Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Mon Top 100 des films du XXIème siècle

Fincher ? Moretti ? Haneke ? Almodovar ? Depardon ? Kore-eda ? Joe ? Nolan ? Quels seront les absents et les présents ? A la BBC, voici mon top 100 des films du XXIème siècle. Lire plus

The Strangers

The Strangers

Le prodige coréen Na Hong-jin revient avec son troisième film, un polar horrifique qui évoque Friedkin et nous rappelle que le Mal peut surgir de n'importe où. Un thriller d'épouvante bouleversant dans la pur tradition kimchi. Lire plus

The Get Down

The Get Down

Nouvelle création Netflix, chapeautée par le réalisateur Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Gatsby Le Magnifique...) qui, avec l'un des plus gros budgets de l'histoire à la télévision (10 millions l'épisode !) s'intéresse à la naissance du hip hop. Lire plus

Stranger Things

Stranger Things

Stranger Things est la nouvelle création originale de Netflix, un hommage à peine camouflé aux classiques de Steven Spielberg, John Carpenter et Stephen King. Les Goonies façon The Thing, pour l'une des meilleures séries du service de VOD à l'heure d'aujourd'hui. Lire plus

Les 5 ans du Blog

Les 5 ans du Blog

A l'occasion des cinq ans du blog, j'organise une série de mois thématiques. Je m'intéresserai à de nombreux genres de films et cinéastes, au travers de critiques, analyses, dossiers, tops et retrospectives. Lire plus

Game of Thrones

Game of Thrones - Saison 6

Après un cinquième acte légèrement décevant, la série phare de HBO fait son comeback d'entre les morts avec une sixième saison palpitante et vibrante. Dix épisodes avec quelques failles, mais qui au final laissent une impression durable avec certaines des scènes les plus mémorables de la série. Lire plus

The Assassin

The Assassin

Le gigantesque cinéaste taïwannais Hou Hsiao-Hsien s'attaque au cas du wu xia pian et nous livre une fresque historique monumentale, innovante, singulière. Un film unique qui se classe d'ors et déjà parmi les plus grosses claques de l'année. Lire plus

Warcraft

Warcraft

L'intéressant Duncan Jones se voit confié la lourde tâche d'adapter l'une des sagas vidéoludiques les plus emblématiques des années 2000, avec la mission de vulgariser un univers pas vraiment adapté aux novices. Réussite ? Lire plus

Elle

Elle

Après des années d'absence, Paul Verhoeven fait son grand retour, en France, avec Isabelle Huppert. Un thriller froid et malsain, la rencontre de deux univers en un choc inoubliable. A ne pas manquer. Lire plus

The Expanse

The Expanse - Saison 1

Syfy adapte la saga de James S.A. Corey : The Expanse est un Game of Thrones spatial passionnant et l'une des meilleures surprises télévisuelles de l'année échue. A voir absolument. Lire plus

The Leftovers

The Leftovers - Saison 2

Nouvelle saison du drama métaphysique de HBO des mains de Damon Lindelof. Après une première saison de divisions, cette nouvelle itération semble faire l'unanimité... mérité ? Lire plus

Mad Men

Mad Men - Intégrale

Après sept ans de bons et loyaux services, Mad Men, dernier grand classique de la télévision américaine, s'achève enfin sur AMC. Prenant la suite de plusieurs saisons incroyable, les derniers épisodes auront-ils été à la hauteur des attentes placées en eux ? Lire plus

The Magicians

The Magicians - Saison 1

Adapté de la saga Les Magiciens, The Magicians est la nouvelle création de la chaîne Syfy. Un Harry Potter version dépressif et une magnifique introspection du mal-être du passage à l'âge adulte. Brillant. Lire plus

Fargo

Fargo - Saison 2

La nouvelle saison de l'incroyable surprise télévisuelle de 2014. Fargo saison 2 reprend la même recette mais change les ingrédiens : résultat, c'est aussi bien voir encore mieux. Énorme. Lire plus

The Revenant

The Revenant

Le monstre d'Iñarritu sort enfin dans nos salles : est-ce que ce film, annoncé comme l'un des monuments de l'année, correspondra aux attentes ? Lire Plus

samedi 13 août 2011

Bienvenue à Gattaca

Réalisé par
Andrew Niccol

Avec
Ethan Hawke
Uma Thurman
Jude Law
Alan Arkin
Loren Dean

De quoi ça parle ?
Dans un monde parfait, Gattaca est un centre d'études et de recherches spatiales pour des jeunes gens au patrimoine génétique impeccable. Jérôme, candidat idéal, voit sa vie détruite par un accident tandis que Vincent, enfant naturel, rêve de partir pour l'espace. Chacun des deux va permettre à l'autre d'obtenir ce qu'il souhaite en déjouant les lois de Gattaca.





