Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

jeudi 1 janvier 2015

Legends - Saison 1


SAISON 1 TNT
Créée par Howard Gordon, Mark Bomback, Jeffrey Nachmanoff
-------------

Avec à sa tête l'un des producteurs de Homeland, et rien de moins Sean Bean dans le rôle principal, la nouvelle création de la chaîne TNT - loin d'être réputée pour la qualité de ses programmes - avait réussi à éveiller un semblant de curiosité. Un thriller géopolitique conspirationniste plus que prometteur, peut-être de quoi nous séduire après la déception Tyrant ?


Il n'y a pas grand chose à dire sur Legends à part qu'il s'agit encore une fois d'un beau potentiel gâché. S'il fallait lui trouver un seul intérêt, ce serait Sean Bean, qui parvient ici à maîtriser la multitude de rôles qu'il enchaîne successivement - même si ça frôle bien souvent le surjeu - à part ça, c'est proche du néant. Le concept de base est très intéressant, et on sent dès le départ la possibilité de faire quelque chose de très bon si le mystère est bien distillé au cours de l'ensemble de la série, mais même là, la série déçoit et fait une erreur de débutant : résoudre son intrigue au bout de dix épisodes (en en relançant une autre, beaucoup moins cryptée et opaque, en tant que cliffhanger final). L'idée de l'identité floue était excellente et pouvait véritablement être développée au long terme. Ce que Legends ne fait pas du tout, puisqu'en plus d'expédier sa résolution en un double-épisode torché, la série se complaît dans un registre de vrai-faux formula-show, en développant des mini-intrigues-d'espionnage sur trois-quatre épisodes avant de ne plus en parler et de passer à autre chose.
C'est loin d'être une bouse irregardable, mais Legends ne tente absolument rien, que ça soit dans sa forme abrutissante de série de network aseptisée, ou dans son fond mal utilisé. Pas assez ambiguë, trop superficielle pour émouvoir, c'est difficilement que l'on finit ce premier acte.


Renouvelée pour 2015 malgré des audiences limites, Legends n'a toujours pas convaincu. A moins d'un changement radical de direction créative, l'intérêt que l'on pouvait éprouver pour le show a grandement diminué à chaque épisode. Mystérieuse puis ennuyeuse, les promesses n'ont clairement pas été tenues et on ne peut que pleurer qu'un tel projet avec Sean Bean en tête d'affiche soit si ridiculement mal utilisé. Bon pour un night time sur TF1.

0 commentaires:

Publier un commentaire