Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

lundi 9 février 2015

How to Make It in America - Intégrale


INTÉGRALE HBO
Créée par Ian Edelman
-------------

Annulée en plein envol au terme de sa saison 2, How to Make It in America est une dramédie produite par HBO qui raconte le destin de deux amis tentant de percer dans le milieu de la mode à New York. Fin prématurée expliquée par la chaîne comme une conséquence de l'absence de buzz et de réponse enthousiaste par rapport à la série, et ce malgré les audiences correctes, là où était attendu le successeur d'Entourage.


How to Make It in America est un objet télévisuel assez particulier, tant il ne respire pas en soit l'originalité  évocation convenue de l'american dream  mais dégage une ambiance assez unique en son genre. Parce que plus que le portrait d'une bande de potes, la création de Ian Edelman est une belle peinture de New York. Cosmopolite, infinie, foisonnante, si écrasante et pourtant si libératrice, on retrouve dans cette vision fantasmée de The Big Apple une représentation indirecte de l'ensemble de la société américaine – sa hiérarchie sociale si particulière, ses grands rêveurs, son sens de la démesure.
How to Make It in America est-elle une série patriotique ? Surement, mais là n'est pas son principal intérêt : il y a une soif de pouvoir, une soif de célébrité, une soif de réussite qui transpire à chaque seconde du show. On part de rien pour bâtir un empire économique. Thématique pivot des réflexions des personnages – peu originaux mais terriblement attachants. On pourrait reprocher à la série de se ramasser lors des moments plus tragiques, les impasses n'étant que passagères : mais peut-être est-ce dans la ligne directrice de la pensée d'Edelman, et dans ce cas c'est ici que se trouve le cœur du problème  à trop vouloir donner espoir, la série perd de vue le désespoir, qui en est pourtant la source profonde.


C'est simple, pas révolutionnaire, mais How to Make It in America possède une personnalité forte qui aura fini d'en faire une véritable série culte. Dommage qu'HBO ait décidé d'arrêter les frais, dommage que ce petit plaisir sans ambitions n'ait pas pu trouver de seconde maison après son annulation. Mais est-ce là la clé de ce succès discret ? Pour une série qui évoque le dépassement individuel, la forme du show ne sort jamais de ses limites de confort. Quand le manque de grandeur parle de son excès, paradoxal.

1 commentaires:

  1. J'avais adoré cette série. La photographie était belle, la bande son ultra cool, et j'aimais bien les aventures de cette bande d'hipsters en mal de réussite. Les délires de l'oncle mexicain et son Rasta Monsta m'ont valu quelques fou rires, c'était pas prise de tête et agréable à regarder. Je regrette aussi qu'elle n'ait pas été continuée plus que ça, je pense qu'il y avait du potentiel.

    RépondreSupprimer