Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

vendredi 6 juillet 2012

The Amazing Spider-Man

Réalisé par Marc Webb
Avec Andrew Garfield, Emma Stone, Rhys Ifans
Film de super-héros américain (2012)
Résumé :
Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…
Suscitant les foudres des fans hystériques de la version un peu trop surestimée de notre ami Sam Raimi dès son annonce, The Amazing Spider-Man se déclara rapidement d'être aux films de Sam Raimi ce que The Dark Knight est à Batman Forever. Moi le premier, beaucoup commencèrent à porter aux nus ce qui s'annonçait comme l'un des seuls films de super-héros intelligent des années à venir avec The Dark Knight et Man of Steel (puisque X-Men - First Class 2 traîne un peu). On vire le pauvre Tobey Maguire qui était à Spider-Man ce que George Clooney était à Batman (bon j'exagère...) et on ramène le génial Andrew Garfield pour le remplacer - révélé dans le que-j'ai-pas-vu Boy A, propulsé par le parfait The Social Network et enchaînant depuis les tournages dont les plus notables seront sans doute Never Let Me Go et le rôle de Robert Capa dans le prochain film de Michael Mann. On renvoi Mary-Jane Watson et on la remplace par Gwen Stacy, ce qui en soit est un effort de fidélité au matériau d'origine, de même que prend le nom de The Amazing Spider-Man qui est le nom, rappelons-le, des comics.


Mais, une fois le film commencé, on se rend compte que The Amazing Spider-Man n'est pas The Dark Knight. Publicité mensongère ? En quelque sorte, mais le film se créé par la même occasion sa propre ambiance, sorte de mixe entre un Kick-Ass, un Hulk (je parle de celui d'Ang Lee) et avec ses côtés de Batman Begins, il est évident qu'il n'y a que très peu d'éléments "TDK", se rapprochant plus du teen movie initiatique que du thriller stupéfiant. Alors bien sur, dans le genre, le nouveau Spidey a ses qualités : on rit plusieurs fois, le tout retranscrit à merveille la crise d'adolescence... Les scènes d'actions sont elles aussi très réussies : parfois too much, elles sont tout le temps vachement bien foutues notamment les ballets aériens, où la 3D donne une sensation de vertige bien plus présente que dans un Avatar.
Si j'aurais bien retenu quelque chose ce Spider-Man c'est aussi l'incroyable Rhys Ifans qui interprète ici ce qui restera pour moi le meilleur méchant d'un film de super-héros après Le Joker de Ledger et Nicholson. Interprétation absolument incroyable, pas dans les scènes d'actions mais surtout dans les scènes où il n'est pas transformé : on voit tout de suite qu'on a affaire à l'un des meilleurs acteurs britannique de sa génération et il mérite pour moi la palme du film. Et ça me permet de signifier que le casting du film est très soigné : Andrew Garfield est plutôt bon, Emma Stone aussi, Rhys Ifans incroyable, Denis Leary excellent.


Et je finirai juste ma critique sur deux des meilleurs scènes du film : la première, la très longue scène d'ouverture avec Peter Parker enfant. Excellente en tout point et presque touchante. La deuxième, la scène d'action finale en haut de l'immeuble, que l'on pourrait un peu signifier comme un moment d'excellence, à la fois profonde et épique, chose que malheureusement, on ne retrouve que trop rarement dans un film qui souffre surement de son modèle : on se rend compte que Marc Webb n'a pas voulu faire "comme Sam Raimi". C'est honorable, mais on trouve des limites à cela dans des scènes qui aurait put être bien meilleure si Webb avait oublié un instant qu'il réalisait un remake.
Il est clair que j'ai bien plus apprécié cet Amazing Spider-Man en comparaison aux films de Sam Raimi que je n'ai jamais réellement apprécié. Mais il est certain de même que ce n'est toujours pas le Spider-Man ultime, que les fans des comics de la première heure mérite depuis des années. Une déception, qui reste un bon film, mais on garde espoir en la suite, déjà annoncée par la séquence post-générique et par les producteurs en conclusion de ce qui se démarque déjà au box-office comme l'un des plus gros succès commercial de l'histoire du cinéma. Pour combien de temps ?

1 commentaires:

  1. Perso j'ai adoré ! Je détestai Tobey Macguire et le caractère de Peter Parker dans les films de Raimi donc j'ai sans doute été dans les premiers à être ravis par l'annonce d'un reboot. J'ai eu le Spider-Man que je voulais :D

    RépondreSupprimer