Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

jeudi 18 avril 2013

2013 - L'Odyssée de l'Espace


2013 c'est l'année du nouvel album des Daft Punk, celle de la sortie de GTA V, du Mariage pour Tous et du décès de Margareth Thatcher (En passant, j'aimerais livrer un hommage à l'immense Richard Griffiths, décédé il y a peu, notamment connu pour son rôle de Vernon Dursley dans les Harry Potter mais qui faisait plein d'autres choses comme du théâtre ou jouer dans le méconnu The History Boys. Qu'il repose en paix.). Mais 2013 sera aussi une année de science-fiction. Blockbusters Disney, films d'auteurs ambitieux... Qui sortira du lot ? Mystère... ou pas.

Pour commencer j'aimerai m'excuser du plus profond de moi même auprès de mes lecteurs : oui, le titre de cet article / dossier / preview est complètement naze. Je pourrais être un odieux connard (elle était simple) et dire qu'il n'est pas de moi, mais je mentirais. J'étais en train d'écrire ma critique sur Oblivion du malheureux Joseph Kosinski qui, si il arrive à faire de jolies images de synthèse et avoir des contrats avec les meilleurs groupes électros français, se la touche toujours autant quand il s'agit d'écrire un scénario, quand l'idée de ce dossier m'est venue en tête - beaucoup de films de SF en 2013, c'est assez important. Je cherchais un titre et La Science Fiction en 2013 me paraissait un peu banal (surtout que ça fait un peu mixe d'un gros titre de Studio Ciné Live et de Sciences & Vie Junior, alors très peu pour moi), alors m'est venu l'idée de détourner le titre d'un chef d'oeuvre de la science-fiction. Alien, le deux-mille treizième passager sonnait un peu faux et en ces temps où l'immigration fait débat, vaut mieux pas, Rencontre du 2013ème type avait une connotation trop sexuelle, et je dois dire que je me demandais si L'Armée des 2013 singes allait choquer les partisans de la manifestation pour tous (oui, bon, elle était gratuite). C'est ainsi que me concentrant sur la canette de Coca qui se tenait à côté de moi, mes yeux baladeurs se sont attardés sur ma maigre collection de VHS de Stanley Kubrick. Non pas que 2001 - L'Odyssée de l'espace s'y trouvait (il n'en fait pas partie actuellement - je ne dirais pas pourquoi mais une personne qui me lit surement le sait, et je dois lui dire que si j'étais un vidéoclubiste bas de gamme il aurait déjà eut les flics à sa porte), mais une petite loupiote s'est allumée au-dessus de moi et je me suis dit : « Eurêka ! 2013 : L'Année de l'Espace. Non, ça sonne faux, et ça fait pub Conforama... » Après quelques divagations intratellectuelles (Ce mot existe ? Maintenant oui.), j'ai finalement opté pour 2013 - L'Odyssée de l'Espace. Simple, trop simple, mais ça claque.

CLOUD ATLAS, de Andy & Lana Wachowski et Tom Tykwer

Je dois dire que je me sens limite attardé. Cloud Atlas, je l'attends depuis des mois entiers. La première bande-annonce de six minutes m'avait fait baver de plaisir. Et finalement le jour de sa sortie j'étais indisposé (bon j'étais collé) et vu que la promo du nouvel opus des frères et sœurs Wachowski avait été à peu près inexistante sur le territoire de notre beau pays de cinéma, j'étais pas allé le voir ensuite. Je peux le voir n'importe quand, bien sur (Interneet is magiiiic !) mais je veux le voir au cinéma. Si bien que j'attends la fin de ces vacances pour voir si j'arrive à le zieuter au cinéma, si c'est pas le cas je le regarderai dans des conditions moins grandioses - quoi qu'il en soit les avis sont très mitigés sur ce Cloud Atlas, tantôt chef d'oeuvre tantôt navet intersidéral. J'attends de voir mais ce début d'année dans la SF n'aura pas été fantastique : malgré ses qualités, Cloud Atlas est un flop affligeant au niveau commercial.

OBLIVION, de Joseph Kosinski

L'année ciné sci-fi 2013 continue sur le blockbuster. En faites y a quasiment que ça dans les films dont va traiter ce dossier. Oblivion est le premier d'entre eux. Si son Tron : l'héritage avait un scénario abyssale mais été visuellement et musicalement (Daft Punk indeed) parfait, son Oblivion est... exactement pareil. Si j'ai été surpris par un retournement au milieu du film déjà dévoilé dans la bande-annonce (je l'avais mal regardée - y a longtemps - en VO), le reste est stéréotypé à souhait, et c'est toujours au niveau de la plastique et de la bande sonore irréprochable de son film que Kosinski s'en sort bien. Tom Cruise a cinquante ans mais a l'air d'en avoir trente, mais à part ça, ce blockbuster de début d'année sera très vite oublié au profit de projets bien plus ambitieux à venir.

LES ÂMES VAGABONDES, d'Andrew Niccol

AAAAAAAAAAAAAAAaahhhh. Non ce cri n'était pas indispensable. Du moins l’affolement de mon index sur la touche A à l'instant passé. En faites, j'ai lut Les Âmes Vagabondes de Stéphanie Meyer (berk), je l'avoue, et j'ai trouvé ça pas trop mal. Pas énorme mais satisfaisant, du moins c'était bien meilleur que la daubasse romantico-vampirique dont on ne citera pas le nom ici (ce blog est déjà un torchon alors ne citons pas des torchons en référence ici même) qu'elle avait écrit avant. A la réalisation : Andrew Niccol. Mon Dieu. Mon Omniscient à moi. C'est le mec qui a réalisé l'incroyable Bienvenue à Gattaca (mon film préféré - pas d'un point de vu technique mais sensible dirons-nous) et écrit The Truman Show. Si son Time Out était un scénario fabuleux déguisé en daube à fric, ça donne un certain un intérêt au cinquième film du réalisateur.

UPSIDE DOWN, de Juan Solanas

Dès l'annonce de Upside Down j'étais pas fan du nouveau projet de Juan Solanas. Bon, les images sont très très belles, mais je vois mal un film tenir plus d'une heure sur un tel sujet. Je me trompe peut-être (surement) mais entre toutes les bombes de cette année, cette production presque indépendante a l'air quand même de faire pâle figure. Ça reste à voir, et en bon abruti je vais surement me tromper et on tient ici the movie of the year by Telerama Redaction mais passons. De toute façon j'avais dit que Skyfall avait l'air pas mal sans plus.

AFTER EARTH, de M. Night Shyamalan

Shyamalan est un mystère. Enfin pour beaucoup, mon cas par rapport à lui est un peu différent mais j'y reviendrai, car si après ses premiers films (Sixième Sens et Incassable) il était qualifié de génie, ça a été en empirant : Signes, Le Village, La Jeune fille de l'eau, Phénomènes et la dernière catastrophe, l'adaptation live du Dernier Maître de l'air. Je me sens un peu con car si ce dernier était franchement naze j'avais plutôt pris mon pied en fan assidu de la série animée - la musique fantastique de James Newton Howard y était pour beaucoup. Qu'importe - ses premiers films sont des chefs d'oeuvres, mais c'est clairement de mois en moins bons. Mais cet After Earth, je l'attends plus que tout : concept d'une relation père/fils qui a l'air passionnante, images sublimes, réalisateur (et scénariste) surdoué quoi qu'on en dise et enfin Howard à la BO qui pourrait encore envoyer du cake avec ce projet.

