Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

vendredi 6 mars 2015

Chappie


RÉALISÉ PAR NEILL BLOMKAMP
AVEC SHARLTO COPLEY, DEV PATEL, HUGH JACKMAN

Neill Blomkamp est un réalisateur très intéressant. Alors que la science-fiction grand-spectacle au cinéma semble plus formatée que jamais, il est l’un des rares à s’essayer à la construction d’un véritable univers, et ce de film en film. Si District 9 était une franche réussite, Elysium avait malheureusement déçu par bien des aspects – notamment en faisant l’erreur de reprendre le thème de la lutte des classes comme pivot de sa narration. C’était donc avec pas mal d’inquiétudes qu’on attendait ce Chappie, qui allait avoir la lourde tâche de confirmer ou d’infirmer le talent du futur chef d’orchestre de la saga Alien.


Chappie est une surprise aussi imparfaite qu’inattendue. Blomkamp nous plonge à nouveau dans ce cadre si particulier des bas-fonds sud-africains, qui servent de toile de fond à chacune de ses nouvelles réalisations – crimes, violences, drogues. Pourtant, malgré les apparences, Chappie n’a pas les mêmes thématiques sociales que ses deux prédécesseurs. Adieu le clivage riches – pauvres, c’est ailleurs que nous embarque Blomkamp. Réflexion sur notre rapport à la technologie et au virtuel, à l’artificialité de la conscience, à l’être humain, et même à la famille – non, il n’est jamais question de Prométhée moderne, mais davantage de la relation entre l’homme et sa création, avec comme des relents de la pensée asimovienne.
C’est dans ce mélange habile de divertissement, de drame familial et de réflexions technologiques et eugénistes que Chappie rappelle District 9. Distrayant et intelligent, violent et émouvant, ironique et sérieux : Blomkamp semble plus à sa place que jamais. Chappie est un film conscient de son statut, on pourrait parfois lui reprocher d’être de mauvais goût, mais c’est cette alliance de poésie sauvage et d’anticipation réaliste qui distille peu à peu une atmosphère très particulière au long-métrage, au travers notamment de son personnage principal passionnant et bouleversant, semblable à un vilain petit canard au milieu de cette jungle sans pitié.
Chappie est criblé de beaucoup de défauts, ce n’est pas la peine de prétendre le contraire : on pense notamment à ce final un peu trop optimiste pour sonner juste – même s’il offre une ouverture très réussie, grâce à ce dernier plan fantastique – mais aussi à des questions très importantes que Blomkamp ne fait que traiter en surface. On aurait effectivement apprécié une conclusion plus en adéquation avec la relative noirceur de l’ensemble, mais ces ombres au tableau ne viennent pas chahuter le charme indéniable du film.



Chappie possède un sens du rythme impressionnant. Efficace et malin, le dernier né de Blomkamp surprend autant qu’il impressionne. Un zeste de tendresse artistique et émotionnelle qui se heurte à la rudesse du monde, barbare et sans pitié, trouvant son apogée dans certaines séquences exceptionnelles – le combat final, entre autres. Rien ne somme faux – jusqu’à la toute fin –, pas même la présence du groupe Die Antwoord au casting. Blomkamp semble avoir appris de ses erreurs, proposant un blockbuster de science-fiction singulier et futé, à bien des égards critiquable mais fatalement appréciable. C’est triste de devoir le préciser, mais ça ne court pourtant pas les rues.

2 commentaires:

  1. J'irai le voir ! Merci pour la critique.

    RépondreSupprimer
  2. Vu hier et j'ai clairement été bluffé ! Chaque décennie à son film sur la robotique/le clonage et je crois bien qu'on tient ici une référence, parfaite synergie entre la réflexion et l'action. Elysium m'avait grandement déçu mais Blomkamp m'a donné une nouvelle claque, plus forte que District 9. Pour une fois, j'aurais mis plus d'étoiles que toi :)

    RépondreSupprimer