Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 2 décembre 2012

Qui va remporter les Oscars 2013 ?


Les Oscars, c'est encore dans quelques mois, mais les favoris sont déjà là. Après la moisson de The Artist l'an dernier, la France et ses français ne se sont toujours pas remis - le plus étonnant dans tout ça, c'est que la fabuleuse histoire du film de Hazanavicius pourrait se reproduire cette année. L'heure est aux pronostics : Petit point sur les favoris dans les catégories majeures et leurs prétendants - Meilleur Film, Acteur, Actrice, Film étranger et Film d'animation.


MEILLEUR FILM
Cette année sera très très serrée. Certains ont déjà leurs favoris mais trois films semblent sortir du lot : Les Misérables, le film musical adaptée d'une comédie musicale adaptée de Hugo réalisé par Tom Hooper qui avait déjà remporté la statuette il y a deux ans avec Le Discours d'un Roi, mais aussi Lincoln, le nouveau Spielberg qui doit beaucoup à la performance de Daniel Day-Lewis, déjà lauréat de deux Oscars et qui est sans doute le meilleur acteur encore en vie, et enfin L'Odyssée de Pi, de Ang Lee, qui après avoir été lâché par Jeunet a été repris par le réalisateur acclamé de Brokeback Mountain et a sut réunir un cercle de fans inconsidérés même au sein de l'académie.

LES MISÉRABLES

Même si la victoire du Discours d'un Roi en 2010 avait mis en colère plus d'un cinéphile (y avait The Social Network en face), il faut dire que Tom Hooper a été acclamé par l'académie, et que son travail remarquable sur le dit film était incroyable, ainsi que sur son premier film, le trop peu connu The Damned United qui fait encore aujourd'hui partie des meilleurs films sur le football. Les Misérables a été adulé lors de la projection presse, si bien qu'il est sans doute le favori numéro un pour la prochaine cérémonie. Adaptation d'une comédie musicale de Broadway reprenant la trame du classique de Victor Hugo, Les Misérables sera un film musical et sortira en France en début d'année prochaine.
Réalisé par Tom Hooper. USA. Avec Hugh Jackman, Anne Hathaway, Amanda Seyfried, Russel Crowe.

LINCOLN

Si j'avais été déçu de l'échec de Cheval de Guerre l'an dernier (qui est un de mes Spielberg préféré et qui a été globalement boudé par la presse et par les spectateurs), Steven Spielberg reste quand même apprécié de l'Académie lorsqu'il ne fait pas dans le divertissement simple. Lincoln rentre dans cette ligne de compte et il faut dire que dès son annonce, beaucoup ont vu Spielberg et Day-Lewis repartirent avec la statuette. Lincoln sera un biopic sur la vie du président américain et est un projet de Spielberg depuis très longtemps. C'est l'acteur deux fois oscarisé Daniel Day-Lewis qui interprète l'homme. Le film sortira le 30 janvier prochain sur le territoire français.
Réalisé par Steven Spielberg. USA. Avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, Tommy Lee Jones, Joseph Gordon-Levitt.

L’ODYSSÉE DE PI

Abandonné par de nombreux cinéastes, dont Jeunet qui a bossé deux ans dessus, puis repris enfin par Ang Lee - acclamé en 2006 pour Le Secret de Brokeback Mountain - Life Of Pi est adapté du best-seller de Yann Martel. L'histoire singulière d'un garçon indien et d'un tigre qui cohabitent dans une barque après le naufrage du paquebot qui transportait le zoo de son père pour son départ pour les Etats-Unis. Acclamé unanimement par toute la critique internationale, le film d'Ang Lee était considéré comme le favori avant la diffusion du film de Hooper et de celui de Spielberg. Malgré le fait qu'on le voit mal triompher, on est pas à l'abris d'une surprise de taille.
Réalisé par Ang Lee. USA. Avec Suraj Sharma, Irrfan Khan, Ayush Tandon, Gautam Belur.

THE MASTER

Paul Thomas Anderson est l'opposé de son homonyme W.S.. Faisant sans doute partie des meilleurs cinéastes modernes, on lui doit avant tout l'incroyable There Will Be Blood qui avait échappé le Meilleur Film de peu en 2007 mais avait permis à Day-Lewis de rentrer chez lui avec une seconde statuette - la troisième pourrait être cette année en passant - mais aussi l'excellent Magnolia qui avait réinventé le film choral il y a une dizaine d'année. The Master racontera l’ascension d'un chef religieux dans les années 50. Même si on l'a pas encore vu, et puisqu'on adore Anderson, c'est sans doute notre petit chouchou pour la cérémonie. En tout cas, il est quasiment certain qu'il figurera parmi les nominés - et Joaquin Phoenix aussi.
Réalisé par Paul Thomas Anderson. USA. Avec Joaquin Phoenix, Philip Seymour Hoffman, Amy Adams, Jesse Plemons.

CLOUD ATLAS

Le nouveau film des frères (oui, bon...) Wachowski, de part sa bande-annonce impressionnante de près de six minutes, a aussitôt fait parler de lui. Dix ans après Matrix, il faut dire que ce nouveau film de près de trois heures semblent une nouvelle fois une relecture du cinéma et pourrait s'annoncer comme une petite révolution. Si il n'est pas souvent cité parmi les favoris, Cloud Atlas fait quand même partie des films qui, si ils ne figureront pas dans la catégorie du Meilleur Film - ou alors en guise de figuration - devraient cependant rafler tout une ribambelle d'Oscars techniques. Le 13 Mars 2013 en France.
Réalisé par Andy et Larry Wachowski, Tom Tykwer. USA. Avec Tom Hanks, Hale Berry, Jim Broadbent, Hugo Weaving.

ZERO DARK THIRTY

Kathryn Bigelow s'était fait remarquer en 2009 avec la victoire dans la catégorie du meilleur film de son Démineurs, devenant ainsi la première femme a remporter ce prix. Zero Dark Thirty part ainsi favori - le film raconte la traque d'Oussama Ben Laden, et réunit un casting de choix : Joel Edgerton, Jessica Chastain, Mark Strong ou encore Kyle Chandler - si il serait étonnant qu'il l'emporte il sera au moins nommé pour l'honneur, et pourrait repartir avec un ou deux prix technique et peut-être la statuette de la Meilleure Actrice pour Jessica Chastain.
Réalisé par Kathryn Bigelow. USA. Avec Joel Edgerton, Jessica Chastain, Kyle Chandler, Mark Strong.

LE HOBBIT : UN VOYAGE INNATENDU

Après le succès du Seigneur des Anneaux et les onze oscars remportés par le troisième volet, on est en droit de se demander si Le Hobbit sera à la hauteur de leur succès. Ou aussi si l'Académie attendra le troisième volet pour donner ses prix. Quoi qu'il en soit on espère que si le film est réussi, il figurera au moins dans les listes - d'autant plus que les avis négatifs de la séance de quelques minutes de début d'année ont été balayés par une invasion de critiques dithyrambique malgré l'embargo qui empêchait les critiques de le faire jusqu'au 3 décembre.
Réalisé par Peter Jackson. USA, NZ. Avec Martin Freeman, Sir Ian McKellen, Richard Armitage, Andy Serkis.

DE ROUILLE ET D'OS

Oui, voilà l'une des chances de la France. Même si le film est d'avantage pressenti pour la Meilleure Actrice pour Cotillard, il est néanmoins envisageable que le film soit nommé dans la catégorie du Meilleur Film puisqu'il n'est de plus pas présent dans celle du Meilleur Film Etranger (où la France est représentée par Intouchables). Même si les chances de cette nomination dans la catégorie du Meilleur Film sont maigres, il y a une lueur d'espoir d'autant que le film de Jacques Audiard a obtenu un succès inespéré outre-Atlantique.
Réalisé par Jacques Audiard. France. Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure, Céline Sallette.

SKYFALL

James Bond n'a gagné que deux Oscars depuis le début de la saga. Même si Casino Royale avait été snobé par l'Académie, il faut dire que depuis ils se sont mis à récompenser les blockbuster. Et il faut dire que ce Skyfall est bien au-dessus de ce à quoi on nous avait habitué, et malgré le fait que ça soit un James Bond (et voir un James Bond pour le meilleur film ça fait tâche, non ?), on espère que l'excellentissime volet de Sam Mendes figurera dans les listes - et qu'il pourrait repartir avec au moins une petite récompense qui ne serait pas de trop.
Réalisé par Sam Mendes. UK. Avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem, Ralph Fiennes.

THE DARK KNIGHT RISES

Oui, The Dark Knight Rises a globalement reçu des avis mitigés. Oui, ceux de la projection de l'Académie l'ont aussi été. Mais il n'empêche qu'il reste tout à fait envisageable que le film figure parmi la majeure partie des Oscars dits techniques, et donc qu'il puisse prétendre à une nomination pour celui du meilleur film. L'ultime volet de la franchise de Nolan n'a certes aucune chance de gagner, mais il ferait une bien belle figuration, au moins pour se pardonner du gros snobisme attenté au précédent volet - qui à part le prix posthume de Ledger, est reparti bredouille.
Réalisé par Christopher Nolan. US. Avec Christian Bale, Tom Hardy, Anne Hathaway, Joseph Gordon-Levitt.

DJANGO UNCHAINED

Il n'y a trois ans, personne n'aurait parié sur Tarantino. Pourtant son Inglourious Basterds s'en est tiré avec nombre de présences dans les différentes catégories et surtout est reparti avec l'Oscar du Meilleur Acteur dans un second rôle pour Christoph Waltz. Rien ne dit que Django Unchained ne sera un coup dans le vent comme l'a été Boulevard de la Mort, mais dans le cas contraire, il serait fort probable que le-dit film figure parmi les nommés, avec probablement une présence de Leonardo Di Caprio qui semble avoir décroché l'un de ses meilleurs rôles de ces dernières années... Mais bon, Di Caprio et les Oscars, ça fait 42.
Réalisé par Quentin Tarantino. US. Avec Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo Di Caprio, Jonah Hill.

ARGO

Après The Town et Gone Baby Gone, le nouveau film de Affleck qui a été un nouveau succès critique peut bien prétendre à une présence dans les catégories principales. Si Affleck ne risque pas de figurer en tant que Meilleur Acteur, il reste évident que le scénario en béton, la qualité de la mise en scène et le rythme effréné du film pourraient être notées comme ils l'avaient été il y a deux ans pour The Town. Il faut bien avouer qu'Affleck n'est peut-être pas un très bon acteur, mais il sait tenir une caméra.
Réalisé par Ben Affleck. US. Avec Ben Affleck, Bryan Cranston, John Goodman, Kyle Chandler.

FLIGHT

Sorti de nul part, le nouveau film de Robert Zemeckis part aussi dans les favoris pour les Oscars pour une catégorie en particulier : celle du Meilleur Acteur, pour laquelle Denzel Washington a de bonnes chances (malgré Jackman et Day-Lewis) de ramener un troisième trophée dans son salon. Plutôt bien accueilli outre-Atlantique, il faut noter que Zemeckis est un habitué des Academy Awards - avec notamment Forrest Gump et Seul au Monde, ce dernier étant le dernier film live du Monsieur avant ce Flight, qui s'annonce déjà comme un réussite - et qui on espère ira loin. On l'aime ce Zemeckis.
Réalisé par Robert Zemeckis. US. Avec Denzel Washington, Don Chealde, John Goodman, Kelly Reilly.