STAR TREK INTO DARKNESS, de J.J. Abrams

Le premier Star Trek était indéniablement très bon - pas mal de scènes d'action mais le film de J.J. Abrams était superbement réalisé, interprété et réinterprétait le mythe Star Trek en lui retirant toute forme de kitsch. Si bien que cet Into Darkness qui semble bien plus mature sur le papier a vite fait de déchaîner les foules : en plus d'avoir l'excellent Benedict Cumberbatch en grand bad guy, le film s'octroie nombre de bandes-annonces impressionnantes et des affiches jouissives. Alors oui on l'attends, on a peur d'être déçus mais on tient peut-être l'un des meilleurs blockbusters de 2013 (versus le très attendu et potentiellement chef d'oeuvre Man of Steel de Snyder, notre amour à tous - surtout que le type est déjà l'auteur de Watchmen, meilleur film de superhéros de tous les temps mais c'est un autre débat).

WORLD WAR Z, de Marc Forster

Adapté d'un livre assez surprenant, World War Z raconte la guerre contre les zombies, bien entendu - cette phrase est inutile mais il me fallait une intro, hein - mais le hic c'est que c'est réalisé par Marc Forster et que le film est déjà un bide au niveau de la production, chaotique, qui a démontré les limites du système hollywoodien. Fin du cours d'économie - les premières bandes-annonces laissent transparaître quelque blockbuster moyennement ambitieux. J'adore les zombies, j'adore Romero, mais ça me tente pas ce truc. Navet spotted.

DARK SKIES, de Scott Stewart

Peu après la création de mon blog je me suis juré de ne plus jamais parler des navets évidents ou cosmiques. C'est ainsi que j'ai omis de vous parler de Ghost Rider 2 l'an passé. Et j'omettrai aussi de vous parler de ce film : bande-annonce ridicule, concept choppé droit chez Mysterious Skin mixé à de l'enfant maléfique pas gentil du tout, le tout emballé sous la caméra de Scott Stewart, aka le plus gros tâcheron d'Hollywood des temps modernes, réalisateur, attention les yeux, de Legion et de Priest, deux des pires films américano-chrétiens de ces dernières années.

PACIFIC RIM, de Guillermo Del Toro

Ça se trouve on se trompe, et Pacific Rim ne sera pas le Transformers très intelligent que tout le monde attend - Del Toro aura vendu sa vertu aux producteurs de Battleship et on aura un navet sans nom. Difficile à croire mais les bandes-annonces nous ont un peu refroidit. On a confiance mais on flippe un peu quand même... ouais, autant dire qu'on a pas confiance du tout. Un projet qui fait flipper. Une possible très bonne surprise mais ce serait surprenant, pour l'instant ça a pas l'air extra.

ELYSIUM, de Neill Blomkamp

Blomkamp nous a tous bien surpris en 2009 avec le très bon - voir excellent - District 9, sous ses aires de métaphore de l'apartheid, le film de sf sud-africain était une petite perle dans une année qui était elle aussi très branchée Odyssée de l'Espace. Je sais pas quoi penser de Elysium. On a vu combien de réalisateurs se planter en arrivant aux States ? Je demande à voir - pas fan de Matt Damon aussi.

RIDDICK : DEAD MAN STALKING, de David Twohy

« Mais si je te jure il va être mieux que les autres !
- Mais non...
- Ah oui, tu dois avoir raison. »

THE WORLD'S END, de Edgar Wright

Après Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Scott Pilgrim, on a plus aucun doute en Edgar Wright - et ce The World's End est probablement l'un des événements cinéphiles de l'année. A découvrir dès sa sortie - car c'est ce genre de film qui mérite un grand succès. Surtout que le pitch sur fond de fin du monde et de tournée des bars englishmen est tout bonnement jouissive.

GRAVITY, de Alfonso Cuaron

On attend Gravity depuis des années maintenant. Et il est là, il arrive, mais toujours aucune image. Le nouveau film de Cuaron pue le chef d'oeuvre, et les premiers échos quand à la mise en scène hyper ambitieuse nous ravissent encore plus. Vu qu'il n'y vraiment aucune image vous me pardonnerez si j'ai illustré ce court texte par une image du médiocre Solaris de Soderbergh - c'est avec Clooney aussi, ça se passe aussi dans l'espace, et ça cause aussi apparemment des mêmes choses comme la solitude. CQFD.

