Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 21 janvier 2012

Les Boloss : Sea, Sex and Sun

Allez hop, comme pour toute série télé qui marche, on l'adapte en film : c'est ainsi que naît l'adaptation de The Inbetweeners, teen-série trop peu connue en france mais qui a eut un succès monstre outre-manche. Alors qu'on apprenait qu'il n'y aurait pas de saison 4, on voit donc arriver sur nos écrans, à peu près six mois après les anglais, The Inbetweeners le film, débilement traduit par Les Boloss qui ne fait que montrer l'ampleur du vocabulaire des distributeurs français. Mais passons cette honteuse traduction, et intéressons-nous au film.
On retrouve donc les quatre potes de la série (snob-mytho-timide-autiste, le bon quatuor quoi) qui vont en vacances sur je ne sais quelle île méditerranéenne (Malte il me semble) pour le Sexe, le Soleil, la Mer... et surtout le sexe comme le montre l'affiche.
Même humour potache que la série, on est évidemment dans la lignée d'American Pie mais Inbetweeners imite sans jamais copier : on retrouve des scènes qui sont du même acabit que celle du maître du teen movie, mais on ne fait jamais le rapprochement : c'est moins basique, plus con, pas forcément plus drôle (il y a des longueurs) mais quand ça l'est c'est un fou-rire garanti. Alors, même si The Inbetweeners ne révolutionne pas le genre et ne réconciliera pas les détracteurs au genre, on passe un bon moment, un film à voir entre potes ou pour passer un moment amusant. A découvrir en connaissance du genre.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire