Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

jeudi 11 août 2011

Le Secret de Lily Owens

Réalisé par Gina Prince-Bythewood
Avec Dakota Fanning, Jennifer Hudson, Queen Latifah

Petite production passée quasiment inaperçu en 2009 malgré la présence de Dakota Fanning (dont on apprécie de plus en plus le charme et le jeu d'acteur gagnant en qualité au fil des années) et d'un casting afro-américain plutôt bien choisi (il y a aussi Paul Bettany, mais dans un rôle secondaire), ce film plein de morales et d'émotions sur fond de la lutte raciale du début des années 1960 aux États-Unis ne révolutionne pas le drame, ne changera pas le cinéma, mais permet de passer un agréable moment mélo ce qui est devenu rare (au niveau de la qualité) au cinéma.
Dakota Fanning très bonne dans son rôle.
Orpheline de mère qu'elle a malheureusement et accidentellement tuée étant enfant, et élevée par un père à l'éducation peu recommandée au début des années 1960 alors que les droits des noirs deviennent le sujet principal de débat (et de crimes) aux États-Unis, Lily Owens s'échappe de chez elle en compagnie d'une ouvrière afro de son père. Elle part sur les traces de sa défunte mère et arrive chez trois sœurs productrices de miel. Secrets et révélations en prévision. Outre une histoire sans grande originalité, Le Secret de Lily Owens, majestueusement interprété, livre quand même un très beau spectacle généreux, cette histoire totalement féminine sur fond de luttes raciales. Certains seront bien sur agacé par un film trop "mielleux", mais les autres, grâce encore une fois à de très bonnes actrices, seront envouté par cette surprise qui mériterait sans doute une notoriété plus importante quand on voit que certaines daubes font un million d'entrées en France dans l’incompréhension la plus totale. Dakota Fanning décroche l'un des meilleurs rôles qu'on lui connait, et prouve qu'elle a un potentiel énorme qui mériterait d'être plus exploiter à l'avenir au lieu de traîner dans certaines romances avec des vampires dont je m'abstiendrai de citer le nom.
Le Secret de Lily Owens n'est pas un chef d’œuvre, ni une révolution, mais un très bon moment à passer : acteurs excellents, morales sur les douleurs profondes qu'on a au fond du cœur, et contexte historique qu'on prend plaisir à voir si bien exploiter. On regrettera un scénario convenu et une mise en scène des plus classique.

0 commentaires:

Publier un commentaire