Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

jeudi 26 avril 2012

Twixt


Réalisé par Francis Ford Coppola
Avec Val Kilmer, Bruce Dern, Elle Fanning
Film dramatique américain (2012)


Résumé :
Un écrivain sur le déclin arrive dans une petite bourgade des Etats-Unis pour y promouvoir son dernier roman de sorcellerie. Il se fait entraîner par le shérif dans une mystérieuse histoire de meurtre dont la victime est une jeune fille du coin. Le soir même, il rencontre, en rêve, l’énigmatique fantôme d’une adolescente prénommée V. Il soupçonne un rapport entre V et le meurtre commis en ville, mais il décèle également dans cette histoire un passionnant sujet de roman qui s’offre à lui. Pour démêler cette énigme, il va devoir aller fouiller les méandres de son subconscient et découvrir que la clé du mystère est intimement liée à son histoire personnelle.


« Maman ?  - Oui ?  - Francis Ford Coppola, tu te souviens ?  - C'était pas l'un des chanteurs d'Aerosmith par hasard ?  - Non, non... C'était le réalisateur d'Apocalyspe Now et Le Parrain.  - Ah oui ! figure toi que j'avais été voir Apocalypse Now avec ton père. Qu'est-ce qui se passe ? Ce Capalola il est mort ? » Voilà en gros les réactions de votre engeance si comme moi : 1 - vous avez entre dix et vingt ans, 2 - vous abordez le sujet avec vos parents, 3 - leur culture cinéma s'arrête en 1985. Sachez surtout que Coppola n'est pas l'auteur que d'Apocalypse Now et la trilogie Le Parrain pour les incultes. D'abord dans l'écurie de Roger Corman (où il réalisera notamment Dementia 13 et L'Hallucine), il scénarisera, réalisera et produira par la suite des films de plus en plus important jusqu'au succès du Parrain en 1972, suivi d'une suite trois ans après. Apocalypse Now en 1979 suivra, mais Coppola réalisera de vagues drames et thriller dans le vent devenus cultes pour quelques uns comme Outsiders ou Rusty James durant les années 1980, ou encore Tucker en 1988. La sortie de la troisième partie du Parrain en 1991 le remet sur les rails de la réussite, puisqu'elle sera suivie de Dracula en 1993 et Jack en 1996. Malheureusement le succès sera de courte durée, et l'homme réalisera jusqu'à aujourd'hui des films au succès moindre, avec par exemple L’idéaliste et L'homme sans âge, qui seront espacés par une pause de presque dix ans du réalisateur. Son dernier film, Tetro est sorti il y a maintenant trois ans.


Alors quand j'ai appris - il y a maintenant bien un an - là réalisation et l'écriture de ce Twixt par Mr Coppola, j'ai pas hésité : allez, on s'en fout de ce qu'à fait le bonhomme ces dernières années. En prévision du spectacle totalement unique et différent de tout de ce qu'on a put voir au cinéma depuis des années, je pardonne à Francis les ratages de ces dernières années. Et j'ai bien fait, puisque Twixt, c'est avant tout une réussite. Mais pas pour tout le monde.
Oui car déjà il faut dire que tous ceux n'ayant pas un esprit dérangé ou un minimum de curiosité cinématographique (c'est à dire la majorité des français casualisés actuellement, fans d'Intouchables et de Nouveau Départ - dont je me plais de plus en plus à casser j'ai l'impression...) ne vont pas aimer et vont se demander : « C'est quoi ce film sans scénario avec le Batman de Batman Forever et l'autre pute de Super 8 réalisé par un mec d'Aerosmith ? ». L'ouverture d'esprit ! Ou pas. Puisque Twixt s'apprécie comme un OVNI, incomparable, en marge de tout et défiants les codes les plus endurcis du cinéma américain. Déjà si y a bien un truc qui est juste monstrueusement réussi pour n'importe quelle personne prenant du recul sur le nouveau Coppola, c'est la photographie, et c'est indéniable. Coppola retranscrit tout une atmosphère à travers un jeu des couleurs et des plans grandioses. Des décors superbes, des cadrages excellents, et le tout avec la patte du génie de Dracula qu'on retrouve ici. 
Interprétations des acteurs, c'est le même topo : Val Kilmer dans l'un de ses meilleurs rôles depuis longtemps, Bruce Dern excellent, Elle Fanning - peut être un peu effacée et moins bonne que dans Super 8 - qui s'annonce déjà comme l'un des grands espoirs du cinéma américain et un Ben Chaplin très bon aussi. D'excellentes performances pour un scénario globalement très critiqué.


Le scénario de Twixt est plus futé que voudraient le prétendre certains : à multiples sens, bien dérangeant et au final très beau et sincère. Car Coppola parle ici de l'impuissance créatrice, et c'est là qu'on trouve la principale influence de Coppola pour Twixt pour son scénario : le Romantisme. Anglais, français aussi. Le jeune qui cite Baudelaire, la présence importante de Poe, et le tout avec cette aspect désespéré, cette marge de la société, ce côté à la fois gothique et romantique, tout est là pour que la comparaison soit faite, tant le film de Coppola tend à se rapprocher des Fleurs du Mal et autre poèmes et écrivains du XIXe siècle. Twixt parle aussi du deuil, avec une puissance rare et bien plus futée que toutes ces productions - Nouveau Départ dernièrement - compatriotes mais terriblement moins originales. Arrivant parfois à réellement faire peur mais en gardant toujours ce charme, Coppola parvient avec Twixt à donner la sensation d'un songe : à la fois cauchemardesque et rêveur, étant au premier abord décousu mais finalement riche en sens, à l'esthétique très belle. Une réflexion très bien foutue pour une véritable claque. Alors ouais, Twixt plaira à une personne sur deux, et les critiques le confirme (y a du Pour et du Contre dans mon magazine), mais moi Coppola m'a réellement transporté, avec un film sincère et réussi, en devenir une référence mais qui reste un OVNI. Unique.

5 commentaires:

  1. Aside from these, thгough the 7-daу e-course, men ωіll never quit
    аgain bеforе reaсhіng their goals to lοse fat.

    It starts with еating the right types of foods,
    and maκing surе that you're getting an adequate amount of exercise. Everyone is different and everyone has different strengths and weaknesses.

    Feel free to visit my site: http://sanason.com/

    RépondreSupprimer
  2. I'm not sure where you are getting your information, but great topic. I needs to spend some time learning more or understanding more. Thanks for magnificent info I was looking for this info for my mission.

    My homepage; quantrim ingredients

    RépondreSupprimer
  3. What's Going down i am new to this, I stumbled upon this I've discovered It absolutely helpful and it
    has aided me out loads. I'm hoping to contribute & aid other users like its aided me. Great job.

    my web site: Quantrim Truth

    RépondreSupprimer
  4. A bedding design in a bedroom illustrates the taste of a person, the
    collection that he prefers the most. They are easy to clean and give an
    immediate face lift to the bedroom decor. As
    a child begins to grow and acquire ideas, likes, and dislikes, they will want to
    reflect their own style.

    my page small bedroom decorating

    RépondreSupprimer

  5. Greatе pieces. Keep writing suсh kinԁ of infο on your blog.
    Im really imprеssed by your blog.
    Hey there, You have ρerfοrmeԁ a fantastic job.

    facebook emoticons

    RépondreSupprimer