Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mercredi 27 juillet 2011

La Rivière Sauvage

Réalisé par Curtis Hanson
Avec Meryl Streep, Kevin Bacon, David Strathairn, John C. Reilly

Pour l'anniversaire de son fils et pour sauver son couple, une femme jouée par Meryl Streep par faire du rafting (elle est une ex-guide) avec son mari et son fils. Mais ils rencontrent rapidement des inconnus qui se trouvent être des braqueurs de banque en cavale et qui les oblige à les aider à traverser la rivière en rafting. Le tout avec Meryl Streep dans un rôle d'action, Kevin Bacon en méchant comme d'hab', l'has-been désormais David Strathairn et le comique John C. Reilly, on peut attendre pas mal ce film, d'autant de la part du réalisateur de L.A. Confidential.
Meryl Streep face à Kevin Bacon.
On retrouve donc une nouvelle fois Kevin Bacon dans le rôle d'un personnage loin de la définition de la sympathie, et c'est que ce genre de rôle lui réussit parfaitement. L'autre surprise peut être Meryl Streep, qui se débrouille plutôt bien dans un film d'action (ou presque, c'est plus un thriller en faites), d'autant qu'on sait qu'elle a fait 90% des cascades du film. Mais à part ça, malgré de bonnes idées, on a affaire à un film qui prend vraiment son temps à mettre l'action en route, et qui nous balance tout un scénario des plus banal : rebondissements prévisibles, peu de suspens et des scènes d'actions pas très impressionnantes, le tout avec des personnages stéréotypés, souvent interprété sans réel talent. En plus de la performance de Kevin Bacon, c'est la musique - une nouvelle fois extraordinaire - de Jerry Goldsmith, qui parvient à créer un très bon thème au film, et qui se place bien dans l'action.
La Rivière Sauvage, film d'aventure thriller des années 90, sera vite oublié. Un scénario cents fois vu, mais une musique et un Kevin Bacon en forme pour un projet sans ambition qui est d'ors et déjà tombé dans l'inconnu du cinéma.

0 commentaires:

Publier un commentaire