Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 26 juillet 2015

Wayward Pines - Saison 1


SAISON 1 FOX
Créée par Chad Hodge
-------------

Annoncée courant 2013, il aura fallu deux ans à Wayward Pines pour arriver sur les ondes. Adaptation d’une trilogie écrite par l’américain Blake Crouch dont elle recouvre l’ensemble des trois volumes en dix épisodes, elle signe surtout le premier essai du réalisateur M. Night Shyamalan sur petit écran qui, après plusieurs échecs successifs au cinéma, se rapproche ici de ce qui avait pu faire le succès de ses premiers films : des thrillers mystérieux situés quelque part entre le fantastique et la science-fiction.


Dès le début de la promotion de Wayward Pines, il était impossible de ne pas penser à Twin Peaks : le concept, l’ambiance, et même le décor – c’est une influence qui a toujours semblé assumée par Chad Hodge et Shyamalan, mais ceci seulement lors des premiers épisodes. Assez rapidement, et de façon définitive à partir du fameux cinquième épisode, Wayward Pines prend une direction tout à fait nouvelle : on passe de Le Prisonnier à The Mist, en passant par Lost et The Walking Dead. Wayward Pines s’aventure dans de nombreuses directions, alterne entre le thriller mystérieux mindfuck, le film d’espionnage, la science-fiction et le fantastique.
Des changements de genre qui s’opèrent par des rebondissements nombreux : Shyamalan a toujours été connu pour ses twists, et s’il n’est pas à l’origine de ceux présents ici (déjà existants dans les livres), il sait comment amener une révélation. Sa narration elliptique et décousue s’adapte parfaitement au format télévisuel, et si l’intrigue renferme des passages plus faiblards, l’intérêt est quant à lui sans cesse relancé. C’est la qualité principale de la série : surprendre, interroger et cultiver secrets et questions en y apportant au final une réponse crédible.
Wayward Pines déçoit pourtant de plusieurs points de vue : sa forme, déjà, très conventionnelle et finalement répétitive, elle s’épargne tout effet de style. Le mystère ne se transmet que par la narration, jamais par l’image. L’autre échec de la série c’est son final. Pas sa toute fin, qui fait effectivement débat mais dont le second degré et l’humour très noir apparaissent presque comme un clin d’œil amer plutôt enthousiasmant, mais ses derniers épisodes, très superficiels et effaçant toutes les interrogations possibles pour les substituer par de l’action nerveuse pas vraiment raccord avec les premiers épisodes.


Wayward Pines est une série qui a su intelligemment évoluer et se renouveler. Malheureusement en tirant un trait sur la subtilité de ses premiers pas, sa deuxième partie est un fourre-tout un peu indigeste, certes indispensable, mais qui aurait bénéficié à être traité moins frontalement, ou avec davantage d’ambiguïté. Et là où elle aurait pu se classer en référence du genre, Wayward Pines ne restera qu’un mystery show estival agréable, bien meilleur qu’un Under the Dome en comparaison, mais finalement assez anecdotique.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire