Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

jeudi 25 août 2016

The Path - Saison 1


SAISON 1 HULU
Créée par Jessica Goldberg
-------------

On a surtout mentionné les noms de Jason Katims, Aaron Paul et Hugh Dancy lors de la promotion de The Path – ce qu’on ne nous avait pas dit, c’est que la première série dramatique de Hulu destinée à durer plusieurs saisons ne ressemble ni à Parenthood, ni à Breaking Bad, ni à Hannibal. On pourrait même dire que The Path est une série qui ne ressemble à aucune autre : rythme exigent, narration flottante, ne mythologie mystique et discrète, faux-thriller qui ne correspond pas à ses promesses – sur bien des aspects, on pense à The Leftovers. Les séries de Lindelof et Goldberg partagent en effet de nombreux points communs.


Ce qui peut déconcerter dans The Path, c’est sa volonté de ne pas faire les choix évidents. On la verrait parfois lorgner vers le polar, mais elle demeure impassible, bien souvent ambiguë. La secte à laquelle elle s’intéresse n’est pas un culte oppressant, à base de sacrifices et de viols, mais une communauté où tous vivent heureux, aidant les autres à surmonter les épreuves de la vie. Dans The Path, on n’exploite pas pour des dons, mais pour que tous adoptent cette vérité – cette vérité farfelue d’un monde parfait où tous vivraient en harmonie, priant aveuglément devant l’autel d’une mythologie finalement pas si différente de celles des grandes religions monothéistes. C’est là la plus grande réussite de la série : la secte, ici, n’est finalement pas si différente d’une Eglise classique, et c’est de cette affirmation que naît toute son ambivalence.
Certains seront peut-être frustrés par ce choix, mais c’est à partir de celui-ci que Goldberg développe un chemin bien plus prometteur et original : questionnements religieux, structure familiale, dépression, corruption de l’idéal utopique ou encore inégalités sociales. Les thèmes sont vastes ; parfois, ils se piétinent, mais le propos n’en demeure pas moins bouleversant.
Si Aaron Paul n’est pas toujours irréprochable (il faut dire qu’on est loin de Jesse Pinkman), le reste du casting est lui, incroyable. En tête, Hugh Dancy, dans une composition à la fois effrayante, pathétique et fascinante. Une menace qui vous veut du bien, un sanglant philanthrope. Mais ce sont des caractéristiques qui s’appliquent à tous : imparfaits et ambiguës, tous les personnages de The Path ont deux visages bien distincts et qui nous font les aimer et les détester dans un même temps. De par leur innocence, leur hypocrisie ou leur fanatisme, ils dérangent – une complexité bien trop rare à la télévision.


Difficile de décrire The Path. Ce qui est certain, c’est qu’Hulu sera parvenue à proposer une expérience singulière, bien loin des standards actuels du petit écran. Les méandres psychologiques de The Leftovers couplés à la dramaturgie familiale d’un Six Feet Under et au rythme hypnotique d’un Rectify. The Path est une série qui se mérite, qui ennuiera chaque spectateur au moins une fois mais dont l’intelligence de l’écriture, de la mise en scène et de la direction d’acteurs en font indubitablement l’une des nouveautés les plus importantes de l’année. Reste à savoir si on la retiendra comme un classique ou comme un chef d’œuvre maudit.


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire