Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mercredi 23 octobre 2013

Gravity


Réalisé par Alfonso Cuaron (2013)
Avec Sandra Bullock, George Clooney


Deux ans. Deux ans que j'attends Gravity. Annoncé d'abord en début d'année 2012, puis décalé à cette même période de l'année il y a un an, finalement le film ne sort que ce 23 octobre 2013 sur nos écrans français, après avoir fait un box-office monstre aux Etats-Unis. Gravity c'est le nouveau film d'Alfonso Cuaron, le mec qui avait réalisé le meilleur film de la saga Harry Potter, Le Prisonnier d'Azkaban, et le magistral Les Fils de l'homme en 2006 (cette filmographie n'est pas exhaustive : il est aussi l'auteur de Et... ta mère aussi et La Petite Princesse qu'on a tendance à oublier), et n'avait rien fait depuis, à part bosser sur ce Gravity. Annoncé de toutes parts depuis quelques semaines comme "le nouveau 2001" et "un véritable chef d'oeuvre" - j'ai tendance à dire qu'il faut tout de même modérer ces propos.


J'ai eu très peur que ce battage autour de Gravity en fasse finalement dans mon esprit une espèce de syndrome de "massification", que le fait que tout le monde en parle finisse par m'en dégoûter, surtout que j'attendais le film depuis des mois, ce buzz positif commençait à m'agacer : j'avais presque l'impression qu'avec la pré-sortie US et les avant-premières, j'étais le dernier péquenaud à ne pas avoir vu le film. J'étais un peu perturbé sur mon siège, au fond de moi je voulais absolument voir le film, au plus vite, mais j'arrêtai pas de me dire "Tu vas le découvrir dans quelques minutes... tu préférerai pas le voir en VO ? Te ramener avec des lunettes 3D un peu moins rayées ?" Oui parce que j'ai vu le film en VF, et mes lunettes étaient dégueulasses. C'est peut-être en apparence futile, mais c'est pourtant d'une grande importance : Gravity n'est pas un film sur lequel on réfléchit, Gravity est un film qu'on vit. Dès les premières images du film, on est dans l'espace, à 600 kilomètres au-dessus de la Terre. Puis bon, entre cette 3D utilisée merveilleusement bien, ces plans-séquences absolument fabuleux (non mais cette scène d'ouverture - quand au bout de plus de vingt minutes Cuaron s'est enfin décider à faire une coupure, j'avais presque envie de dire "Amen") et un réalisme renversant (ça fait plaisir d'avoir enfin un espace silencieux, rien que ça), on en aurait presque le vertige.
Beaucoup critiquent le manque de fond de l'oeuvre : c'est certain que contrairement à un Les Fils de l'Homme, très finaud dans son allégorie de la guerre en Irak, Gravity comporte moins de moelle profonde : pas de propos sous-jasent ici, ni de réflexion sur l'humain... non, juste l'Homme, face à l'immensité de l'espace, des émotions, des sentiments, une maîtrise du genre magistrale. Gravity n'aurait pas marché avec un scénario plus complexe, il aurait sonné faux - alors qu'ici, on se retrouve face à quelque chose qui vous tord l'estomac, qui vous arrache des frissons d'angoisse, qui vous emmène au cœur de ces costumes d'astronaute.


Gravity était un film à l'ambition impressionnante, et son succès est mérité, car un film aussi ambitieux qui arrive à former un produit aussi réussi, ça court quand même pas les rues. L'emploi de superlatifs dans les multiples retours qui fleurissent un peu partout sur le net est justifié, mais peut-être un peu trop important : ne vous attendez pas à un chef d'oeuvre, car le film de Cuaron n'en est pas un. C'est un film qui, si vous rentrez vraiment dedans, vous bouleversera et vous propulsera dans l'espace, mais il ne révolutionnera rien du tout, et reste quand même imparfait : la fin, déjà, pas foncièrement mauvaise mais qui aurait pu être bien plus réussie, cinq/six minutes vers le milieu du film (enfin, je sais pas vraiment à quel moment, j'ai pas regardé ma montre, j'étais vraiment pris dedans) un peu moins réussies... Et aussi, mais c'est pas la faute à Cuaron, un doublage VF très moyen : Clooney ça passe, mais Bullock c'est vraiment mal fait et ça fait passer des "monologues émotion" à la trappe. Un petit "dommage" sur ce coup, c'est pas comme si il y avait quarante acteurs à doubler, un peu plus de temps dessus et ça aurait été bien plus réussi.
Mais ne boudons pas notre plaisir, Gravity ça vous en envoi plein la gueule : c'est beau, c'est impressionnant, c'est bien joué, la réalisation de Cuaron est orgasmique au possible, et le mixage son carrément génial (et si le mec qui s'en est chargé a pas au moins une nomination aux prochains Oscars je boycotte - même si je sais qu'il n'en sera rien, et que bouderai juste les récompenses comme chaque année).


Enfin bref, le moins que je peux vous conseiller c'est de ne pas fonder de trop grandes attentes en Gravity : le film est excellent, mais pas la révolution annoncée. Allez le voir en 3D, car ça vaut le coup, et j'hésite presque à vous conseiller la VO (QUOI??), parce que même si la VF fait parfois mal aux oreilles, rien que pour la beauté des images, il est évident que les sous-titres peuvent déconcentrer... par contre les bilingues, ne vous gênez pas ! Comme dirait l'autre, Gravity ça envoie du steak.

2 commentaires:

  1. Je suis moi aussi un grand fan de Cuaron et ce Gravity était une grosse attente. Surpris du buzz énorme, mais je crois que dans ce genre de situation il faut très vite prendre du recul.
    C'est un super film, le sujet est passionnant et les images sont de toute beauté (le plan séquence du début, ouiiiiiii). Évidemment il fallait s'attendre à des exagérations pour assister à une histoire intéressante mais c'est surtout le duo Clooney - Bullock m'a quand même gêné. Une obligation de la Warner ?

    Les Fils de l'Homme reste au dessus selon moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que ça ne vaut pas "Les Fils de l'homme". Mais le bonhomme est en train de devenir le Orwell du cinéma, hâte de voir la suite de sa carrière, d'autant plus que sa série TV "Believe" (qu'il a écrite) sort dans quelques mois maintenant.

      Supprimer