Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 6 février 2016

The Expanse - Saison 1


SAISON 1 SYFY
Créée par Mark Fergus, Hawk Ostby
-------------

The Expanse, avant d’être une série télévisée, c’est une saga de livres des romanciers américains Daniel Abraham et Ty Frank, toujours en cours d’écriture, et qui a souvent été décrite comme un Le Trône de Fer dans l’espace. On n’est pas loin de l’abus de langage, dans le sens qu’en-dehors de l’utilisation de plusieurs personnages dits « points-de-vue » (changeant à chaque chapitre), d’une menace surnaturelle comme élément déclencheur de l’intrigue et d’une certaine densité politique sur fond de lutte de pouvoir et de conflits globaux, les deux œuvres n’ont que peu en commun. The Expanse n’est donc pas tant un Game of Thrones version space opera qu’un récit d’anticipation épique et imprévisible ; une communication un peu trompeuse qui pourrait perdre les plus crédules : les ambitions sont différentes, la forme l’est aussi, les personnages n’ont rien en commun. Si on peut par contre lancer une affirmation choc sur The Expanse, c’est qu’elle est la meilleure série de la chaîne Syfy depuis la fin de Battlestar Galatica.


The Expanse est une série d’échelles. En contrastant les lieux d’action et les paysages – vaisseaux spatiaux à Alien, planètes crasseuses néo-noir à la Blade Runner, Terre utopique sortie d’un fantasme – la série parvient à définir très rapidement la profonde complexité des relations géopolitiques qu’elle tente de dépeindre, centre de gravité de l’intrigue et des interactions entre personnages, constamment basées sur ce point de référence. Tout l’univers de The Expanse s’explique par ces subtiles ramifications qu’il convient d’assimiler rapidement si l’on veut pouvoir interpréter correctement les liens invisibles qui rythment les échanges, les dialogues, et même les rebondissements de cette première saison. Là où ce genre de détails saute plus facilement aux yeux à la lecture d’un livre, le travail des scénaristes était ici de les exposer le plus intelligemment possible, sans tomber dans le didactisme facile.
Derrière les voyages intergalactiques, un propos social – l’éternel axe de la lutte des classes, et au passage une réflexion plutôt enthousiasmante et courageuse sur le terrorisme. Les parallèles avec le monde moderne ne sont pas difficiles à tracer, The Expanse les assume et pousse la réflexion plus loin. L’opium du peuple, les guerres fratricides absurdes, la propagande, le bias des médias et les paradoxes des causes politiques – avec, en fond de ces querelles infantiles, une menace silencieuse plus forte que tous : une manière détournée d’évoquer le réchauffement climatique ?


Un boulot d’écriture qui se retrouve aussi dans celui d’adaptation. Si cette première saison ne recouvre pas l’entièreté du premier livre, elle aura néanmoins su faire ressortir une structure intelligente d’une construction originellement saccadée. Les quelques changements ne trahissent pas la base, et The Expanse offre une telle lisibilité de propos qu’elle en justifie par la même occasion la nécessité de ce transfert sur petit écran.
Mais tout ça n’aurait pas eu de sens si Syfy n’avait pas cassé sa tirelire pour les effets spéciaux. La production value est exemplaire : les décors sont superbes dans leur ambiance claustrophobe, les costumes et les visuels irréprochables pour la chaîne. Car The Expanse est une série très belle à regarder, mise en scène proprement et ne tombant jamais dans le cheap ; ayant en plus le souci du détail artistique, comme l’importance de la langue, témoignage de la grande perspicacité des choix créatifs.


Comme une véritable crise politique, The Expanse est épique, violente, infernale et imprévisible. Syfy frappe un grand coup, chamboulant en une saison tous les codes de la série de hard science. On aurait pu attendre que cette micro-révolution télévisuelle nous vienne d’une grosse chaîne, d’un HBO ou d’un Netflix ; mais c’est des cartons des producteurs de Z Nation et de Helix qu’elle est sortie. En prenant pour la première fois depuis dix ans leur sujet au sérieux, en y mettant les moyens et en se basant sur un matériel qui ne demandait qu’à être transcendé, Syfy vient de nous pondre un grand moment de télévision. C’est désormais fébrile que l’on s’impatiente du prochain chapitre de cette nouvelle grande fresque SF que l’on attendait tous. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire