Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mercredi 29 juin 2011

O'Brother - les Coen et l'Odyssée

Réalisé par Joel et Ethan Coen
Avec George Clooney, John Turturro, Tim Blake Nelson, John Goodman...

Le cinéma et la vision de l'Homme sont ce qu'ils sont, mais il faut avouer le plaisir presque récurrent de regarder l'un de leurs films : des mythiques et barrés The Big Lebowsky ou Fargo, au sanglant No country for old men, l'ovni Burn After Reading, le sérieux True Grit ou le personnel A Serious Man : chacun de leurs films est un met qui se savoure, on aime ou aime pas; mais il est certain pour chacun que les deux frères font parti des plus grands génies du cinéma contemporain en compagnie de Fincher ou Richard Kelly. Je n'avais cependant jamais entendu parler d'O'Brother avant mon achat du DVD dans un pack "Coen" miniature payé 20€ à la Fnac (une arnaque, je sais, mais j'ai pas put résister), contenant A Serious Man, Burn After Reading et O'Brother. J'ai put enfin voir le premier, redécouvrir le deuxième, et découvrir le dernier, qui m'était totalement inconnu dans leur filmo. Avant de le regarder, je me documente un peu et découvre rapidement que le film est une reprise de l'Odyssée d'Homère.
Deux des membres des Culs Trempés
Une reprise de l’œuvre dans le contexte de la Grande Dépression des States post-29. Le film suit le parcours de trois évadés de prison : un beau parleur qui philosophe dans le vide (George Clooney qui décroche l'un des meilleurs rôles de sa vie), un simplet à la limite de l'attardement, et une brute qui dispose d'un vocabulaire se limitant presque à des grognements. Avec une telle équipe, sur fond de tragédie Homérique, et mené par des Coen, ça ne peut être que bon. Des situations cocasses à gogo (l'histoire de la grenouille, puis du KKK ont marquées à vie mon expérience cinématographique!), des acteurs géniaux (George Clooney est juste parfait, et comme dit plus haut, a peut-être ici le meilleur rôle de sa vie, encore plus barré que dans les Ocean's), la mise en scène est dotée de teintes très spéciales dues à des filtres dans la caméra, ce qui donne une atmosphère très particulière au film, très déjantée et vieillotte; et enfin, une putain de sa race de bande originale avec des superbes musiques entraînantes qui m'ont fait apprécier le country et la variété américaine des années 30.
O'Brother que je ne connaissait pas me laisse une impression : pourquoi ne pas l'avoir vu avant. En plus d'être l'un des meilleurs films du duo, c'est aussi une expérience cinéma à vivre, et qui devrait plaire au grand nombre. Un chef d’œuvre.

0 commentaires:

Publier un commentaire