MEILLEUR ACTEUR
Le plus amusant est que la plupart des acteurs pressentis pour repartir avec le trophée l'ont déjà obtenu - ou celui du second rôle : Denzel Washington (Glory, Training Day), Anthony Hopkins (Le Silence des Agneaux) ou encore Daniel Day-Lewis (My Left Foot, There Will Be Blood). D'autres ont bien sur déjà été nominés, comme Joaquin Phoenix pour Gladiator et Walk the Line.

DANIEL DAY-LEWIS POUR LINCOLN

Avis totalement subjectif : pour moi Daniel Day-Lewis est le meilleur acteur encore en vie. Parfait dans tous ses rôles, si profond et si charismatique, déjà deux fois oscarisés pour My Left Foot et There Will Be Blood. Son rôle dans Lincoln en Lincoln a été acclamé par tous, et c'est surement mérité au vu des extraits - on dit bien jamais deux sans trois, et il ne serait guère étonnant que le Monsieur reparte avec la statuette une fois de plus, même si la concurrence sera rude une fois de plus.

DENZEL WASHINGTON POUR FLIGHT

Tout comme Day-Lewis, il a déjà eut deux Oscars : celui du second rôle pour Glory et celui du meilleur acteur pour Training Day. Il a interprète le rôle d'un pilote alcoolique dans Flight, nouveau film de Robert Zemeckis. Très bien accueilli outre-Atlantique, il est l'un des grands favoris pour décrocher l'Oscar du Meilleur Acteur - ce qui lui permettrait au passage de faire un retour en fanfare dans un cinéma nettement meilleur que celui auquel il s'est habitué depuis quelques années, devenant notamment le favori du regretté Tony Scott - il va bien lui falloir faire quelque chose à la place désormais.

HUGH JACKMAN POUR LES MISÉRABLES

Notre Wolverine interprète Jean Valjean dans Les Misérables de Tom Hooper. Un personnage très intéressant pour cet acteur qui pourrait arriver à la consécration pour ce rôle, d'autant que depuis la première, beaucoup de critiques sont convaincus qu'il va l'emporter. Tout se jouera surement à un fil, et on serait aussi très content pour Jackman si il venait à l'emporter, quoi que la qualité des Misérables du point de vue du public français reste encore à prouver.

ANTHONY HOPKINS POUR HITCHCOCK

Le grand acteur qu'est Anthony Hopkins pourrait bien avoir décroché son meilleur rôle depuis Coeurs perdus en Atlantide voir Le Silence des Agneaux. En effet, Hopkins interprétera aux côtés d'Helen Mirren le rôle d'Alfred Hitchcock sur le tournage de Psychose dans le film Hitchcock. Méconnaissable sur les premières photos et dans la bande-annonce, il serait fort probable qu'Hopkins, non seulement soit nommé, mais puisse prétendre à l'Oscar.

JOAQUIN PHOENIX POUR THE MASTER

Après deux années de pause liées au tournage de I'm Still Here, Joaquin Phoenix revient sur grand écran. Sept ans après son oscar pour Walk the Line, le frère du regretté River Phoenix pourrait bien prétendre à une nouvelle récompense cette année en tenant le premier rôle du Master de Paul Thomas Anderson aux côtés de Philip Seymour Hoffman qui lui a de grandes chances de décrocher le Meilleur Second Rôle. Après quatre années d'absences sur nos écrans, Phoenix est de retour, bien de retour.

BRADLEY COOPER POUR HAPPINESS THERAPY

Et oui - même si Happiness Therapy ne fait pas beaucoup parler de lui dans l'hexagone (pas encore sorti en France et promo quasi inexistante), il se pourrait fortement que ses deux interprètes principaux, Bradley Cooper et Jennifer Lawrence, soit dans les startings pour les deux Oscars d'Interprétation Principale. Bonne nouvelle pour Bradley Cooper qui, à force d'alterner thriller et comédie a finalement trouvé son bonheur dans une comédie dramatique qui raconte la relation entre deux paumés après leur rencontre.

JOHN HAWKES POUR THE SESSIONS

Voici peut-être l'outsider de cette année. John Hawkes, habitué aux seconds rôles, aux téléfilms et aux séries télé est à l'affiche de The Sessions, où il interprète un paraplégique qui contacte une assistante sexuelle pour perdre sa virginité. Si le film ne fait pas beaucoup de bruit, il fait partie des films qui pourraient se frayer un chemin - pour le Meilleur Film, bien entendu, mais surtout pour la catégorie du Meilleur Acteur où Hawkes pourrait obtenir le statut du "petit poucet" de la catégorie. On lui espère tout le bonheur possible et surtout une carrière qui va enfin décoller.

JEAN-LOUIS TRINTIGNANT POUR AMOUR

La Palme d'Or du dernier Cannes, si elle part favorite pour le prix du Meilleur Film étranger, laisse aussi une grande chance à ses deux interprètes principaux, Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva. Même si Trintignant est loin de partir favori du fait de la concurrence de taille, l'incroyable performance de Riva et sa grande notoriété aux Etats-Unis devrait lui permettre une plus grande chance de l'emporter.


MEILLEURE ACTRICE
Remporté par Meryl Streep l'an passé, plus de concurrence cette année dans cette catégorie, mais surtout de possibles bonnes surprises avec une Marion Cotillard, qui en même temps que son Razzie Awards pour The Dark Knight Rises, pourrait repartir avec un second Oscar.

JENNIFER LAWRENCE POUR HAPPINESS THERAPY

La Katniss de Hunger Games devrait profiter de sa performance dans Happiness Therapy aux côtés de Bradley Cooper pour prétendre grandement à l'Oscar de Meilleure Actrice, qu'elle avait laissé à Natalie Portman il y a deux ans. Si les deux dernières années avaient été dans un sens pour les deux derniers Oscars de cette catégorie (Streep et Portman grandes favorites), cette nouvelle édition sera plus disputée et laissera d'avantage de chances à Lawrence et aux autres.

JESSICA CHASTAIN POUR ZERO DARK THIRTY

En tenant le rôle principal du nouveau film de Kathryn Bigelow, Jessica Chastain qui avait été nommée pour La Couleur des Sentiments l'an passé (elle avait eut une année très chargée avec aussi des rôles importants dans The Tree of Life et Take Shelter), devrait incarner l'espoir féministe de cette année. On attend toujours les premiers retours pour le film, mais ça devrait sans doute passer pour une nomination - même si je ne suis pas encore persuadé que 0 Dark 30 soit nommable pour les prochains Oscars à cause d'une date de sortie un peu alambiquée.

EMMANUELLE RIVA POUR AMOUR

Après un demi-siècle de rôles médiocres, discrets ou inutiles, Emmanuelle Riva revient. Soixante ans après Hiroshima, mon amour, après Thérèse Desqueyroux et Les Risques du Métier, Amour la remet sur le devant de la scène, si bien que sa performance dans la dernière Palme d'Or de Haneke la place favorite pour les Oscars 2013 et celui de la Meilleure Actrice. Inutile de préciser que ce serait amplement mérité et qu'il s'agirait sans doute d'un prix magnifique pour l'une des meilleures actrices françaises désormais âgée de 85 ans.

MARION COTILLARD POUR DE ROUILLE ET D'OS

Étonnant que quelques années après avoir reçu ce prix pour La Môme, Marion Cotillard soit à la fois possible Razzie Awards de la pire actrice pour The Dark Knight Rises mais aussi Oscar de la Meilleure Actrice pour De rouille et d'os. Ce serait une nouvelle fois un pas de géant pour le cinéma français et une mini-consécration pour Jacques Audiard. On ignore encore si sa performance dans le Nolan entachera celle-ci et que l'Académie se réfute alors à la récompenser.

