Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

samedi 25 février 2012

Summer Wars


Réalisé par Mamoru Hosoda
Avec les voix de Mitsuki Tanimura, Nanami Sakuraba, Sumiko Fuji
Film d'animation Japonais (2010)


Résumé:
Bienvenue dans le monde de OZ : la plateforme communautaire d'internet. En se connectant depuis un ordinateur, une télévision ou un téléphone, des millions d'avatars alimentent le plus grand réseau social en ligne pour une nouvelle vie, hors des limites de la réalité.Kenji, un lycéen timide et surdoué en mathématiques, effectue un job d'été au service de la maintenance d'OZ. A sa grande surprise, la jolie Natuski, la fille de ses rêves, lui propose de l'accompagner à Nagano, sa ville natale. Il se retrouve alors embarqué pour la fête traditionnelle du clan Jinnouchi. Il comprend bientôt que Natsuki ne l'a invité que pour jouer le rôle du " futur fiancé " et faire bonne figure vis-à-vis de sa vénérable grand mère. Au même moment, un virus attaque OZ, déclenchant catastrophe sur catastrophe au niveau planétaire.Avec l'aide de Kenji, tout le clan Jinnouchi se lance alors dans une véritable croisade familiale pour sauver le monde virtuel et ses habitants...
-~-~-~-~-


Les studios japonais Madhouse avait déjà frappé un grand coup il y a quelques temps avec La Traversée du Temps. Summer Wars, du même réalisateur, Mamoru Hosoda. Summer Wars, je voulais le voir depuis un bout de temps, et j'ai enfin put le trouver. Si ça n'a pas toute la poésie d'un Ghibli, il n'en reste pas moins incroyablement intelligent et plutôt drôle. Passionnant de bout en bout.


Le fait que les aboutissants de l'histoire, comme dans tout Anime soit totalement inconnu au départ, on est vite pris dedans. Paysages magnifiques, animation très réussi et pour le coup un doublage français plutôt bien foutu. Car Summer Wars réussit aussi là où on ne l'attendait pas : très intelligent, il fait la part belle au phénomène internet et à la montée en puissance du virtuel. A la fois un film de geek plutôt bien servi, un film pour le grand public car drôle et fun et enfin un film social pour les causes qu'il défend, on a affaire à un film qui se prend plus au sérieux qu'on pourrait le croire.



Si Summer Wars n'égale pas un Ghibli, il arrive cependant au même niveau que La Traversée du Temps. On passe un très bon moment très intelligent, et c'est le genre de japanime qui marque réellement. A voir et à  revoir.

0 commentaires:

Publier un commentaire