Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

vendredi 2 décembre 2011

Rhum Express : Johnny Depp Parano

Réalisé par Bruce Robinson
Avec MONSIEUR Johnny Depp, Aaron Eckhart, Giovanni Ribisi et la très belle Amber Heard
Sorti le 30 novembre 2011

~~~~~~~~~~~~


Pour avoir lut Las Vegas Parano et n'avoir jamais pris le temps malgré l'envie de lire quelques "gonzo' de Hunter S. Thompson, je peux vous dire que c'est un génie. Surtout connu pour avoir été adapté à la fin des années 90 par Terry Gilliam avec Johnny Depp et Benicio Del Toro avec Las Vegas Parano, film où les protagonistes sont défoncés tout le film (ce qui a beaucoup plus au public de masse malgré les messages sous-jacents que fait passer le récit), il est donc adapté une nouvelle fois, six ans après son suicide, par Johnny Depp qui interprète ici un personnage qui ressemble à notre cher Hunter S. Thompson. Beaucoup s'attendaient à un nouveau Las Vegas Parano si ils avaient vu le film (ce qui est de plus en plus rare), les jeunes sans culture à une vraie suite de Very Bad Trip à cause du titre et de l'affiche particulière... Perso j'étais dans la première catégorie. Et bien ce n'est ni l'un ni l'autre, car même si le film reprend les thèmes de l'addiction à l'alcool et la drogue, ça reste un film engagé sur le véritable rôle du journalisme. Alors ouais, c'est un film comique, et j'ai rigolé, je dois l'avouer, de l'humour très noir (Ribisi qui écoute des discours d'Hitler habillé en Nazi, et bien d'autres), et souvent inadapté à un public très large puisque malgré quelques gags plus lourds le film reste assez fin dans l'ensemble.

Johnny Depp face à l'Océan.

Ce qui m'a frappé, c'est de revoir un Johnny Depp : 1 - Sans moustache. 2 - Sans maquillage ridicule. 3 - Sans Tim Burton. Et qu'est-ce que ça rend bien! On dirait revoir le Johnny non-Burton des années 90, avec Las Vegas Parano notamment et même Ed Wood qui reste un Burton à part : rajeunit, classe, un peu comme dans Public Ennemies. Il faudra lui dire de lâcher un peu le Tim car il est bien meilleur dans ce genre de productions. Johnny Depp porte donc le film, et parfaitement : barré, classe, amusant, et d'un jeu très intelligent. Surement sa meilleure interprétation depuis le Michael Mann. Du côté des seconds rôles, très bonne surprise du côté de Ribisi qui prouve sa capacité à avoir de très bons seconds rôles, petit clin d’œil à la très belle Amber Heard qui se fait surtout remarquer à ses formes plutôt qu'à son jeu d'acteur pas très extraordinaire, et enfin le bon vieux Aaron qui s'en sort pas trop mal après le faux pas de World Invasion en début d'année. A part ça, une mise en scène agréablement rétro et de très beaux plans de la part de Robinson, le tout mené tambour battant.

Combats de coqs.
Alors ouais, Rhum Express ne plaira pas à tout le monde, ça c'est clair, mais moi j'ai vraiment aimé, beaucoup aimé. Rétro, amusant, intelligent et avec un Johnny Depp dans un excellent rôle, cette adaptation de Thompson ne vaut certes pas le film culte de Gilliam pour l'instant, mais pourrait bien devenir aussi culte au vu de la petite exploitation en salle. Pas un succès immédiat, mais contrairement à d'autres films, on en parlera surement encore dans dix ans. A voir pour les passionnés de Thompson, de cinéma, mais pas ceux du Johnny Depp de Tim Burton.

0 commentaires:

Publier un commentaire