ANNE HATHAWAY POUR LES MISÉRABLES

Fantine dans Les Misérables de Tom Hooper, mais aussi présentée pour Catwoman dans The Dark Knight Rises, il est en effet fort probable qu'Hathaway soit de la partie, d'autant plus si Les Misérables est choisit comme "film à moisson" par l'Académie. Certains ont critiqué le fait qu'elle ne soit pas assez présente à l'écran pour prétendre au Premier Rôle, mais il est sans doute certain qu'elle récoltera au moins quelques voix, il paraîtrait en effet qu'il s'agit de son meilleur rôle.

QUVENZHANÉ WALLIS POUR LES BÊTES DU SUD SAUVAGE

Avec son rôle dans Les Bêtes du Sud Sauvage, la jeune Quvenzhané Wallis pourrait devenir la plus jeune nominée dans cette catégorie, à seulement neuf ans. Si il y a très peu de chances qu'elle l'emporte, une telle présence dans cette catégorie serait bienvenue et surement bien vue. Autrement dit il y a de très bonnes chances pour que l'Académie fasse le choix de présenter la jeune fille dans les cinq noms.

HELEN MIRREN POUR HITCHCOCK

Pour son duo avec Anthony Hopkins dans Hitchock, Helen Mirren pourrait bien décrocher l'Oscar de la Meilleure Actrice. On ne le dit peut-être pas assez : peut-être est-ce elle la favorite dans cette catégorie. Si bien qu'on en serait presque à se demander si Hitchock ne pourrait pas obtenir une nomination pour le Meilleur Film. Ce serait d'ailleurs plutôt amusant que le biopic d'Hitchock soit ainsi nommé alors que Al lui même n'en a pas reçu un seul de sa carrière.


MEILLEUR FILM ÉTRANGER
Avec deux films francophones favoris cette année, Amour et Intouchables, la France pourrait enfin être récompensée dans cette catégorie, pour la première fois depuis vingt ans - sans compter le belge A perdre la raison. Un juste retour des choses quand on sait qu'Un Prophète ou Des Hommes et des Dieux étaient repartis bredouille - le film de Beauvois n'était même pas nommé.

AMOUR

La Palme d'Or de Cannes dernier la principale pressentie pour l'Oscar du Meilleur Film étranger. Représentant l'Autriche mais intégralement francophone, le dernier film de Haneke pourrait s'en sortir avec les honneurs, et pas nécessairement uniquement dans cette catégorie - ce serait bien sur un grand moment pour le cinéaste qui le mériterait vraiment - d'autant qu'il avait déjà été nominé pour son Ruban Blanc, déjà Palme d'Or.
Réalisé par Michael Haneke. Autriche. Avec Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva.

INTOUCHABLES

L'un des plus grand succès en France tout les temps, mais surtout le plus grand succès pour un film non-anglophone à l'International : il faut le dire, même si on en a pas trop parlé en France, Intouchables a obtenu un succès monstrueux dans le monde, finissant premier au box-office dans toute l'Europe, et se frayant un chemin dans le Top 250 d'IMDB, dont les votes sont majoritairement américains, pourtant généralement très restrictifs quand à la nationalité des films. Il est évident que le film de Toledano et de Nakache a surfé sur le succès de The Artist, mais on ne s'en plaint pas - si le film est loin d'être aussi bon que certains osent le prétendre, il reste néanmoins français et part favori avec Haneke, un peu de chauvinisme ne tue pas.
Réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache. France. Avec François Cluzet, Omar Sy.

PIETA

Reconnu internationalement en 2003 pour son Printemps, été, automne, hiver... et printemps, Kim Ki-duk pourrait obtenir avec Pieta sa première nomination aux Oscars. Lion d'or du meilleur film à Venise, il faut dire qu'il part au même titre qu'Amour avec l'avantage de la consécration dans un festival majeur. Il serait d'ailleurs intéressant de voir la Corée du Sud sur la liste des nominés - pays de naissance de nombreux génie depuis un peu plus de quinze ans, elle n'a pourtant jamais obtenu une seule nomination aux Oscars.
Réalisé par Kim Ki-duk. Corée du Sud. Avec Jo Min-soo, Eunjin Kang, Kim Jae-rok.

AU-DELÀ DES COLLINES

Au même titre que la Corée du Sud, la Roumanie n'a jamais été nominé à l'Oscar du Meilleur Film étranger - puisque Au-delà des Collines part favori, c'est donc une preuve que le cinéma se mondialise enfin. Ce huit-clos sur fond d'exorcisme réalisé par le Palmé d'or pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours se classe comme l'outsider de cette cérémonie - et une victoire serait une véritable consécration pour la Roumanie qui se classe parmi nations montantes du cinéma.
Réalisé par Cristian Mungiu. Roumanie. Avec Cosmina Stratan, Cristina Flutur, Valeriu Andriuta.

À PERDRE LA RAISON 

À perdre la raison représentera la Belgique. Si la production est aussi assurée par la France, ce n'est qu'en faite un représentant francophone de plus dans cette catégorie. Si le film a reçu un accueil globalement mitigé de la part de la presse locale, le film de Lafosse a été très bien accueilli outre-Atlantique et part donc comme les principaux pressentis pour une nomination.
Réalisé par Joachim Lafosse. Belgique. Avec Niels Arestrup, Tahar Rahim, Emilie Dequenne.

BARBARA

Ours d'argent du meilleur réalisateur au dernier festival de Berlin, Barbara est resté cependant un peu silencieux à l'international. Il est évident que la mise en scène ambitieuse de Petzold, déjà auteur de L'Ombre de l'enfant en 2002, et le scénario complexe pourraient favoriser une nomination - mais le peu de bruit qu'a fait le film pour le moment ne va pas en sa faveur.
Réalisé par Christian Petzold. Allemagne. Avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Rainer Bock.

THE HYPNOTIST

Si les critiques sont très mitigées pour le moment, l'énorme succès du nouveau film du talentueux Lasse Hallström pourrait lui permettre de se faufiler pour une nomination, à l'aide aussi de la notoriété de son metteur en scène aux Etats-Unis. Bien sur, les critiques parfois dures pourraient entacher cette présence, mais on a déjà vu pire dans cette catégorie.
Réalisé par Lasse Hallström. Suède. Avec Tobias Zilliacus, Mikael Persbrandt, Lena Olin.

LIFE WITHOUT PRINCIPLE

Le réalisateur hong-kongais représente son pays cette année avec Life without principle, thriller avec au casting Lau Ching-wan, vedette de Mad Detective, déjà réalisé par Johnnie To, ainsi que Richie Ren, vedette lui aussi d'un film de Johnnie To par le passé, Breaking News. Si il reste très peu probable que le film de To soit nominé et encore moins lauréat, il reste envisageable qu'il puisse figurer dans le des dix derniers avant la sélection finale.
Réalisé par Johnnie To. Hong-Kong. Avec Terence Yin, Ching Wang Lau, Richie Ren.

A ROYAL AFFAIR

Qualifié de nouveau Barry Lyndon par nombre de médias, le représentant danois A Royal Affair pourrait bien figurer cette année et dépasser les deux favoris Intouchables et Amour. Lauréat de deux Ours d'or à la dernière Berlinale, il est évident que le film de Nikolaj Arcel part avec un grand a priori positif de la part des professionnels.
Réalisé par Nikolaj Arcel. Danemark. Avec Mads Mikkelsen, Alicia Vikander, Mikkel Boe Folsgaard.


