Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

dimanche 18 septembre 2011

Mad Max

Révélant Mel Gibson au grand public, Mad Max c'est en quelques sorte le film  qui a créé le genre post-apocalyptique au cinéma... mais malgré ses allures très visibles de film d'anticipation, Mad Max c'est un film à part, incalculable, jamais réédité, unique en son genre et très spécial. Car Mad Max c'est une suite de violence gratuite, souffrances, courses-poursuites en motos et voitures multicolores, des méchants pas gentils, et des gentils qui ne le sont pas non plus. Une histoire de vengeance, amenée très tard dans le film. Car quoi qu'on en dise, on ne fera jamais la même chose que Mad Max tant le film est unique. Après, reste la question d'apprécier ou pas. La violence gratuite et les explosions à foison sans réelle histoire en toile de fond ça lasse très vite, et moi ça m'a lassé. C'est limite chiant, limite con, mais la mise en scène est géniale et sauve le film. Mel Gibson se révèle assez sobre, pas nul, mais pas très bon non plus. Le monde présenté est peu attrayant et se révèle peu différent de celui d'aujourd'hui, on finit d'ailleurs par croire que dans ce monde là il y n'y a que des flics et des motards tant le reste de ce monde est mis de côté. On sent aussi que le film a du être haché au montage de scènes trop hard, on le remarque à cause de personnages même pas amenés, pas présentés, et de références qui passe dans le vide. Mais ce qui m'a le plus bluffé, ça reste la sublimissime affiche déssinnée, superbe, belle et représentative du film. En tout cas, malgré des qualités, et malgré ses défauts Mad Max reste un film culte, voir même mythique, ayant marqué le cinéma de son empreinte de violence à jamais. A noter que le film a mis trois ans à sortir en France, faute à la censure.


Réalisé par George Miller. Avec Avec Mel Gibson, Joanne Samuel, Hugh Keays-Byrne. Australie 1982. 85 minutes.

0 commentaires:

Publier un commentaire