Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

mardi 28 février 2012

Voyage vers Agartha


Réalisé par Makoto Shinkai
Avec Hisako Kanemoto, Kazuhiko Inoue, Miyu Irino
Film d'animation japonais (2011)



Résumé:Une jeune fille ordinaire, Asuna, rencontre un mystérieux garçon, Shun. Mais celui-ci disparaît mystérieusement après lui avoir parlé du monde d'Agartha, souterrain et exauçant les voeux les plus chers. Avec l'aide de son nouveau professeur, elle va tenter de rejoindre ce lieu mythique.

On doit notamment à Makoto Shinkai, très peu connu du grand public ailleurs qu'au Japon, les contemplatifs 5 Centimètres par Seconde et La Tour au-delà des nuages. Mais après un succès peu faramineux de ces deux premiers films, il s'est lancé dans le projet de réaliser un film d'aventure initiatique... Qui a dit Ghibli ? Oui parce que la comparaison est normale, car Voyage vers Agartha (qui sortira en juillet en DVD en France, distribué par Kazé comme les précédents films de Shinkai) aka Hoshi o Ou Kodomo aka Children who chase lost voices from deep below est d'une inspiration évidente à l'univers Ghibli. Mais pas totalement finalement.
Le tout commence comme un quelconque Chihiro : cet enfant mystérieux, la jeune fille innocente, le pays imaginaire... Mais Shinkai ne fait pas l'erreur de copier l'un des plus grands succès de l'histoire du Japon, car il allie avec génie les références évidentes à Chihiro, Terremer ou Le Chateau dans le Ciel avec une histoire tout à lui, et une atmosphère aussi. Car contrairement à Ghibli, il n'y a pas d'humour dans son film, le tout restant globalement très triste d'autant qu'il s'agit d'un sujet des plus grave : le deuil, la mort.


A partir de là on sait qu'on aura pas droit à un simple copié/collé de l'oeuvre de Miyazaki. Car rien qu'au niveau du dessin, on a affaire à du neuf : quand Shinkai se plaignait du travail titanesque qu'il avait dut fournir sur ce film, on comprend pourquoi : les dessins, les paysages sont parfaits. Beau, contemplatifs, vastes, infinis, avec un trait absolument magique. D'un point de vue graphiste, il n'y a pas à dire, Voyage vers Agartha est ce qu'on peut appeler de "parfait" dans la japanimation. C'est surement même meilleur que les productions Ghibli, c'est même certain.
Là où Shinkai ne copie pas Ghibli aussi, c'est sur sa volonté moraliste : il réutilise bien sur les thèmes environnementaux et sur la bêtise de l'Homme, si chers à Miyazaki et Takahata, mais ce sujet est vite mis en recul par rapport à un autre : celui du deuil. Une morale véritablement réussie sur le fait d'accepter la mort, avec notamment cette phrase de Shin : "La malédiction de l'Homme c'est de vivre en acceptant la perte". C'est à partir de là que Voyage vers Agartha prend un intérêt réel, car certes, le monde d'Agartha est merveilleux, mais il n'a pas l'originalité ni la poésie de ceux de Miyazaki, idem pour les intrigues, malgré des scènes d'actions excellemment bien foutues.


Agartha récupère toute sa force dans sa morale, son fond et son atmosphère des plus tristes et des plus réussies, car si ce n'est pas un coup de génie, ça n'en est pas loin. Shinkai se révèle avec Agartha comme un véritable artisan, comme il l'était prédit il y a dix ans. Agartha est un film à part dans son filmographie, mais c'est surement aussi son plus abouti, réunissant à la fois un graphisme hors du commun, une morale parfaitement dosée et des références bienvenues. Bien sur il y a des défauts, c'est d'ailleurs un peu long parfois (c'est du Shinkai, on est habitué), mais ça reste un bien bon moment de cinéma et un très bon dessin-animé japonais. Le haut du panier, en quelque sorte.

Ma note pour Voyage vers Agartha:


Votre note pour Voyage vers Agartha:


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire