Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

dimanche 31 juillet 2011

Moon

Réalisé par Duncan Jones
Avec Sam Rockwell, Robin Chalk, Matt Berry

Une grande partie du cinéma de science-fiction sort en direct-to-DVD ou à la télé sans passer par la case cinéma. Alors quand Duncan Jones, le fils du chanteur David Bowie, passe à la réalisation avec une petite série B de S-F, personne n'en entend parler. Sauf que la présence de Sam Rockwell et Kevin Spacey au casting, et celle de Clint Mansell à la composition, ainsi qu'un script ambitieux, a attiré plus de monde que prévu, et que Moon se révèle au final l'un des direct-to-DVD ayant rapporté le plus de sous-sous de ces dernières années. Analysons tout ça.
Sam Rockwell dans sa base lunaire.
Avec une mise en scène claustrophobique et schizophrène, un propos engagé anti-plein de choses (dont le clonage et l'avancée technologique, ainsi que l'écologie), sans oublier un Sam Rockwell dans le meilleur rôle de sa carrière, Moon justifie à lui seul l'existence de la science-fiction, par son engagement et sa réussite technique. Un script ambitieux et bien plus complexe qu'il n'y parait, déroulant tout un tas de coups intelligents tout le long du film. Un film très déroutant en somme, et magnifiquement interprété, le tout sur une bande-originale entraînante et superbement dans le propos à la fois.
Moon n'est pas un chef d’œuvre mais devrait acquérir un jour le statut de film culte authentique : des acteurs convaincant, un scénario ambitieux, réussi et engagé, une composition géniale de Clint Mansell et une superbe réalisation de Duncan Jones pour l'une des Série B les plus réussie de ces dernières années.

0 commentaires:

Publier un commentaire