Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

samedi 10 septembre 2011

Votre Majesté


À travers les âges, les récits d'aventures ont édifié l'image du vaillant chevalier, prompt à secourir les damoiselles en détresse, à combattre les dragons et à venir à bout de tous les maux de la terre. Mais derrière chaque figure héroïque se cache un frérot empoté dont le seul mot d'ordre est d'éviter tous les risques hardiment défiés par son aîné.
Thadeous a grandi dans l'ombre de Fabious, le premier-né et prétendant au trône, dont les exploits sans cesse renouvelés lui valent l'adoration de son peuple. Las de se voir dénier le prestige, les révérences et une ascension possible à la couronne, Thadeous s'adonne aux plaisirs faciles que lui procurent les herbes magiques, les potions alcoolisées et les jouvencelles de petite vertu, jusqu'au jour où la promise de Fabious et future reine Belladonna disparaît aux mains de l'infâme sorcier Leezar. Sa majesté de père livre enfin à sa chiffe molle de fils un ultimatum : se ressaisir et aider son aîné à délivrer sa bien-aimée ou se voir banni du royaume. Notre pétochard de Thadeous s'embarque à contrecœur dans sa première épopée aux côtés de Fabious. Rejoints par Isabel, une guerrière énigmatique mue dans cette quête par des raisons troubles, ils vont devoir traverser des contrées hostiles, batailler de terrifiantes créatures et braver des chevaliers perfides pour libérer la princesse en péril. Si Thadeous parvient à réveiller le héros sans peur et sans reproche qui sommeille en lui, il pourra aider son frère dans son intrépide mission et sauver le royaume de la destruction. S'il se débine une fois encore, il périra en poltron, témoin privilégié de l'avènement d'un tout nouvel âge des ténèbres.

Date de Sortie : 7 Septembre 2011
Réalisé par David Gordon Green
Avec Danny McBride, James Franco, Natalie Portman
Film americain
Durée : 1h42

~¤~~~~¤~


David Gordon Green, après plusieurs thriller et films dramatiques réussis mais quasiment inconnus en France, s'était fait en 2008 avec son film parodique Délire Express et sa série Kenny Powers. On ne savait pas comment envisager Votre Majesté, parodiant l'heroic fantasy avec un casting de choix (McBride, Franco, Portman, Deschanel ou Toby Jones) et un Steve Jablonsky à la partition dont les musiques nous faisait vibrer. Le film sorti en début d'année outre-atlantique a cependant été détruit par la critique, qualifié de "lourd" et "vulgaire" même de la part de presse bon public.

Déjà, on peu comprendre cette critique surtout que l'histoire de base est justement... basique, elle aussi parodique surement, mais sans rebondissements, ce qui retire un style au film dont les rebondissements, donc les gags sont prévus à l'avance et font bien moins mouche. A titre de comparaison, les finaux respectifs de Shaun of the Dead et Hot Fuzz étaient totalement inattendus, ainsi qu'un grand nombre de scènes dans leur développement, et c'étaient ainsi que les films était superbement marrants et qu'ils sont devenus surement les meilleures parodies des années 2000. Sur ce point, Votre Majesté se rapproche plus de la Movie-exploitation (Scary Movie, Big Movie, Not another Teen Movie... et consorts), et c'est plus pour nous déplaire d'autant que ces films sont tous, sans exceptions, des navets absolus.


Les gags de Votre Majesté ne sont donc pas toujours marrants, mais certains font mouche. Un humour lourd et potache, et on évite le plagiat parodique des Movie (Scary Movie plagiait Scream, Not another teen movie plagiait Elle est trop bien) avec un scénario original malgré que ça reste banal au plus haut point. On rigole donc un peu, mais pas assez pour que ça devienne une parodie de qualité tel que les films d'Edgar Wright.

Danny McBride est pas trop mauvais, mais ne vole pas non plus très haut : un rôle de comique pas très original, un personnage carricatural pas forcément très cohérent et peu recherché. Ses bribes de talents le sauve du gouffre. James Franco est lui bien meilleur et se révèle même très bon, il prouve qu'avec ses trois rôles de 2011 qu'il peut tout endosser : l'esprit torturé solitaire de 127 Heures, le héros de films d'action de La planète des singes : les origines et le comique potache de Votre Majesté, un beau panel de talents qui lui prévoit un super avenir. Natalie Portman est sobre, idem pour Toby Jones, Rasmus Hardiker, Theroux ou Toby Jones. Pas d'acteurs qui se démarque vraiment à part Franco.

La musique de Jablonsky est superbe, une véritable perle : tantôt épique, tantôt romantique, tantôt loufoque, elle est à un avantage non négligeable de Votre Majesté. Le film gagne beaucoup à sa musique, mais aussi à ses décors, très beaux et très cohérents, ainsi qu'à ses costumes dont le style très "déguisement" ajoute à l'atmosphère général un peu décalée du film.


Votre Majesté c'est con, vulgaire, lourd, mais c'est plutôt marrant et très fun. Atmosphère réussie et un James Franco excellent, ajouté à une musique hors du commun, le film est sauvé de la catastrophe et se hausse finalement à un divertissement de qualité pas si mauvaise que ça.

0 commentaires:

Publier un commentaire