Mon Top 30 des films de 2019

Mon Top 30 des films de 2019

Fin d'une année, fin d'une décennie. Retour en images, en textes, en sensations et en émotions sur la cuvée cinéma 2019. D'Hamaguchi à Eggers, en passant par Gray et Llinas. Lire plus

Les Misérables

Les Misérables

Vrai-faux La Haine 2019, ce film de son époque est aussi un essai éminement philosophique sur un sujet sociétal majeur : le pouvoir d'une image et ses conséquences. Lire plus

The Irishman

The Irishman

Des gangsters, De Niro, Pesci, Pacino, une durée gargantuesque et un budget encore plus énorme : The Irishman avait des airs de film ultime pour Scorsese - où est-il justement un peu plus que ça ? Lire plus

The Lighthouse

The Lighthouse

Tour de force technique avant tout, The Lighthouse avait sû générer de forces attentes : le buzz passé, le résultat vaut-il un peu plus que le tour de passe-passe égocentrique ? Lire Plus

dimanche 17 juillet 2011

Hanna

Réalisé par Joe Wright
Avec Saoirse Ronan, Eric Bana, Cate Blanchett

Joe Wright reviens après une série de films romantiques tel que Reviens moi ou Orgueils et Préjugés avec cet ovni indescriptible qu'est Hanna, mettant en scène la prometteuse Saoirse Ronan qu'il retrouve après Reviens moi, mais aussi Eric Bana et Cate Blanchett. Un film qui passera inaperçu cet été à côté de blockbuster tel que le dernier Harry Potter, Transformers 3 ou encore Cars 2 et Super 8, mais j'ai décidé d'aller y faire un petit tour, sans aucune connaissance réelle du script.
Saoirse Ronan dans son meilleur rôle depuis Lovely Bones
Étonnant. Derrière ses allures de Salt version teen movie (surement à cause de l'affiche qui n'a strictement rien à voir avec l'atmosphère très URSS morbide du film), on assiste à un film d'espionnage dont les décors et l'atmosphère ne sont sans rappeler ceux des films soviétiques (la scène finale, avec ses herbes hautes, m'a rappelé Stalker de Tarkovsky). Une allure de road movie glauque à la réalisation stressante et froide, des acteurs excellents (Saoirse Ronan et Cate Blanchett, surtout), et une bande originale géniale des Chemical Brothers qui peut déjà prétendre à une nomination pour la meilleure musique lors des prochains Oscars. Un OVNI cinéma qui ne plaira pas à tout le monde mais prouve que le cinéma américain dispose encore de talents très prometteurs.
Hanna surprend. Un film froid qui rappelle la mise en scène soviétique. Des acteurs géants, et une BO sublime. Un outsider de cet été indéniable qui pourrait bien devenir dans les années à venir un film culte.

0 commentaires:

Publier un commentaire