ABOUT TIME, de Richard Curtis

Ouais c'est bien lui, le réalisateur des bombes Love Actually et Good Morning England - il se met à la SF, avec un casting qui dépote (Bill Nighy, Rachel McAdams, Dohmnall Gleeson) et probablement la meilleure comédie SF de l'année avec le film de son compatriote Edgar Wright, The World's End. Les rosbeef ils aiment déconner quand même. Mais on leur pardonne ils font des bons films...

LA STRATEGIE ENDER, de Gavin Hood

Fichtre ! Qu'est-ce qu'ils ont été foutre Gavin Hood à la tête de l'adaptation d'un des plus grands chef d'oeuvre de la littérature de science-fiction ? Un des premiers livres que j'ai lut, et j'en avait pas capté la grandeur à l'époque - redécouvert il y a peu et c'est dantesque. Enfin, voilà l'adaptation, signée Gavin Hood, le tâcheron à l'origine de X-Men Origins : Wolverine. Enfin, ça veut rien dire, et ça se trouve La Stratégie Ender le film sera une bonne surprise - en tout cas je vous somme de lire le livre, pur chef d'oeuvre.

HUNGER GAMES 2 - L'EMBRASEMENT, de Francis Lawrence

Le premier film Hunger Games avait de gros défauts - des choix de producteurs un peu cons, notamment en ce qui concerne les scènes d'action épileptiques. Avec un deuxième bouquin plus complexe, Francis Lawrence (puisqu'on change de réal au passage) a les moyens de livrer quelque chose de meilleur : en apprenant des erreurs du premier volet, cet Embrasement pourrait surprendre son monde. Du moins on l'espère. Maintenant que Lawrence a un Oscar en plus !

THE PROTOTYPE, de Marcelo Grion

Moyennement attendu (promo de merde merci !) le quatrième film et premier depuis quinze ans de Marcelo Grion a des chances de bien figurer en terme de qualité : petit budget, principe croisant District 9 et autres sci-fi-indépendants. On ira le voir en salle, on lui laisse de grandes chances.

En espérant que vous avez économisé de l'argent car les 3/4 de ces films sont en 3D = Plus cher. Bien sur on parle de 2013, en 2015 on va en chier des cakes aussi - Star Wars 7, Avatar 2, Avengers 2, Justice League, Terminator 5, le rebout de Batman, de Hulk, des Quatres Fantastiques, Blanche Neige 2, Warcraft, Prometheus 2, Tintin 2, Pirates des Caraïbes 5, Antman, Le Monde de Dory, Kung Fu Panda 3Hunger Games 3 - Part 2 et autres gros budgets qui vont exploser le box office. On en pleure d'avance sachant que la moitié seront ou des navets ou des flops, le reste sera passable ou très bon - qu'importe, Bonne Année en retard ! (petit clin d'oeil à Europa Report que je n'ai pas cité dans ce dossier car y a aucune image et c'est même pas sur qu'il sorte en 2013).

1 commentaires:

  1. AHAH j'ai adoré te lire, et ton intro est franchement bien drôle ^^ Pour ce qui est de Cloud Atlas, je me range parmi ceux qui le considère comme un chef d'oeuvre (alors que j'en attendais rien, et que la bande-annonce m'avait plus rebuté qu'autre chose) alors je ne peux que te conseiller d'aller le voir.
    Par contre je suis en contradiction sur Oblivion! J'ai adoré ce film, et je me suis même laissé emporté par le scénario que j'ai pas trouvé si mauvais. Y'a beaucoup de références à de nombreux films de SF et c'est le genre de choses que j'aime beaucoup. Quand je reconnais une référence, je me sens cultivé xD
    En tout cas très bon article (et c'est toujours bon de lire des éloges sur Zack Snyder :D)

    RépondreSupprimer