Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mercredi 30 juillet 2014

National Security


RÉALISÉ PAR CHUNG JI-YOUNG
AVEC PARK WON-SANG, LEE KYOUNG-YOUNG, MYEONG GYE-NAM
-------------

La Corée du Sud a une histoire passionnante et, malheureusement, très sanglante. Les agissements de la dictature militaire qui œuvra jusqu'à la fin des années 80 sont encore aujourd'hui ancrés dans l'esprit des sud-coréens, et cela se ressent fortement dans leur production cinématographique - le fameux Soulèvement de Gwangju a par exemple était une importante source d'inspiration pour de nombreux films. National Security, s'il l'évoque, n'en fait cependant pas un élément central de l'intrigue. Le film raconte les 22 jours de la torture d'un homme, Kim Jong-tae, accusé d'être un espion communiste. Un concept simple porté à l'écran par Chung Ji-young, et c'est important de noter le nom du réalisateur car celui-ci est dans le milieu depuis les années 70 (il était l'assistant réalisateur et scénariste du renommé Kim Soo-yong), ce qui, pour ceux qui s'y connaissent un peu, est extrêmement rare dans le cinéma sud-coréen actuel. Auteur, entre autres, de North Korean Partisan in South Korea et White Badge, sortis au début des années 90 et qui sont souvent cités comme les prémices du cinéma kimchi post-dictature (le début de la vague culturelle Hallyu).


National Security suit donc le destin d'un homme pendant trois semaines - torturé, malmené, brutalisé. Le fait que Chung soit un vieux de la vieille promet déjà une mise en scène mature et maîtrisée. À défaut d'être ambitieuse, la réalisation est léchée, classe et quasiment irréprochable, évitant le piège du spectaculaire en livrant des scènes de torture affreusement réalistes. Ceci renforcé par l'absence totale de rupture de ton comme le font beaucoup de films coréens - Chung garde son sérieux jusqu'au bout, traitant avec respect un sujet si bouillant et - malheureusement - encore d'actualité. Ainsi National Security n'est pas vraiment un film historique : il se place effectivement dans un contexte défini (la réaction gouvernementale aux mouvements démocratiques sud-coréens dans les années 80) et s'inspire bel et bien d'une histoire vraie, même si globalement romancée, mais sa forme et son récit sont réellement universels, comme le prouve le panneau à la fin du générique.
En plus de ça, National Security se paie un casting dément : Park Won-sang est absolument génial, un rôle bouleversant (et difficile) interprété avec justesse (je me demande encore comment ils ont fait pour tourner certaines scènes de torture sans trucages), mais aussi le vétéran Lee Kyoung-young, impeccable dans le rôle de son terrifiant tortionnaire.


National Security est effroyable - effroyable car réaliste et dérangeant. On sait tous que la torture c'est pas bien, mais le film la rend même douloureuse pour le spectateur. On souffre avec le personnage principal, on gagne et on perd espoir au fur et à mesure qu'avance l'histoire. Il manque sans aucun doute la goutte qui aurait fait du film un grand film (qui aurait sans doute gagné à accentuer encore plus sa critique du pouvoir politique, mais ça n'en reste pas moins très pertinent), mais ce serait bien faire la fine bouche que de passer à côté. Rude, brutal et désespéré, un hommage magnifique aux victimes quotidiennes de la torture dans le monde. Belle claque qui ne vous lâche pas pendant presque deux heures, préparez-vous à une véritable torture - séquelles garanties.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire