Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

samedi 2 juillet 2011

Bliss

Réalisé par Drew Barrymore
Avec Ellen Page, Drew Barrymore, Juliette Lewis

Pour les incultes, Drew Barrymore est une actrice américaine blonde révélée avec son rôle de la copine de Sidney Prescott dans le premier Scream. Même si ce rôle lui a valut notamment des places dans Charlie et ses drôles de dames ou encore Donnie Darko, l'actrice avait quand même commencé sa carrière d'actrice depuis bien longtemps, elle avait été Sugar dans Batman Forever (haha, le nom du film me fait déjà rigoler), et la petite fillette dans E.T. L'extra-terrestre. Mais ce n'est qu'en 2009 (le film est d'ailleurs sorti en 2010 en France) qu'elle passe pour la première fois derrière la caméra avec ce film, Bliss, mettant en scène Ellen Page ayant refusé le rôle principal de Jusqu'en en enfer de Raimi pour ce rôle (on l'a vu récemment dans Inception), un certain nombre d'actrices, mais aussi elle-même. Bliss évoque le destin d'une adolescente, dont la mère prédestine à une FAQ et lui fait faire concours de beautés sur concours de beautés, qui découvre les joies de courses de roller skate; un sport violent où des filles sexy se tapent dessus sur des rollers, en quelques sortes (voir le film pour une explication plus détaillée).
Les Scoutes Gerbantes au grand complet
Outre un script qui semble exploiter une fois de plus la crise d'adolescence, Bliss se démarque des autres en détaillant avec filles sexy, violence, rock'n roll et roller, des sujets tel que le rêve, la passion, et l'antipathie envers le monde adulte, le désir d'évasion. Un casting alléchant et d'excellentes interprétations, des idées sauvages et ultra-fun, une bande-originale très entraînante, et un film qui réussit à faire oublier certains clichés qu'il propose par un film se rapprochant plus d'un fell-good movie à l'américaine plutôt qu'un drame déjà vu. La présence d'Andrew Wilson prouve qu'il n'a rien à envier à ses frères Owen et Luke, il est juste excellent. Ellen Page s'en tire plutôt bien et décroche un rôle bien plus intéressant que celui d'Inception où elle faisait pale figure face à Di Caprio et Gordon-Levitt.
Au final, Bliss se révèle un film de qualité, très fun, très rock, très jeune, et superbement réalisé par une actrice d'Hollywood qu'on imaginait pas douée derrière la caméra. A voir, à déguster, et ce n'est pas réserver aux jeunes filles, il faut le dire. Un Billy Elliot féminin dans le Texas!

0 commentaires:

Publier un commentaire