Bienvenue à Gattaca a été, au fil du temps, considéré comme l'un des classiques modernes de la Science-Fiction. Inspiré sans nul doute en partie de la société futuriste présentée par Aldous Huxley dans Le Meilleur des Mondes (Brave New World en version originale), qui présentait l'avenir comme un endroit où les enfants été créés génétiquement et où créer un enfant de façon naturelle (de notre point de vue, le leur de la façon naturelle étant de les créer en laboratoires) est un acte primitif, écœurant. Mais la comparaison s'arrête là : le reste est quand même relativement différent : une intrigue qui n'a strictement rien à voir avec le classique d'Huxley, ainsi que beaucoup de différences au final entre les deux sociétés qui restent donc au final, relativement distinctes. Gattaca, contrairement à la critique de la drogue lancée par Huxley, s'élève contre la génétique, la discrimination, les préjugés et tout un tas d'autres sujets tabous qui sont très présents aujourd'hui dans tous les domaines. J'ai pour preuve le nom du film (Bienvenue à Gattaca en français, Gattaca tout court en version originale), qui est d'ailleurs le même que le lieu principal du l'intrigue : GATTACA. Tous ceux qui se souviennent de quelques cours de génétiques remarqueront que ces quatre lettres ont un point commun : ce sont les quatre lettres utilisées pour décrire les quatre uniques nucléotides présentes dans le génome humain (Guanine, Cytosine, Adénine, Thymine). Coïncidence ? Surement pas. Mais à chacun de se fixer son avis sur la question.
Nommé aux Oscars en 1999 (il est sorti en 1998) pour ses sublimes décors, ce qui semble avec le recul, trop peu pour un tel film, Gattaca est le premier film du très talentueux réalisateur néo-zéolandais Andrew Niccol, qui réalisera par la suite Lord of War et Simone et nous livrera les scénarios de The Truman Show et Le Terminal. Un Ethan Hawke dans un rôle principal qui lui colle à la peau, tant sa ressemblance avec Jude Law, son complice dans l'aventure, est bluffante. Un duo qui fonctionne à merveille, parfaitement développé dans ce script, rappelons-le, totalement original si l'on excepte la légère inspiration du roman d'Huxley, et qui donne un gros plus au film qui aurait peut-être eut moins de saveur sans ces deux acteurs. Uma Thurman complète le trio d'acteurs principaux, en nous surprenant une nouvelle fois et en prouvant qu'elle est surement l'une des actrices les plus talentueuses des années 1990 (on ne prendra même pas la peine de citer le film dans lequel Tarantino l'a engagé, tellement il est culte). L'histoire du film compte comment un homme créé par "l'accouplement" (faute d'autre terme) dans une société qui prône la création en laboratoire, va réussir, en violant les lois en se faisant passé pour l'un de ces bébés-éprouvettes, à obtenir un poste où il aurait été rejeté si il avait délivré sa véritable identité. Pour cela, il va se faire passé pour un ex-pilote devenu handicapé et qui va ainsi pouvoir vivre paisiblement chez lui avec des revenus pendant que l'imposteur travaille pour réaliser son rêve en rapportant de l'argent. Les deux hommes vont se rapprocher en cohabitant, mais tout cela va être bouleversé par une enquête de police déclenché par un meurtre au sein même de l'entreprise où travaille l'imposteur. Courses-poursuites, méthodes d'imposture, tout sera mis en œuvre pour cacher sa véritable identité.
Critiquant à la fois la discrimination au travaille, avec ces employeurs qui préfèrent les bébés-éprouvette (considérés comme "parfaits") à ceux créé par l'accouplement, ainsi que la médecine moderne, qui essaye de nous maintenir à l'écart de maladies, blessures et tout ce qui pourrait nous atteindre, en nous fragilisant au final, Gattaca lance un message fort sur la génétique, les rêves et ce qu'on est prêt à faire pour les réaliser, ainsi que sur l'amitié et le rejet des autres. A la fois Thriller, Polar, film de Science-Fiction, film engagé et drame humain, Gattaca ne mise rien sur les effets-spéciaux contrairement à d'autres productions du genre pour s'attarder sur le côté humain du tout, dépeignant avec force une société fragile et paranoïaque, cherchant la perfection. Dans ces lignes on retrouve un peu le génie d'Huxley, comme quoi le film réalisé et scénarisé par Niccol mérite bien sa place dans la catégorie des classiques du genre. Un film fort, humain, troublant, émouvant, à découvrir d'urgence sans hésitation pour ce qui est surement l'un des plus grands chefs d’œuvres du cinéma contemporain.

★★★★★

4 commentaires:

  1. Hey gros sac, tu aurais pu dire "conçu naturellement" au lieux de dire " par accouplement". ca aurait été plus littéraire. On le voit pas ton 16 en francais la!! :p mais bon, comme j'adore ce film je n'en dirais rien.
    Signé : cheveluredudiable.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'es enfin décidé à poster un com' ^^ Mais toi c'est sur qu'on l'a jamais vu ton 12 xD

      Supprimer
    2. quelle agression... dire que tu blaspheme sur la critique d'un si bon film... tu me déçois mon cher Fifin... :(

      Supprimer
    3. Rien que ta présence est un blasphème xD Allez, ouste!

      Supprimer