MEILLEUR FILM D'ANIMATION
Remportée par Rango l'an dernier, divers films ont leur chance cette année : Dreamworks profite de la panne chez Pixar pour que Les Cinq Légendes triomphe, Frankenweenie et Paranorman, dans la droite lignée de Rango, pourraient profiter de cet a priori pour gagner, ainsi que Disney qui, avec Les Mondes de Ralph, pourrait rafler son premier Oscar.

FRANKENWEENIE

Frankenweenie, considéré comme le meilleur Burton depuis quinze ans, part favori cette année : animation excellente, univers référencé (à l'image de Rango l'an dernier, et ça s'est soldé par l'Oscar) et scénario en béton - on a surement le vainqueur, malgré la présence cette année de Disney, qui devrait réaliser un come-back majeur dans la catégorie.
Réalisé par Tim Burton. US. Avec Charlie Tahan, Martin Short, Michael Keaton.

LA COLLINE AUX COQUELICOTS

C'est une honte que Ghibli n'ait pas concouru depuis Le Château Ambulant en 2006. Cependant, la réussite du fils Miyazaki avec La Colline aux Coquelicots pourrait permettre une présence cette année : même si c'est loin d'être le meilleur film de la production, le côté Takahata du tout devrait plaire à l'Académie qui avait déjà récompensé Le Voyage de Chihiro en 2003.
Réalisé par Goro Miyazaki. Japon. Avec Masami Nagasawa, Jun'ichi Okada, Shirô Mizunuma.

LES MONDES DE RALPH

Jamais lauréat depuis la création du prix en 2002, Disney pourrait faire mal cette année avec Les Mondes de Ralph, qui pourrait s'annoncer comme le film le plus ambitieux de la production depuis plus de quinze ans, et donc concourir pour le prix que la production convoite depuis longtemps malgré la rudesse de la concurrence (de l'indépendant référencé réussi, et un Dreamworks acclamé).
Réalisé par Rich Moore. US. Avec John C. Reilly, Jack McBrayer, Jane Lynch.

LES CINQ LÉGENDES

Le film Dreamworks de cette fin d'année a été très bien accueilli dans le monde, mais surtout aux Etats-Unis - alors il semble évident que la production puisse concourir fortement à l'Oscar - d'autant que Dreamworks ne l'a pas gagné depuis Shrek, et que Pixar qui a l'habitude de les prendre à sa place (Toy Story 3 - Dragons dernièrement) est une deuxième de suite relativement faiblard avec un Rebelle moyen.
Réalisé par Peter Ramsay. US. Avec Chris Pine, Hugh Jackman, Jude Law.

L’ÉTRANGE POUVOIR DE NORMAN

Un peu dans la veine de Frankenweenie, Paranorman a été très bien accueilli. Si le début du film est un peu en-dessous de la production Burton, il faut remarquer que la fin du film est absolument sublime et surpasse tout ce que l'on a put voir cette année dans le cinéma d'animation tant elle est belle, puissante et marquante. Un petit film qui pourrait remporter gros.
Réalisé par Sam Fell, Chris Butler. US. Avec Kodi Smit-McPhee, Anna Kendrick, Leslie Mann.

REBELLE

Pixar oblige. Absent pour la première fois l'an dernier avec Cars 2, ce Rebelle pourrait ne pas être présent aussi car il est pas loin d'être le pire film de la production. Cependant, les préjugés quand à la production et la médiocrité du cinéma d'animation hors-US cette année pourrait lui laisser une place quand même - si ce serait un peu bête pour les trois films français pré-nominés, ça reste très envisageable.
Réalisé par Mark Andrews, Brenda Chapman. US. Avec Kelly Macdonald, Billy Connolly, Emma Thompson.

1 commentaires:

  1. Très bon dossier ! E très intéressant de surcroît ! J'ai pris beaucoup de plaisir à lire, et très honnêtement j'espère enfin un oscar du meilleur film pour Tarantino, et du meilleur acteur pour DiCaprio ! Peu de chances que ça arrive mais bon ^^

    RépondreSupprimer