Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

dimanche 14 août 2011

17 ans encore

Réalisé par
Burr Steers

Avec
Zac Efron
Matthew Perry
Leslie Mann
Thomas Lennon 
Michelle Trachtenberg

De quoi ça parle ?
Mike O'Donnell, un homme de 37 ans, trouve sa vie ennuyeuse et pathétique. Il se sépare de sa femme et vit avec son meilleur ami. Ses enfants le considèrent comme un looser. "Si seulement on avait droit à une seconde chance ?" Et il ne croyait pas si bien dire ! Son voeu va être exaucé. Le lendemain matin, Mike découvre qu'il a à nouveau 17 ans! Bien décidé à réparer ses erreurs personnelles, il s'inscrit au lycée pour aider ses enfants. Mike s'aperçoit vite que sa fille est beaucoup moins sage qu'elle ne parait et que son fils, Alex, est le bouc-émissaire de l'athlète de l'école. Son adolescence était bien différente de celle d'aujourd'hui !

La comédie américaine est, à mon humble avis, derrière la comédie noire anglaise, la seconde meilleure du monde : pas souvent très fine, mais toujours très attrayante à regarder et très rythmée, souvent pleine de bonnes idées avec des scénarios originaux et surtout, à chaque fois, parfaitement interprété avec des casting bien plus professionnels que ce qu'on est obligé de se coltiner en France avec Dany Boon, Kad Merad, Franck Dubosc et autres tâcherons dont l'existence même est une honte à la France. Mais la comédie US tient souvent à ce qu'on appelle communément le Frat Pack (acteurs américains jouant dans beaucoup de comédies durant la fin des années 90 et le début des années 2000, sept d'entre eux sortant du lot, dont on ne citera que Ben Stiller, Owen Wilson, Jack Black, Steve Carell, Will Ferrell... Mais il y a quelques comédies plus transgressives, tels celle-ci, dont l'influence de l'audiovisuel se remarque déjà dans le casting : derrière la caméra, Burr Steers, acteur converti en réalisateur de Séries TV avec à son actif la première saison de Weeds et les secondes de Big Love et The L World. Sa première réalisation cinéma, car il réalisera et sortira fin 2010, un autre film avec notre ami Zac Efron : Le Secret de Charlie, bien plus dramatique et sérieux que 17 ans encore...On trouve aussi Zac Efron, sortant tout droit de la télévision avec sa participation à l'une des franchises phares de Disney Channel, High School Musical, et enfin, Matthew Perry, rescapé de la série culte Friends.
Ce qui me frappe de plus en plus c'est la ressemblance grandissante entre Zac Efron et Jared Leto, mais c'est une autre histoire. 17 ans encore est donc une petite surprise, qui m'a bizarrement rappelé Big avec Tom Hanks (un garçon se réveillait un matin à l'âge adulte, c'est l'inverse, mais c'est étrangement dans le même style et le même ton). Derrière ses allures de comédie américaine banale sans réelle morale intéressante au final, le film soulève une question : "Si vous aviez le pouvoir de changer votre destin, votre existence passée, le feriez-vous ?", le personnage principal, Mike, y répond "Oui" (procédure de divorce en cours, boulot pourri et enfants qui le prennent pour un abruti fini) et rajeunit donc sous la direction de ce qu'on pourrait appeler Papa Tout-Puissant (il a une ressemblance frappante avec le Papa Noël, c'est pour ça). Après le choc que ça lui donne, il décide donc de repartir au lycée et de tenter la carrière de basketteur qu'il aurait put avoir... Il est évident qu'il va y avoir nombre de rebondissements prévisibles et qu'il ne va peut-être pas faire tout comme prévu. Il découvre rapidement la vrai nature de ses enfants, devenu ses camarades de classe et derrière son apparence dont ils ne soupçonnent pas qu'il s'agit de leur père, va tenter de régler tous leurs problèmes et de faire son devoir de père qu'il n'a jamais été pour eux. La surprise du film ne réside peut-être pas dans une histoire dont seul la morale reste intéressante, mais aussi et surtout dans un Zac Efron qui montre une partie de son talent d'acteur qu'on ne lui soupçonnait pas : étonnement rigolo et parfois émouvant, derrières ses traits de beau gosse made in Disney Channel, il cache un certain talent d'acting et on peut lui promettre quelques bons rôles à l'avenir.
Bon bien sur, 17 ans encore ne bouleversera pas le cinéma, encore moins le genre dans lequel il s'inscrit et sera sans doute aussi vite oublié qu'il est sorti en salle, mais il reste un certain enseignement : Ne pas vivre dans le passé, ne pas refaire son histoire. Des questions fondamentales traitées sous la forme d'une comédie avec quelques moments d'émotion, mais tout cela est bien mieux pensé qu'il n'y parait. On remarquera en plus de Zac Efron, un Thomas Lennon surprenant et très bon en geek supra-riche. Le happy end final ne gâche pas l'impression majoritairement positive qu'on garde de 17 ans encore : une comédie US qui plaira aux adolescents et aussi aux adultes nostalgiques, pleine d'enseignement et de bonnes idées. On oubliera pas aussi le générique de fin, absolument génial dans sa construction, montrant des photos des membres du casting lorsqu'ils étaient adolescents sous la forme de photos de classe.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire