Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mercredi 22 juin 2011

Avatar : ou Comment se faire beaucoup de fric avec pas grand chose.

Réalisé par James Cameron
Avec Sam Worthington, Stephen Lang, Zoé Saldana, Giovanni Ribisi, Sigourney Weaver...

Alors attention, on s'attaque à un gros morceau du cinéma moderne, vu qu'il ne s'agit rien d'autre, accrochez-vous, qu'Avatar. Mais, commençons aux origines du projet. James Cameron a été un enfant comme chacun, et a imaginé jeune l'univers surréaliste de Pandora. Depuis, le bonhomme est devenu cinéaste...et pas n'importe lequel. Commençant à l'aube des années 80 avec Piranha 2 suite nanardesque du Piranha de Joe Dante, il s'attaque peu après à la réalisation d'un film avec Schwarzenegger, ex-boxeur sortant tout juste de l'un de ses premiers rôle cinéma qu'est Conan le Barbare. Ce film, dont le nom fait frétiller tous les amateurs du cinéma kitsch des années 80, est Terminator. Ne disposant pas d'un budget faramineux, le film remporte un franc succès au box-office, et propulse Arnold et James jusqu'à une gloire internationale. Si bien que Cameron est engagée dans la foulée pour l'écriture du scénario de Rambo 2 et la réalisation de la suite d'Alien le Huitième Passager, succès grandiose près de dix ans auparavant. Cette suite c'est Aliens le Retour, s’apitoyant plus sur un effet Boum Boum que sur la psychologie, le film remporte une nouvelle fois du succès malgré des critiques mitigés et James Cameron est désormais l'un des poulains prodiges d'Hollywood.

La réalisation d'Abyss est un vrai calvaire, et le nouveau film de James Cameron sorti en 1989 ne remporte pas le succès escompté : faute à un film un peu niai ? Abyss acquerra quand même le statut de film culte, malgré ses petits 90 millions de recettes. S'en suit chez James la production de Point Break et la réalisation 7 ans après de Terminator 2, retirant le côté kitsch du premier au profit d'un grand spectacle qui sera un énorme succès au box-office mondial, et aussi un grand succès critique, autant au près des fans du premier que des critiques les plus sévères. True Lies, remake du film français La Totale ! substituant Thierry Lhermitte par Schwarzy et Miou-Miou par Jamie Lee Curtis coûte 100 millions et en rapporte plus du triple. La réputation de Cameron n'est plus à faire. Il écrit le scénario de Strange Days et se lance enfin dans un projet qui trottait dans sa tête depuis un bout de temps : l'histoire du Titanic, d'abord nommé Planet Ice, les acteurs Chris O'Donnell, Matthew McConaughey ou encore Robert De Niro refusent les rôles qui leur sont proposé...Il engage alors deux petites stars naissantes : les jeunes Leonardo DiCaprio et Kate Winslet, pour un film qui devient rapidement le plus cher de l'histoire du cinéma avec 200 millions. Il récoltera au final 1,7 milliards et moultes récompenses (11 Oscars, record à égalité avec deux autres films : Ben Hur et SdA). Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, Cameron se fait silencieux pendant 12 ans. On voit certes quelques documentaires comme Les Fantômes du Titanic ou Aliens of the Deep; ou des productions comme les deux suites de ses Terminator, ou encore Solaris, mais en gros, c'est silence radio chez le réalisateur que tout le monde attend.
Il faut attendre 2006 pour qu'il refasse surface et nous parle de son projet Avatar qui lui trotte dans la tête depuis 40 ans : il pense que la technologie actuelle eut lui permettre de réussir son projet. Tout s'envole alors et l'avancement du projet est très silencieux...si bien qu'en début d'année 2009, quand on apprend que le projet aurait coûté entre 300 et 500 millions suivant les sources, c'est la surprise générale. Tout se lance alors, et on apprend des noms au casting : de Sam Worthington à Zoé Saldana, en passant par Giovanni Risbi, Sigourney Weaver ou Michelle Rodriguez. Le film sera en 3D et en grande partie en images de synthèse et montrera l'arrivée d'humains sur une planète - Pandora - pour l'exploitation de ressources. Tout ça sous le nez de la population indigène locale, les Na'vi.
Na'truc et son pote Jake Sully
L'attente commence et se déclenche un buzz énorme autour de ce projet qui sortira en fin d'année 2009. Passons l'attente, et lançons nous directement au film : Bref, le truc a explosé le record de Titanic et récoltera au final près de 3 milliards de recettes - grâce surement à la 3D. Alors bon, quand on voit ce nouveau Cameron, on se dit "Claque visuelle", parce que oui, le film est visuellement magnifique, superbe, splendide. Et de ce côté, à voir en 3D, c'est impressionnant. Mais dans le cinéma il n'y a pas que le visuel, et bien sur, on oublie le côté scénaristique...de ce côté, Cameron ne va pas lorgner du côté de Kelly ou de Nolan car son film se résume au final à un remix intergalactique de Pocahantas ou Danse avec les Loups, au choix. Résumons l'intrigue : Une armée arrive sur une terre inconnue pour exploiter des ressources. Un homme dans ses rangs est chargé d'aller en éclaireur dans les populations indigènes, mais l'homme est pas tout de suite accepté par les locaux et il tombe amoureux d'une indigène. Finalement, il se retourne contre les siens après une grande bataille, et puis Happy End. Alors, maintenant, à vous de me dire si c'est le synopsis d'Avatar ou de Pocahantas. Donc on est d'accord : le nouveau Cameron est superbe visuellement ; Pandora est magnifique, les décors sont splendides, les FX sont superbement maitrisés...mais le Script tient sur un confetti.
Les acteurs, n'en parlons pas, même si Risbi est toujours aussi bon, et même si Worthington est la révélation du film, le reste ne vaut pas grand chose : Weaver se pomme un peu dans un rôle qui remix celui d'Alien, Rodriguez refait encore une fois son rôle de militaire rageuse et plutôt sympa à regarder tout en n'apportant strictement rien au film, et puis Stephen Lang qui joue le rôle du méchant marine brutosaure, et enfin notre ami Saldana qui...qui n'est pas là vu que ce qu'on voit d'elle est pour moi un dessin-animé.



Passons à l'OST d'Horner...Hum ? C'est pas la même chose que tout ce qu'il a fait ? Oui parce qu'Horner prend toujours les mêmes partitions, et suivant le film, la change un peu, tout ça depuis le hit de Titanic. Donc il reprend ses chères notes, rajoute des voix africaines dessus et des instruments indigènes, et le tour est joué! Musicalement ça peut paraître sympa mais quand on remarque ça, on en perd toute estime.
Donc Avatar, où Les Schtroumpfs intergalactiques où les E.T. sont bleus pour ne pas être vert est au final très beau visuellement mais n'apporte rien au niveau des autres qualités techniques tel que les performances d'acting, la finesse et l'originalité du script, ou enfin la bande-originale. On peut aimer, ça je comprends, je pense même que la majorité du public bon public a apprécié, même adoré, et le dernier film d'aliens en date va surement acquérir le statut de film culte pour une génération de grands publics... mais pour moi, Avatar, même si il contient tous les atouts du blockbuster par excellence (impressionnant et pas dur à comprendre) ne méritait certainement pas un tel engouement critique...pourquoi Avatar et pas Harry Potter, tiens ? Alors pour moi, Avatar c'est à voir, ça c'est clair, mais à oublier ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire