Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 12 mai 2012

Dark Shadows

Réalisé par Tim Burton
Avec Johnny Depp, Eva Green, Michelle Pfeiffer
Comédie américaine (2012)

Résumé :
En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

Si Big Fish fait exception à la règle, et dans une moindre mesure La Planète des Singes que j'ai plutôt aimé, il est aisé de dire que Tim Burton a mal vécu son passage aux années 2000 : si il s'était fait remarquer pour des chefs d'oeuvres comme Ed Wood ou Edward aux mains d'argent, des très bons films comme Mars Attacks! ou Sleepy Hollow dans les années 1990, la suite fut marquée par des navets tels que Charlie et la Chocolaterie, Alice au pays des merveilles et Sweeney Todd. Après une bande-annonce très prometteuse et avant un Frankenweenie qui s'annonce excellent, il est clair qu'un certain nombre d'espoir étaient placés dans ce Dark Shadows (adaptation d'une série télé à succès des années 60) - déjà parce qu'il semble revenir aux origines du maître : une histoire de famille un peu glauque à la Beetlejuice, du gothique flashy à la Sleepy Hollow et surtout la présence d'un Johnny Depp qui semblait bien meilleur que dans ses derniers Burton.


Alors si il est d'emblée ressentie une faiblesse scénaristique dans Dark Shadows, et ce n'est pas qu'une impression puisque Dark Shadows est en soit peu travaillé de ce côté là : moments un peu longuets, vannes et blagues qui passent à côté de leur public (humour pas assez noir par ailleurs) et une fin absolument nullissime. Mais à côté de ça, on sent une part du génie de Burton : l'atmosphère est surement celle qu'il a le plus développé depuis Sleepy Hollow et le mélange improbable de culture rock-flashy et de gothique est très intéressant. La mise en scène est donc une belle réussite, avec en plus de ça une bande originale - tant au niveau des sublimes reprises que de la composition de Danny Elfman - très réussie.
Et sans parler du casting superbement mené, avec un Johnny Depp très bon, une Michelle Pfeiffer excellente, une Eva Green révélée et le come-back étincelant de Jonny Lee Miller. Malgré une Chloé Moretz, un peu en trait, ne brille pas autant que dans Kick-Ass ou Laisse-moi entrer, et Gulliver McGrath, insipide.


Alors c'est finalement ça Dark Shadows : des idées évidentes de mise en scène (et bien sur la maîtrise du réalisateur, dont on retrouve ici véritablement toute l'étendue du talent) et des performances incroyables de la part du casting, mais les faiblesses du scénarios cassent le tout. Parce qu'en plus de ça, il est clair que malgré un humour parfois bien marrant (la discussion sur les balloches est un grand moment, de même que plusieurs répliques placées avec assez de finesse), mais la rareté de ces moments finissent par faire gagner un certain ennui et plusieurs scènes à côté de leur sujet - à l'image du final, tout simplement bidon. Burton est peut-être de retour, mais il aurait put mieux faire. Sans doute que son Dark Shadows est encore trop commercial pour qu'il puisse retrouver toute son ingéniosité passée.

3 commentaires:

  1. Déjà que j'aime pas Burton, tu me donnes encore moins envie d'aller le voir x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais Burton mais y a dix ans. Là il est clair que Dark Shadows est un film à but largement plus commercial qu'artistique - moins que Charlie ou Alice mais ça reste trop "pour la masse". Donc si tu n'aimes pas Burton, passes ton chemin, c'est clair.

      Supprimer
  2. Et bien, j'ai aussi fait ma critique sur ce film récemment!
    J'ai beaucoup aimé ce film de Burton!:)

    RépondreSupprimer