Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

lundi 15 juillet 2013

Oz - Intégrale


INTÉGRALE - HBO 
Créée par Tom Fontana

Six saisons dans une prison. On aurait espéré que ces six saisons de Oz soient toutes aussi bonnes, mais ce n'est malheureusement pas le cas. Quand j'ai commencé Oz, je croyais être tombé devant une fiction à la The Wire. Faut dire que les deux premières saisons ont la même force sociale que la série de David Simon : alors que la première dénonce de manière brute et réussie la tragédie d'Attica et le système pénitencier américain, la seconde généralise son propos à la merveille. Les intrigues sont elles aussi géniales, et la fameuse scène de la révolte est absolument splendide. La Saison 3 traîne un peu plus, mais la Saison 4 retrouve le niveau des deux premières, du moins dans sa première partie, maîtrisée de bout en bout. La seconde est un peu moins bonne, mais reste passionnante.

Puis arriva le 11 septembre.


On dit qu'il y a un cinéma avant et après le 11 septembre, c'est aussi vrai pour les séries. Fontana est subitement devenu moins ambitieux - ou du moins pas de la même façon - pour les deux dernières saisons de son show. La chute de Oz qui démarre au milieu de la saison 4 avec la disparition d'un personnage majeur est ensuite sans obstacle, c'est de pire en pire, avec toujours des fulgurances, et en restant toujours agréable à suivre (les intrigues de Omar White, Jia Kenmin et James Robson). Oz passe du chef d'oeuvre à la bonne série, et finalement, entre l'arc entre Keller, Beecher et Schillinger qui traîne en longueur pendant cinq saisons et qui devient finalement absolument abrutissant, ou encore des personnages, comme McManus ou Soeur Peter Marie, qui deviennent de plus en plus insupportables, Oz finit par gaver. A la fin de la saison 5, j'ai saturé, alors je me suis fait la saison 6 en vitesse sans l'apprécier complètement, pour ne plus en entendre parler.

C'est dommage. Parce qu'ils faut dirent que ce que Fontana avait réussi à mettre en place pendant quatre saisons, plus ou moins bien, est gâché par deux saisons "de trop", un final plutôt raté, des personnages exploités de la pire façon, et finalement tout s'écroule plus ou moins. Oz reste une série exceptionnelle, attention ! C'est bien foutu, bien interprété, et le plaisir pendant les quatre premières saisons est génial... Mais Oz aurait dut modifier la fin de la saison 4 et s'arrêter là, et ça aurait été parfait - probablement du niveau de The Wire.

Pourtant, avec ces près de soixante heures dans la Prison d'Oswald, j'ai fini par m'attacher à tous ces serial killers, et même quelques mois/semaines après avoir terminé l'épisode final, je me rends compte que Ryan O'Reilly, Simon Adebisi, Kareem Saïd, Miguel Alvarez, James Robson, Omar White, Poet, Chucky Pancamo... Tous ces psychopathes tueurs, ces musulmans extrémistes, ces néo-nazis complètement racistes, ces mafieux ayant plus de sang sur les mains qu'un boucher, ces camés sans conscience, ils me manquent. C'est là que se situe le génie de Oz. On finit par haïr l'équipe pénitentiaire et à s'attacher à tous ces prisonniers, qui sont peu ou pas du tout fréquentables, qui ont tué des gens, qui ont des opinions politiques ou sociales détestables, même ceux dont les intrigues sont moins intéressantes (Beecher, Keller et cie). On serait prêt à pardonner ses écarts sur la fin à Oz, à s'arrêter à la saison 4 avec le fantastique du Couloir de la Mort.

Oz est une série oubliable, mais on y reste attaché après. Ce n'est pas un chef d'oeuvre - un chef d'oeuvre c'est comme The Wire, qui arrive à rester parfait sur cinq saisons, malheureusement Oz a chuté sur la fin et a presque détruit son patrimoine. Et c'est bien dommage. A voir dans tous les cas, car qu'on puisse dire du premier grand show de HBO, voir du premier grand show moderne, de la série qui a créé la nouvelle forme télévisuelle et qui plus ou moins l'influence de toutes les séries qui ont du succès aujourd'hui (toutes les séries HBO en découlent, mais aussi Breaking Bad ou Dexter y ont beaucoup emprunté), ça reste nettement supérieur à tout ce qui a put être fait dans le milieu carcéral à la télévision... qui a dit Prison Break ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire