Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mercredi 15 juin 2011

Pirates des Caraïbes : la Fontaine de Jouvence fera t-elle renaître la saga ?

Réalisé par Rob Marshall
Avec Johnny Depp, Penelope Cruz, Ian McShane, Geoffrey Rush...

J'espère ne choquer personne en disant que la saga Pirates des Caraïbes n'a pas eu de bons épisodes depuis...le premier (qui reste à mon gout un très bon film, qui fait frémir, rire, mais pas pleurer; un divertissement de taille, quoi). La saga, inspirée, il faut le rapeller, à l'origine, d'une attraction homonyme des parcs Disneyland est apparue en 2003. Le film remporte de bonnes critiques, mais surtout, un max de fric qui ont fait que le projet de Gore Verbinski de faire 3 épisodes s'est réalisé. Deux suites sont programmées; nait ainsi Pirates des Caraïbes 2, toujours autant d'action mais on sent déjà le début d'une chute vertigineuse : le film n'a pas l'âme et l'humour de premier et fait preuve, il faut le dire, d'une espèce d'humour de beauf dont on se serait bien passé! On ne cessera de me le répéter, on se serait quand même bien arrêter au deux, qui limitait encore la casse. Mais Pirates des Caraïbes 3 alias Jusqu'au bout du délire sort en 2007 et là ! ET LA ! Non mais moi j'appelle pas ça un film, une arnaque complète, deux heures et des bananes d'un délire qui n'en finit pas. Du n'importe quoi tout le long : des bateaux sur le sable, des résurrections, et Knightley reine des pirates!! Vous m'avez compris, ce troisième volet, dont on apprécie toujours les qualité techniques, n'est rien d'autre qu'un delirium complet ampli de conneries et de situations ridicules.
 Johnny et deux gardes de Sa Majesté

La saga est terminée, on peut souffler...ou pas. Pirates des Caraïbes se classant parmi les plus grand succès au box-office de tous les temps, il serait un peu idiot de tuer la poule aux œufs d'ors avant qu'elle ne meurt de vieillesse. Et bien sur, on nous annonce un quatrième volet, réalisé, non pas par Gore Verbinski, mais par, accrochez vous, Rob Marshall, réalisateur de Mémoires d'une Geisha et Chicago. Autant dire qu'il s'agit d'un changement de cap radical. Alors bien sur, la fin ouverte du troisième volet (La Fontaine de Jouvence et tout le tralala) est reprise, et le tout est lancé avec pour vocation de faire un quasi-reboot de la saga; par pour nous déplaire! Donc, on peut dire au revoir et à bientôt à nos amis si chers que sont Orlando Bloom et Keira Knightley, qui avaient participé au naufrage de la saga. On est heureux, on se dit "Ouais! PotC va renaître ". Jusqu'à l'annonce des remplaçants...Ian McShane, ex-star de la télévision américaine et maintenant doubleur dans les pires bouses, qu'elles soit animées (Shrek 3) ou en live (L’Apprenti Sorcier); sans oublier Penélope Cruz, qui malgré sa beauté plastique, joue aussi bien qu'un manche à balai.

Johnny et la belle Penélope

Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence est lancé, avec toujours Johnny Depp dans un rôle de psychopathe (J'ai presque l'impression qu'il ne fait que ça...C'est la faute à Burton!), et Rush (bien moins élégant dans ses costumes royaux que dans Le Discours d'un Roi). Sortie en avril 2011, je prends garde de ne pas m'y rendre dès la première semaine, c'est très risqué, presque pire qu'un Harry Potter (c'est dire!). J'attends donc deux ou trois semaines, puis je m'y rends un samedi soir dans une sale comble du cinéma de ma petite ville. On a droit aux bandes-annonces (ils n'ont pas encore passé Thor, j'ai donc vu pourquoi je n'aurais pas dut aller le voir), et le film commence...
Et ça part plutôt bien! Bon, j'étais pas plié dans mon sur mon siège mais je passe un bon moment...Depp joue pas mal sans recycler ses précédents rôles, l'absence de Bloom et Knightley donne une fraicheur au film, mais, mais...il y en a toujours un. Le film, la réalisation, la mise en scène! Tout ça manque de rythme et de qualités techniques. Un film de pirates qui se déroule 75% du temps sur la terre ferme, peut-être pour éviter des trop gros coups, fait perdre son charme au film. Des scènes ridicules qui prêtent à sourire (le "Sirena "  m'a tué.), voir à rire, une Cruz un peu à la ramasse, un McShane qui ne vaut strictement rien, et prouve enfin qu'il ne sait pas jouer... tout ça fait que le film nous laisse sur notre faim, et est loin de remplir ses ambitions. En prenant du recul, ça perd même toute crédibilité, parce qu'on ne retient que les points négatifs d'un film qui souffre malheureusement de la comparaison avec ses prédécesseurs. Là où le 2 et le 3 faisaient preuve d'un surplus d'action, le quatrième volet en manque cruellement, et on finit par se faire chier dans des dizaines de dialogues creux au profit d'un film qui se veut blockbuster fun.

Johnny face à Barbe Noire

Pirates des Caraïbes 4, sans être non plus le pire film de la saga, se classe à mon humble avis avant-dernier. Faute à un script mal exploité et un manque flagrant de techniques pour un réalisateur habitué aux drames. On reste sur une grosse faim, sachant que d'ors et déjà deux autres volets sont annoncés, on préfère espérer qu'on changera de metteur en scène...


0 commentaires:

Publier un commentaire