Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 22 avril 2012

Lock Out

Réalisé par James Mather, Stephen St. Leger
Avec Guy Pearce, Maggie Grace, Vincent Regan
Film de science-fiction français (2012)

Résumé :
MS One est une prison spatiale expérimentale où les 500 criminels les plus dangereux au monde sont maintenus dans un sommeil artificiel. Chargée d’une mission humanitaire, la fille du Président des Etats-Unis, Emilie Warnock, arrive à bord de la station. Une mutinerie d’une rare violence y éclate. Emilie et l’équipe du MS One sont prises en otage par les détenus. Le Président décide d’y envoyer l’agent Snow avec pour seule et unique mission de sauver sa fille et personne d’autre…

Lock Out est français, Lock Out est une production Besson, Lock Out a un casting de merde, mais est-ce que Lock Out est une merde ? Clairement non. Si en lui même le film est très loin d'atteindre quelques graines de grande qualité cinématographique, il est sur et certain que notamment grâce à un second degré omniprésent, ne se prenant que très rarement au sérieux, Lock Out est bien loin du navet annoncé et critiqué de toutes parts. Le duo Mather-St. Leger, dont c'est le premier long métrage (ils avaient réalisé il y a 8 ans un court métrage du nom de Prey Alone, et Mather avait participé au montage des dialogues sur Harry Potter et les reliques de la Mort - Partie 1 et Le Monde de Narnia, chapitre 2) réussit à donner à leur affaire un petit côté B eighties.


Le tout a en rôle titre un Guy Pearce plus inspiré que dans Le Pacte qui montre ici un rôle à la hauteur de ses meilleurs (Animal Kingdom, Memento) : un rôle qui pastiche Bruce Willis en McClane, avec des répliques bien crades et lourdes mais qui fonctionnent toujours. Maggie Grace plutôt convaincante complète les rôles titres (c'est toujours mieux que les Faster ou Twilight 4 - Partie 1 dont elle a écopé dernièrement), et un Vincent Regan meilleur que dans Ghost Rider 2 ou Le Choc des Titans. Bref, avec un casting pareil, sans réelle grande performance mais avec des acteurs qui y croient, on a affaire avec Lock Out à une Série B des plus honorables, agrémentée d'un fond et d'une atmosphère globalement réussi, la plus grosse faiblesse du tout restant un scénario plus vite qu'une cuvette de chiottes avec des rebondissements prévisibles car déjà-vus. Les personnages, tous aussi caricaturaux les uns que les autres, donnent encore plus ce côté B à Lock Out, qui si il n’impressionne pas, a au moins le mérite de divertir.


Lock Out ne révolutionne rien, mais on s'y attendait pas. C'est une série B de Sci-fi divertissante déjà vue cent fois et qui se place sans doute dans ce que Besson a produit de mieux dans le genre. Le tout est sauvé par une performance honorable de Guy Pearce, convaincant sans être génial, qui donne à son personnage un petit côté McClane pas déplaisant du tout. Alors ouais, Lock Out c'est un peu un plaisir coupable, car pour beaucoup, et je les comprends, Lock Out peut s'avérer un navet. Mais pour les fans de B fauchée comme moi, c'est un petit coup de nostalgie d'un genre de science-fiction qui a aujourd'hui disparu au profit des blockbuster grande échelle.

1 commentaires:

  1. Do you mind if I quote a couple of your posts as long as I provide credit and sources back to your webpage?
    My blog site is in the very same niche as yours and my visitors would
    really benefit from a lot of the information you provide here.
    Please let me know if this ok with you. Thanks
    a lot!

    Also visit my web blog ... health

    RépondreSupprimer