Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

lundi 8 août 2011

La Guerre des Mondes

Réalisé par Steven Spielberg
Avec Tom Cruise, Dakota Fanning, Tim Robbins

Dans un climat post-11 septembre, Spielberg ré-adapte le classique de la science-fiction d'H.G. Wells avec un Tom Cruise en grande forme. Un film qui s'attarde sur la vision d'une invasion extra-terrestre d'un point de vue intimiste, personnel, d'une famille américaine banale avec ses problèmes. Cette impression, cette vision de cette famille de l'attaque, n'est rien d'autre que la métaphore Spielbergienne des évènements de World Trade Center. Les E.T. remplacent les terroristes, l'espèce humaine remplace la population des États-Unis. C'est aussi un évènement, car les aliens de War of the Worlds sont les premiers agressifs de la carrière de Spielberg : E.T. et Rencontre du troisième type les mettait sous un statut beau, poétique et pacifique. Par contre, on ne sait pas où les classer dans Indiana Jones 4.
Le premier tripode du film.
La Guerre des Mondes est donc, plus qu'un blockbuster sur une invasion d'alien d'un point de vue intimiste, un film politique sur le terrorisme, le 11 septembre, la paranoïa, un peu dans le même genre que 1941 du même réalisateur. Un film plus intelligent qu'il n'y parait, superbement interprété par un Tom Cruise qui a souffert une nouvelle fois sur ce film de ses choix de vie. Dakota Fanning complète très bien le casting, avec son jeu tant haïs (ce qu'on ne comprendra jamais). Le tout sur une réalisation terrifiante et envoutante à la fois d'un Spielberg au sommet de son art sur une bande-originale toujours aussi parfaite de John Williams. Enfin bref, selon moi, La Guerre des Mondes version Spielberg est l'un des film les plus mésestimés de l'histoire du septième art. Problème de compréhension ?  Manque d'action ? Chacun se fixera son avis, mais de mon côté, ce War of the Worlds est une claque intégrale menée d'une mise en scène de génie.
Claque, superbe, intelligent. La Guerre des Mondes est à la fois l'un des meilleur film de Spielberg, l'un des meilleurs films sur nos amis E.T. et surement l'un des meilleurs de la décennie passée. A découvrir, pour se fixer un avis sur ce coup de maître Spielbergien.

0 commentaires:

Publier un commentaire