Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

samedi 28 janvier 2012

The Big Year - Une course aux oiseaux

Lorsque le réalisateur du Diable s'habille en Prada se met à l'ornithologie de compétition, ça donne The Big Year avec Owen Wilson, Steve Martin et Jack Black. Je m'attendais avec The Big Year à une comédie classique, sans fond, américaine banale, ce qu'on voit tous les jours ou presque et qui n'apporterait rien au genre. Faux. Même si The Big Year ne fait pas dans l'originalité au niveau de l'intrigue, c'est le sujet qui l'est: l'ornithologie prend ici une tournure fascinante, des oiseaux fascinants, des décors sublimes, magnifier par trois acteurs au meilleur de leur forme, dont même les antagonistes se révèlent attachants. Si le film prend du temps à démarrer, c'est pour finir en beauté, puisque la dernière demi-heure est de très bonne qualité, sublimé par une fin géniale et un générique superbement trouvé. David Frankel réalise ici son meilleur film, très abouti et loin d'être calibré pour être une comédie puisqu'il ne s'agit pas réellement d'un film comique (c'est pas un drame, hein, mais c'est pas un film qui est destiné à tordre de rire les spectateurs) mais plus tôt un genre de feel-good movie à la morale assez intelligent. On est pas surpris, on s'attend à tout, mais The Big Year permet de passer un très agréable moment. Le seul point ridicule reviendra aux distributeurs français qui, pour ce film sorti en Octobre 2011 aux Etats-Unis, ne sortiront le film en France qu'en... Septembre 2012. Après on se demande pourquoi des gens piratent, non mais.

0 commentaires:

Publier un commentaire