Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 16 juin 2012

Le Grand Soir

Réalisé par Benoît Delépine, Gustave Kervern
Avec Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Brigitte Fontaine 
Comédie Française (2012)

Résumé :
Les Bonzini tiennent le restaurant 'la Pataterie' dans une zone commerciale. Leur fils ainé, Not, est le plus vieux punk à chien d'Europe. Son frère, Jean Pierre, est vendeur dans un magasin de literie. Quand Jean Pierre est licencié, les 2 frères se retrouvent. Le Grand Soir, c'est l'histoire d'une famille qui décide de faire la révolution... à sa manière.

Le Grand Soir est un peu l'aboutissement stylistique de Delépine et Kervern après Mammuth, Louise-Michel ou encore Avida, car il représente plus que tous leurs précédentes réalisations leur véritable marque de fabrique : tourné en caméra embarquée, totalement décalé, sale, réaliste, aux scènes très longues, si Le Grand Soir n'a pas l'émotion d'un Mammuth il n'en reste pas moins une certaine réussite, mais qui doit beaucoup aux performances respectives de Benoît Poelvoorde, Albert Dupontel, Brigitte Fontaine et Areski Belkacem.


Après, et c'est là qu'on pourrait être déçu, c'est que Le Grand Soir est trop gentil. La satire sociale et le plaidoyer contre les problèmes sociaux et la société de consommation sont pas trop mal sur le papier mais s'arrêtent là, et la seule bonne idée du film sur ce point là restera d'avoir contacté les grosses firmes de distributions pour qu'elles jouent le jeu en vendant leur image pour le film. On reste un peu sur notre faim, on s'attend à quelque chose de méchant mais au final Le Grand Soir c'est une succession de gags réussis et drôles peuplés de répliques en devenir cultes, le tout magnifiquement interprété par un quatuor d'acteurs principaux absolument grandiose.


Et au final c'est ça le nouveau Delépine-Kervern : un bon film sympathique, rien de plus, qui plaira aux amateurs du genre et peut-être moins à la masse, sans pourtant donner une claque c'est un bon moment de cinéma qui mérite pleinement son pris à Un Certain Regard car ça reste avant tout une véritable expérience de cinéma décalé et déjanté, et surement le meilleur punk movie depuis bien des années.

1 commentaires:

  1. Rebonjour, j'ai adoré ce film avec le duo Dupontel / Poelvoorde. Ils sont aussi azimutés l'un que l'autre. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer