Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mercredi 17 juillet 2013

|Semaine coréenne| Jour 1 : Doomsday Book, de Kim Jee-woon & Yim Pil-sung (2012)

Chaque jour, et ce pendant une semaine, découverte d'un film sud-coréen que je n'avais jamais vu avant.


Longue histoire que le développement de Doomsday Book. A l'origine, le film devait être un film à sketchs composé de trois moyens métrages réalisés par trois réalisateurs différents autour du thème de la fin du monde. Les deux premiers furent réalisés par Yim Pil-sung (réalisateur de Antartic Journal notamment) et le second par le très célèbre Kim Jee-woon (A Bittersweet Life, J'ai rencontré le diable, Le bon, la brute et le cinglé, Deux soeurs). Pour le troisième qui demandait un budget trop important, et qui devait être réalisé par Han Jae-rim (réalisateur de The Show Must Go On) et qui devait être un film SF musical sur les désirs sexuels d'une femme confronté à la fin du monde, le tournage fut annulé et le projet fut totalement mis en stand by pendant quelques années (entre 2006 et 2012 pour être précis). Finalement, Yim Pil-sung, réalisateur du premier moyen-métrage, fut rappelé pour le troisième sketch pour pouvoir sortir le film. Ainsi naquit Doomsday Book.

1er Segment : Brave New World, de Yim Pil-sung
On reprend le titre original du Meilleur des Mondes de Huxley, on confie ça à Yim Pil-sung, réalisateur excentrique qui décide de remixer à sa manière le film de zombies. Tout commence avec un jeune scientifique qui jette à la poubelle le contenu d'un pot de sa mère. Contenu probablement pas en bon état, qui est en suite recyclé en "grain" comme tous les déchets, puis donné à manger aux vaches, elles même abattues... finalement le jeune scientifique se retrouve avec cette même vache dans son assiette, et après en avoir avalé quelques bouchées se transforme en zombie. Contamination du Monde H-0. Faut bien sur être habitué au style très zarb de la comédie satyrique coréenne (et donc apprécier des films comme The Host voir The Last Day), Yim Pil-sung démontre un certain talent pour filmer ses acteurs, toujours de façon assez originale et inattendue. Très bons acteurs d'ailleurs. On enchaîne les scènes de déconne (les séquences à la télévision sont géniales - notamment le caméo du cinéaste Bong Joon-ho), et on rit pas mal. A défaut d'être marquant, un premier segment divertissant. ★★★☆☆

2ème Segment : Heavenly Creature, de Kim Jee-woon
C'est là qu'on reconnaît les grands cinéastes. Heavenly Creature est de loin le meilleur des trois segments, le seul abordant cette fin du monde d'un air sérieux d'ailleurs. Heavenly Creature part pourtant d'un scénario assez simple, difficile de le résumer autrement que par son postulat de départ : dans un monde qu'Asimov n'aurait pas renié où les Robots ont pris une place importante dans la vie des humains, les moines d'un monastère bouddhiste contactent la compagnie de création de ces robots : le robot qui les sert depuis quelques années aurait atteint l'illumination (consistant à une perception claire de la réalité, l'illumination étant presque inaccessible dans la religion bouddhiste puisque seul Bouddha lui même l'aurait atteinte). Kim Jee-woon part de ça et livre un métrage du feu de dieu, maîtrisé de bout en bout à l'aide d'une mise en scène carrément classe, un scénario super bien écrit et surtout très intelligent dans son étude de la religion bouddhiste et de la condition humaine. Acteurs parfaits, fin de génie, un petit chef d'oeuvre. ★★★★★

3ème Segment : Happy Birthday, de Yim Pil-sung
Véritablement le plus barré des trois segments, et c'était difficile de faire encore plus fou que le premier. C'est même difficilement notable tant ce segment est un peu fou et part dans tous les sens. Y a des scènes drôles, très drôles, des tonnes de petits détails qui rappellent le travail de Bong Joon-ho. Véritablement innotable mais bon : ça reste bien foutu, plutôt bien troussé, pas trop mal interprété même si un peu inconséquent (contrairement au premier segment j'ai eut du mal à saisir le propos du film). A revoir pour se fixer un véritable avis sans doute, mais surtout il faut que j'essaye de choper une analyse de ça. A moins qu'il n'y en ait pas et dans ce cas ce serait légèrement décevant. Ça reste divertissant, principalement pour ceux qui aiment le style (et c'est mon cas). ★★★☆☆

Doomsday Book a des (très) haut et des bas. Le pivot est évidemment le métrage central de Kim Jee-woon, entouré de deux autres métrages divertissant et amusant de Yim Pil-sung. On reste face à du cinéma coréen de qualité et ce format "film à sketch" lui sied agréablement bien. On aurait voulu en voir plus. Et à vrai dire c'est un peu décevant que ce ne soit pas un troisième réalisateur qui ait été appelé pour le troisième sketch, ça aurait sans doute permis au tout d'être plus cohérent, et probablement plus intéressant.

2 commentaires:

  1. Salut, tu pourrais me donner lien pour Heavenly Creature, sur T411, y'a personne qui seed.
    merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ;-)
      Sur le site que tu donnes, y a un Heavenly Creatures sans seed mais c'est celui de P. Jackson (Créatures Célestes). Sinon il faut chercher avec "Doomsday Book" (le nom du film dans lequel est Heavenly Creatures) qui lui a relativement beaucoup de seed (31 aux dernières nouvelles).

      Supprimer