Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

mercredi 27 juillet 2011

The Company Men

Réalisé par John Wells
Avec Ben Affleck, Tommy Lee Jones, Kevin Costner, Chris Cooper

La crise financière de 2008 a déjà alimenté particulièrement le cinéma : alors que Wall Street 2 s'attardait sur les acteurs de cette crise, In The Air sur ceux chargé de licencier les troupes, The Company Men prend le point de vue des victimes de la crise : cadres, tradeurs, directeurs commerciaux, licenciés du jour au lendemain. Le tout avec un casting très intéressant : Ben Affleck, dans un rôle sérieux et non patriotique, mais aussi Tommy Lee Jones et Kevin Costner, qu'on prend plaisir à revoir enfin dans un rôle intéressant depuis Open Range à l'approche de Django Unchained et Man of Steel dans lesquels il jouera.
Ben Affleck et Tommy Lee Jones.
The Company Men réussit son coup : une histoire choquante et intelligente sur les conséquences de la crise, pas forcément financières, mais surtout humaines. Le tout brillement mis en scène et développé, interprété avec brio par une pléiade d'acteurs (Jones, Affleck et Costner en tête), pour un film devant lequel on ne s'ennuie pas, et qui ferait presque penser à un bon vieux film d'Oliver Stone (je précise bien vieux, car pour ce qui est de bons nouveaux films, Stone n'est plus trop là). Le tout avec un genre d'happy end pas forcément utile mais qui redonne espoir. The Company Men prend dans mon cœur la place du vrai Wall Street 2. Grosse surprise.
The Company Men n'a pas fait beaucoup de bruit à sa sortie mais aura surement un succès à long terme : un film de qualité, intelligent, et superbement interprété. On en ressort changé.

0 commentaires:

Publier un commentaire