Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mardi 30 juillet 2013

|Semaine coréenne| Jour 7 : Wonderful Days, de Kim Moon-saeng (2004)


Chaque jour, et ce pendant une semaine, découverte d'un film sud-coréen que je n'avais jamais vu avant.

Je dois dire que jusqu'à son final assez impressionnant, je n'étais pas totalement convaincu par ce Wonderful Days. Faut dire que la Corée du Sud est loin d'être un pays de tradition "films d'animation" : les films de Shin Dong-woo (papa de l'animation coréenne, dont le premier film fut Hong Gil-dong en 1967), Oseam, bien sur, Grand Prix du Festival d'Annecy en 2004, Mari Iyagi ou encore O-Nu-Ri. Le pays n'a pas l'habitude d'adapter ses manhwas, contrairement aux japonais et leurs mangas, et la Corée du Sud est beaucoup plus habituée à ce que l'on appelle de la "sous-traitance" dans le registre de l'animation : participation à la conception de productions étrangères, dont on retiendra notamment Les Simpsons, Paranoïa Agent ou Les Enfants de la Pluie. Wonderful Days est donc une petite curiosité, d'autant plus qu'il part d'un postulat assez intéressant : après un déluge d'origine humaine liée à la polution, une "élite" humaine s'est réfugiée sur des endroits surélevés pour fonder des villes. Les survivants "autres" qui parviennent à rejoindre ce qui est donc devenu une île sont rejetés par la population citadine, dont l'énergie est fournie par la pollution alentours.


L'animation peut, au premier abord, déranger, mais on s'y habitue vite : c'est loin d'être moche, même si c'est déstabilisant. On notera aussi une excellente bande-originale, notamment la musique de la scène finale qui est juste sublime, et une maîtrise indéniable de l'ambiance visuelle du produit. Le film dure 1h20 et il faut dire que c'est largement suffisant : on ne s'ennuie pas vraiment, mais l'amorce de cette histoire reste un peu longue, puisqu'il ne se passe pas énormément de choses dans la première heure, ou du moins pas grand chose de marquant. Le plus intéressant restant la relation entre les trois personnages principaux, plus que l'univers qui, si il est plutôt cool au premier abord, souffre un peu de l'absence d'explications sur certains points qui auraient peut-être mérités un meilleur traitement au détriment d'éléments pas toujours exceptionnels (l'intrigue autour des rebelles...). Le triangle principal profite d'un traitement tourné vers le passé et plutôt fascinant. Mais l'aboutissement du film reste - je le répète - l'incroyable scène finale, très onirique et grandiose, sur fond d'une magnifique musique. Elle rattrape le film à elle toute seule qui aurait été, sans cela, rapidement oubliable.


Wonderful Days ne fait peut-être pas le poids face à la production similaire des voisins japonais, mais ça se tient largement. On ne s'ennuie pas, l'ambiance à la Blade Runner Deus Ex reste soignée, tout comme l'animation, et l'intrigue, si elle comporte des lacunes, se termine de façon magistrale. Si on reste mitigé face à des éléments plus ou moins intéressants, on reste convaincu que la Corée du Sud aurait du potentiel dans un genre si peu exploité. Un film d'animation mature et bien foutu, à défaut d'être indispensable.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire