que mitigés, Maïwenn revient avec ce qui semble l'aboutissement de son travail : Polisse. Casting d'acteurs prometteurs, sujet en or (la Brigade de Protection des Mineurs), un Prix du Jury à Cannes et une excellente promotion, c'est bâti pour faire un tabac. Derrière une première impression fort honorable, car j'ai sur le coup cru que c'était surement l'un de mes trois films favori de l'année, le recul qui en découle fait perdre un peu la face à un film qui malgré sa représentation très précise du quotidien de cette Brigade, se révèle très léger par moments, et un peu trop tire-larmes et faussement choquant.

Nos Femmes flics.
Alors ouais, c'est très particulier comme style de film, on passe du coq à l'âne, d'une enquête à une autre sans vraiment savoir le fin mot de l'histoire, on se retrouve à voir des scènes qui sont sans rapports réels avec les autres, et on a rapidement l'impression que c'est juste l'ajout de scènes plus alarmantes les unes que les autres mises bout à bout. Polisse reste un bon film. On a de très bons acteurs (je peux pas voir Marina Foïs par contre, je sais pas pourquoi, mais elle a le don de m'énerver), une réalisation simpliste, très téléfilm, mais efficace, mais à part ça, pas grand chose réellement. Quelques histoires sordides histoire de choquer la masse, mais on regrette un film qui n'est surement pas assez viscéral pour plaire. On se disperse, et au final on a plus l'impression de mater un docu-fiction qu'autre chose.

Interrogatoire à la BPM.
Trop de caricatural, trop de sentimental, Polisse malgré une première impression qui en fait un film d'auteur se révèle finalement un film grand public camouflé en film d'auteur. Succin, pas fini, malgré de bonnes choses on reste un peu sur notre faim. Dans le même genre on lui préférera La Guerre est Déclarée, bien meilleur sur dans le fond que dans la forme. A découvrir cependant.



0 commentaires:

Publier un commentaire