Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mardi 13 mai 2014

Vikings - Saison 2


SAISON 2 HISTORY CHANNEL
Créée par Michael Hirst

Vikings c'était l'agréable surprise de 2013. Si la nouvelle création de Michael Hirst commençait en douceur, elle se révélait bien meilleure que l'image de sous-Game of Thrones qu'on lui avait collé après les premiers trailers. On avait retenu de la première saison son sens aigu de l'approche de la religion (affrontement des mythes païens nordiques et de la religion catholique), un relatif respect pour la culture viking (à défaut d'être fidèle historiquement) et des batailles très bien chorégraphiées. On était donc en droit d'avoir des attentes importantes pour cette seconde salve des épisodes qui nous arrive en ce début 2014 sur History Channel.


Les premiers épisodes de cette deuxième saison étaient très prometteurs. Le rythme était beaucoup mieux géré qu'en première saison, les batailles impressionnantes, la bande-originale très réussie (voir même génialissime), et visuellement c'était magnifique. Pourtant Vikings va trop rapidement se heurter à un problème de taille : son scénario, même si très dynamique, n'est rien de moins qu'une resucée dans la construction de celui de la première saison (si on excepte le début et la fin, donc) : on fait des aller/retour entre l'Ouest et l'Est, on se bataille un peu des deux côtés mais ça n'avance globalement pas. Cela induit une triste constatation : au niveau du développement de l'intrigue et des personnages, la série aurait pu atteindre le stade où est l'en est en dix-neuf épisodes à la fin de la saison 2, en seulement cinq ou six. Le comble étant qu'il se passe plein de choses et qu'on ne s'ennuie que rarement devant Vikings, dont le sens de la narration est assez incroyable et parvient à rendre sans problème intéressantes les guerres de pouvoir et de conquête de ces valeureux guerriers du nord.
Techniquement, c'est irréprochable, et il est certain que prise à part, cette saison 2 aurait été une énorme claque, mais le problème c'est qu'elle passe après une saison 1 dont elle copie la construction. Et ce même si les antagonistes sont mieux gérés et bien plus intéressants. On regrettera aussi un George Bladgen (Athelstan) très sous-exploité alors qu'il se hissait sans problème comme le personnage le plus intéressant de l'an passé. Le casting, lui, à quelques exceptions près (Travis Fimmel, Linus Roache, George Blade), est une catastrophe : Alexander Ludwig (Bjorn adolescent) est insupportable et fade à souhait, Alyssa Sutherland et Katheryn Winnick sont tous deux agaçantes.


En conclusion, même si Vikings bénéfice de moyens indéniables et d'un potentiel toujours aussi énorme, cette saison 2 trébuche en ne prenant aucun risque dans sa manière de dérouler le récit. Comme si cette seconde saison était un remake déguisé de la première. On retiendra l'ambition visuelle du show et sa facilité à allier dialogues et combats épiques, mais on oubliera sa construction. Une relative déception, mais tout ceci reste plus que correct.

0 commentaires:

Publier un commentaire