Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mardi 3 juillet 2012

Conan

Réalisé par Marcus Nispel
Avec Jason Momoa, Rachel Nichols, Stephen Lang
Film d'heroic fantasy américain (2011)

Résumé :
Pour Conan, le légendaire guerrier cimmérien, ce qui avait commencé comme une vengeance personnelle va se muer en combat épique pour sauver Hyboria d’une puissance maléfique surnaturelle. Face à ses ennemis, aux terrifiantes créatures et aux épreuves d’exception qui l’attendent, Conan va peu à peu comprendre qu’il est l’ultime espoir d’un peuple…


Le projet de ce remake (ou réadaptation ? ne jouons pas avec les mots) de Conan était dans les bacs depuis bien sept ans, et j'ai suivi le projet durant toutes ces années, très impatient à l'idée de voir renaître le héros de l'un de mes films préférés qui se classe aussi parmi mes plaisirs coupables : voir Arnold Schwarzenegger en guerrier invincible déglinguer des méchants à coup d'épée de deux mètres de long sur de la musique de Basil Poledouris et la mise en scène sale de John Milius. C'était un véritable film de psychopathe mais je dois dire que j'ai rarement autant pris mon pied devant un film, qui en plus, pour une fois, était en parallèle très bien foutu. A l'annonce du nom du réalisateur (d'abord Len Wiseman, le mec de Die Hard 4 qui s'est barré réaliser le remake de... Total Recall, aussi l'un de mes films cultes avec le Schwarzy), mes espoirs sont un peu partis. Et quand c'est Marcus Nispel qui l'a remplacé, je dois dire que j'étais pas plus rassuré. Pour jouer Conan, ils ont choisi Jason Momoa. Il m'était d'abord totalement inconnu, jusqu'à ce que je le vois dans Game of Thrones, et que je me dise : ouais, ils auraient pas fait mieux comme choix (à part Schwarzy, mais c'est bien quand même).
La première bande-annonce fut une catastrophe : on avait l'impression de voir une mixture entre Le Choc des Titans et un sous-300 : laid, très Z, pas attirant du tout - ce qui doit aussi expliquer le flop monstrueux du film qui, pour un budget de 70 millions de dollars sans compter les frais de pub et d'exploitation, n'en a rapporté qu'à peine 50 millions. Si bien que le jour de la sortie en salle, au lieu de fondre le premier en salle comme je l'avais prévu plusieurs mois plus tôt, j'ai préféré me dire "Non, on ne touche pas au Conan de mon enfance". Quelques mois plus tard, après avoir vaguement regardé la scène finale dont on m'a dit tant de mal d'une façon peu légale, je tombe sur le DVD et je me dis "Allez, vu ce que va donner Total Recall le remake, autant se préparer au choc".


Et je dois dire qu'après avoir vu ce remake, je demande réellement si je devrais pas changer de passion - pas dans le mauvais sens du fait que Conan serait pourri, mais plutôt parce que les critiques ont été unanimes sur le fait que c'était un navet. Et moi j'ai trouvé ça plutôt bon, malgré la baisse de régime sur la fin. Alors déjà on commence sur une scène d'ouverture de vingt cinq minutes. Au début on se dit que ça va durer deux minutes comme dans la version de John Milius où la fameuse ouverture était absolument grandiose (elle doit beaucoup à la musique de Poledouris), mais non, car Nispel (et d'une façon plus étendue, les producteurs et le scénariste, mais ne jouons pas avec les mots) préfère jouer sur le terrain que Milius avait préféré abandonner : faire une introspective au personnage de Conan et à l'univers dans lequel il évolue. On commence avec une voix off à la Seigneur des Anneaux (j'ai regardé le film en VOST, et je suis passé vite fait en VF : ça m'a fait croire que beaucoup n'ont surement pas aimé le film à cause du doublage immonde en passant), et puis la fameuse scène d'ouverture, qui dure ici près d'une demi heure où on voit tout de suite le parti pris du film que je dois dire, j'attendais plus que tout puisqu'il fait parti de mon amour pour Conan : notre héros préféré est un warrior invincible qui défonce leur race à tous les méchants, et il n'a que très peu d'expressions sur le visage. Et là, intérieurement, j'ai poussé un grand : OUI !
Et cette scène d'ouverture, que je trouve absolument exceptionnelle en rapport à mes attentes, dure, si bien que quand elle se finit, on est à la fois triste et enchanté de se dire qu'on va maintenant voir Momoa tuer soldats abrutis et méchants antipathiques au plus au point pendant tout le film. Si il faut dire une chose, c'est qu'on est gâté, car malgré le fait que Momoa parle en gros... cent fois plus que Schwarzy dans le film, et bien j'ai finalement eut le droit à ce que je m'attendais pas : un film jouissif qui s'assume en divertissement décomplexé misant sur du gore sale très bien foutu et qui participe à l'ambiance du film, et qui, à sa manière, respecte à la fois l'oeuvre de Howard pour les puristes et le film de Milius pour les fans. Le problème c'est qu’apparemment, pour beaucoup, la sauce n'a pas prise.


Et en plus, j'ai trouvé les effets spéciaux plutôt bien foutus ! A part dans la scène finale mais on y reviendra. Les décors sont souvent splendides et les monstres/effets gore rendent très bien, le tout est plutôt bien chorégraphié et la surprise est de taille quand je me rends compte que j'ai aimé Conan 2011. Alors oui, je ne cite que les qualités, et le film a de gros défauts, mais il est clair que ce n'est pas un navet, et que ça reste cent fois mieux que Le Choc des Titans. Conan étant parfaitement jouissif jusque dans les vingt dernières minutes totalement n'importe quoi avec des FX plus que mauvais et le parti pris délire de fan du début deviens un peu trop envahissant. Mais bon, puisque je dois faire parti des seuls fans de l'original au monde (et pas de remise en question de ça, j'en suis un fan absolu, et il est indétrônable) à avoir aimé ce nouveau film qui est surement bien meilleur que Conan le destructeur et le piètre Kalidor (aussi Red Sonja pour les intimes), et qui a pris le risque de mettre en place une atmosphère bien différente de l'original. Peut-être que ça n'a pas plut à beaucoup, mais moi j'ai aimé. Un film qui sera surement vite oublié. D'autant plus que c'est un flop tel qu'on ne verra pas un relancement de franchise avant au moins trente ans.

4 commentaires:

  1. Vas-y oublie moi en tant que fan de Conan, ça fait plaisir^^
    Pour Momoa je te l'avais dit qu'il ne pouvait être qu'énorme!
    Même si comme tu le dit c'est un remake, et que d'après ce que je lis, Conan parle trop, bah tant pis faut que je le vois. Ca ralonge juste encore un peu plus mon immense liste^^'
    et... Vive CONAN!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin, tu sais, je suis surement le seul à avoir aimer ^^ 23% sur Rotten Tomatoes, 5.2 sur IMDb, 2.3 sur Allociné... Pas sur que tu apprécies, je me sens moi même un peu hérétique... xD

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Tu es la preuve en image que je dois être la seule personne au monde à avoir aimé ce film ^^

      Supprimer