Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

vendredi 20 avril 2012

Nouveau Départ

Réalisé par Cameron Crowe
Avec Matt Damon, Scarlett Johansson, Thomas Haden Church
Film familial américain (2012)


Résumé :
Père célibataire, Benjamin Mee a bien du mal à élever ses deux jeunes enfants. Espérant resserrer les liens familiaux, il décide de prendre un nouveau départ, plaque son travail et achète une vieille maison sur une immense propriété, qui a la particularité d’abriter un zoo délabré. Plusieurs dizaines d’animaux, ours, tigres et bien d’autres, vivent en effet au Rosemoor Animal Park, où la gardienne Kelly Foster et son équipe dévouée tentent de maintenir les installations tant bien que mal. Sans la moindre expérience, avec très peu de temps et d’argent, Benjamin Mee et les siens vont tout mettre en œuvre pour réhabiliter le zoo et vivre ainsi leur plus grande aventure…

Alors ouais. Nouveau Départ, sans mauvais jeu de mot, commence plutôt bien. On fait rapidement le rapprochement avec le récent mais réussi Extrêmement fort et incroyablement près de Daldry. En moins bien mais en acceptable. Mais non, car au lieu de rester dans ce qu'il promettait dès le début, une comédie à l'humour un peu noir et profondément tragique portant un regard intelligent sur de nombreuses choses, Nouveau Départ plonge... très bas. Passé un premier quart d'heure prometteur, on tombe dans du tire larme insupportable parfois mélangé à de l'humour beauf bas de gamme.


Le deuil, la perte d'un proche et autres tristesses dues à la mort sont en train de devenir une genre de running gag du cinéma de chez nos amis les Américains et leurs beauferies de plus en plus chroniques. Alors que Super 8, The Descendants, Hugo Cabret ou encore True Grit exploitaient le thème avec un style propre à chacun - et très réussi en passant - Nouveau Départ ne fait ni dans l'original ni dans la réussite puisque Cameron Crowe, pourtant réalisateur il y a un peu plus de dix ans des très réussis Jerry Maguire ou Vanilla Sky, se contente d'un film familial sans profondeur. Accumulant des clichés à ne plus savoir qu'en faire, Nouveau Départ sombre finalement dans ce qu'on attend presque depuis le début : un film con, niai, sans profondeur, qui ne plaira même pas aux plus jeunes à cause de sa longueur (120 minutes) et de ses "longueurs" (le film en lui même n'est pas chiant pour un adulte un peu beauf, mais puisque y a beaucoup de dialogues les gosses vont être perturbés).
Matt Damon, perdu dans cette merde, tente de soutenir le truc dans un rôle très mauvais. Car si son interprétation n'est pas foncièrement mauvaise, le personnage qu'il interprète, en plus d'être agaçant et ridicule, ne parvient même pas à nous faire regretter la mort de sa femme, tout aussi tête à claque comme nous le montre l'une des dernières scènes (voir la dernière, ma mémoire est courte) où il mime sa rencontre avec elle. Scarlett Johansson, qui n'est même pas bonne dans sa tenue de beauf pouilleuse, est toujours aussi transparente et participe elle aussi à la niaiserie du film. Quand à Thomas Haden Church, il est inexistant, et Elle Fanning, pourtant si douée dans Twixt ou Super 8 est ici mal dirigée et agaçante.


En gros Nouveau Départ consiste à ça : et paf que j'te foute un tigre malade, et paf que j'te foute une petite fille toute mignonne (qu'on a envie de baffer), et paf que j'te foute un geek de 13 ans qui finalement devient un beauf comme les autres, et paf que j'te foute du patriotisme. Et bah ouais, car même si les Etats-Unis livrent d'excellents films ces derniers temps (Cheval de Guerre, The Descendants, Le Territoire des Loups, Chronicle), ils commencent profondément à me gaver avec cette niaiserie et cet égocentrisme absolument insupportable, car Nouveau Départ représente tout ça : à la fois tous les clichés que savent livrés les américains, mais aussi tout ce genre de film qui prend littéralement son public pour un abruti fini dont les classiques se limitent à Michael Bay et Judd Apatow (malgré tout le respect que j'ai pour ce dernier). Nouveau Départ est à éviter à tout pris, à la fois prétentieux et tire larme, on a envie d’étriper toute l'équipe du film tellement leur production se révèle à un tel point insupportable au final alors que le film n'est techniquement pas nul. Navet detected.


3 commentaires:

  1. Plutôt rude comme critique ! Moi qui voulais absolument le voir. J'irai tout de même me faire mon avis en espérant ne pas être déçu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'ai vraiment détesté ^^ J'en conviens qu'on puisse aimer mais là pour le coup c'est pas totalement objectif puisque c'est un peu l'accumulation de tous les clichés du cinéma US sentimental : et ça fait trop. Mais il est possible qu'on puisse aimer ce film, comme c'est le cas d'un nombre relatif de personnes.

      Supprimer
    2. Et se fut mon cas, puisque j'ai adoré ^^

      Supprimer