Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

jeudi 15 mai 2014

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. - Saison 1


SAISON 1 ABC
Créée par Joss Whedon, Jed Whedon, Maurissa Tancharoen

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. (que ce titre est chiant à écrire... appelons-la Agents of SHIELD, ce sera plus simple pour vous et moi) était indéniablement la série la plus attendue de la rentrée séries 2013. Première exploitation télévisuelle du MCU (Marvel Cinematograhic Universe) en attendant Agent Carter et les quatre séries Netflix, créée entre autres par Joss Whedon, l'un des showrunners les plus cultes de la télévision contemporaine qui était aussi à la réalisation du film Avengers, la nouvelle série ABC était attendue au tournant. Agents of SHIELD allait avoir la lourde tâche d'évoluer dans un univers en constante mouvance parallèle (avec des films tous les six mois) tout en proposant une intrigue un minimum intéressante pour que le spectateur ne lâche pas dès le départ.


Joss Whedon est connu pour prendre son temps pour commencer réellement ses séries (il faut à chaque fois un certain nombre d'épisodes avant que ça devienne vraiment intéressant), et les premiers épisodes de Agents of SHIELD venait appuyer cette thèse, et ceci à un tel point que beaucoup ont perdu espoir dès le début. Il faut dire que la première partie de la saison de la série de Whedon (une grosse dizaine d'épisodes, le déclic apparaît aux environs de l'épisode 12) était proche de la catastrophe : stand-alones à tout va, personnages fades, acteurs qui en font des tonnes, absence de climax, et les rares fois où la série s'amuse à développer un fil rouge, l'absence d'empathie prend le dessus sur l'intérêt des intrigues proposées.
Et puis il y a eu un déclic. Assez brusquement, la série s'est mise à proposer des arcs nettement plus intéressants, tandis que les personnages étaient de plus en plus attachants. Et puis il y a eu un choc électrique, l'épisode 17, qui correspond en réalité à l'intrigue parallèle Captain America : Le Soldat de l'hiver (qu'il est nécessaire d'avoir vu pour regarder la fin de la série), et qui redistribue complètement les cartes. A ce titre, les six derniers épisodes, à défaut d'être parfaits, sont exemplaires et prouvent à quel point il est toujours bon de laisser une chance à une série. Car en plus d'être indéniablement mieux écrite, la série se permet d'améliorer sa direction d'acteurs, tous beaucoup plus convaincants que dans les premiers épisodes de la série. Les personnages sont nettement plus épais aussi, et ça joue. Car Agents of SHIELD se révèle, bien plus qu'une série "dans l'univers Marvel", "une série de personnages" qu'il va être nécessaire d'exploiter dès le début de la saison suivante.


Tout ce qu'on peut espérer d'Agents of SHIELD désormais c'est que le moteur soit définitivement lancé. Il sera difficilement pardonnable au show de repartir pour une mi-saison inintéressante juste pour nous livrer un sprint final grandiose, car si on peut être indulgent pour cette première saison, ce ne sera pas à chaque fois le cas. Mais l'ouverture finale semble proposer un avenir intéressant à la série, un pitch original qui change beaucoup de celui de départ de la série, et ça, ça fait plaisir. Après avoir démarré comme le navet de l'année, Agents of SHIELD s'est achevé en beauté comme l'une des plus belles surprises de la saison. Rarement on aura vu un écart qualitatif aussi dense entre un début et une fin de saison.

0 commentaires:

Publier un commentaire