Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mardi 5 juillet 2011

Kung Fu Panda 2

Réalisé par Jennifer Yuh
Avec Jack Black, Angelina Jolie, Dustin Hoffman

Dreamworks hésite moins à faire des suites que leurs concurrents de chez Pixar : chacun de leurs films ayant rapport des dollars a eu droit à son second volet, voir quatrième volet dans le cas de Shrek, et c'est le tour de Kung Fu Panda en 2011. Le premier volet m'avait plut, sans plus. De l'humour, du fun, du visuel, du rythme...du Dreamworks, quoi. Et Kung Fu Panda était à classer parmi leurs plus grandes réussites (qui ne volent rarement très haut, à part Dragons, le chef d’œuvre!). On reprend donc les mêmes ingrédient pour ce second volet qui se moque avec second degré de la Chine et des arts martiaux en les poussant à l’extrême burlesque.
Le méchant de cette suite. Terrifiant.
Mais on se rend compte rapidement que les aventures de Po ont prit un sacré coup qui ont fait perdre beaucoup de qualité au long-métrage. Le premier faisait rire, et certaines scènes étaient juste superbement pensées, mais cette suite ne fait esquisser que de brefs sourires... Un rythme aussi moins soutenu, malgré des scènes d'actions plutôt bien pensés et bien plus fun que dans le premier. L'animation reste de qualité, mais on sent que les scénariste de chez Dreamworks n'ont pas du fumer que de la moquette et siroter que du Nespresso : il y a toujours des idées complètement saugrenues et lourdes, et l'humour de beauf qui a fait la marque de fabrique de Dreamworks sur certaines de leurs productions est relativement présent sur celle-ci.
En résumé, malgré des scènes d'actions plus vivantes, cette suite ne convainc pas : un humour moyen, un rythme moyen, un scénario assommant et gnian-gnian à souhait; tout ce qui fait le plaisir des gosses. Je n'ai malheureusement pas accroché...je retourne à Dragons.

0 commentaires:

Publier un commentaire